Ogier serein mais réaliste



Interrogé quelques heures après son quatrième succès en Principauté (le troisième en WRC), Sébastien Ogier a gentiment décrypté sa course tout en analysant la concurrence au bilan déjà contrasté.

C’est un triple champion du monde forcément heureux qui a pris quelques minutes pour répondre à nos questions. « On commence la saison parfaitement en prenant le maximum de points sur un rallye qui nous tient à cœur. On pouvait difficilement espérer faire mieux tout en sachant que les conditions n’étaient pas faciles. On a su gérer et attaquer au bon moment. »

Bien conscient néanmoins du chemin encore à parcourir, le gapençais reste réaliste; « Il reste encore treize rallyes, la concurrence est là, le règlement aussi, il faudra être constant tout en imposant notre rythme comme on l’a fait depuis déjà plusieurs saisons. » 

Si sa course a été parfaite, celle de ses coéquipiers affichait cependant un bilan beaucoup plus contrasté; « Jari-Matti (Latvala) n’a jamais été vraiment à l’aise au Monte-Carlo. Même si c’est clairement lui notre principal adversaire cette saison, il part déjà avec un désavantage, il a grillé un joker d’entrée. De son côté, Andreas (Mikkelsen) a fait une très belle course, il hausse le rythme régulièrement depuis la saison dernière et signe encore un beau résultat. Même si il est rapide, je pense par contre, qu’il lui manque encore une petite marge pour pouvoir se battre sur chaque rallye avec Jari-Matti et nous. »

Le futur papa en a également profité pour revenir sur les performances de la concurrence; « J’ai vraiment été surpris par Kris (Meeke). La DS3 reste une auto vraiment compétitive et malgré son programme partiel, il a joué aux avant-postes. Après Hyundai, il faut toujours se méfier d’eux. Ils ont eu des soucis de jeunesse, mais ça n’arrivera pas sur tous les rallyes. » 

À quelques jours du départ du rallye de Suède (11-14 février), Sébastien Ogier n’a pas oublié de préciser; « En Suède, il faudra voir les conditions, mais les cartes vont être redistribuées, Jari-Matti et Andreas seront rapides. L’année dernière, Thierry (Neuville) n’était vraiment pas loin non plus. La bagarre devrait être plus acharnée qu’au Monte-Carlo, et c’est ce qu’il faut, le WRC en a besoin. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. sebenfer dit :

    Beaucoup de lucidité. Ogier semble grandir. Les déclarations sont plus posées, le poids des mots pris en compte. Bravo.