Ordre de départs Etape 4 (GB 2013)




Après sa deuxième sortie en deux jours (suite à une mauvaise compréhension d’une note), Robert Kubica ne repartira pas ce dimanche pour la quatrième et...

rallye de Grande-Bretagne.

Egalement sorti aujourd’hui, c’est Evgeny Novikov qui ouvrira la route alors que Sébastien Ogier partira neuvième.

La première spéciale est programmée à 9h56.

1E. NOVIKOV (RUS)
I. MINOR (AUT)
Qatar M-Sport World Rally Team
Ford Fiesta RS WRC
M
2M. SOLOWOW (POL)
C. PATTERSON (GBR)
Qatar M-Sport World Rally Team
Ford Fiesta WRC
3D. SORDO (ESP)
C. DEL BARRIO (ESP)
Citroën Total Abu Dhabi WRT
Citroën DS3 WRC
M
4M. PROKOP (CZE)
M. ERNST (CZE)
Jipocar Czech National Team
Ford Fiesta RS WRC
M
5M. ØSTBERG (NOR)
J. ANDERSSON (SWE)
Qatar M-Sport World Rally Team
Ford Fiesta RS WRC
M
6A. MIKKELSEN (NOR)
M. MARKKULA (FIN)
Volkswagen Motorsport II
Volkswagen Polo R WRC
M
7T. NEUVILLE (BEL)
N. GILSOUL (BEL)
Qatar World Rally Team
Ford Fiesta RS WRC
M
8J. LATVALA (FIN)
M. ANTTILA (FIN)
Volkswagen Motorsport
Volkswagen Polo R WRC
M
9S. OGIER (FRA)
J. INGRASSIA (FRA)
Volkswagen Motorsport
Volkswagen Polo R WRC
M
10E. EVANS (GBR)
D. BARRITT (GBR)
Qatar M-Sport World Rally Team
Ford Fiesta R5
WRC2
11J. KETOMAA (FIN)
T. SUOMINEN (FIN)
DMACK – AUTOTEK
Ford Fiesta R5
WRC2
12M. HIGGINS (GBR)
C. WILLIAMSON (GBR)
Symtech Racing
Ford Fiesta R5
WRC2
13E. BRYNILDSEN (NOR)
D. GIRAUDET (FRA)
DMACK – AUTOTEK
Ford Fiesta R5
WRC2
14T. CAVE (GBR)
I. THOMAS (GBR)
Semerád
Ford Fiesta R5
WRC2
15Y. AL RAJHI (SAU)
M. ORR (GBR)
Yazeed Racing
Ford Fiesta RRC
WRC2
16R. BARRABLE (IRL)
S. LOUDON (GBR)
Robert Barrable
Ford Fiesta R5
WRC2
17E. BRESOLIN (ITA)
R. POLLET (ITA)
E2 – TRE COLLI World Rally Team
Ford Fiesta RRC
WRC2
18V. GORBAN (UKR)
K. VOLODYMYR (UKR)
Mentos Ascania Racing
MINI John Cooper Works S2000
WRC2
19O. PRYCE (GBR)
D. FURNISS (GBR)
Osian Pryce
Citroën DS3 R3T
20P. MORROW (GBR)
J. HART (GBR)
Phillip Morrow
Mitsubishi Lancer Evolution IX
21Q. GILBERT (FRA)
R. JAMOUL (BEL)
Quentin Gilbert
Citroën DS3 R3T
22S. AKSA (IDN)
N. ARENA (ITA)
Bosowa Rally Team
Ford Fiesta R5
WRC2
23L. BERTELLI (ITA)
M. DOTTA (ITA)
Lorenzo Bertelli
Ford Fiesta R5
WRC2
24J. KORHONEN (FIN)
M. SALMINEN (FIN)
ADAC Team Weser Ems
Citroën DS3 R3T
WRC3
25H. WEIJS (NLD)
B. DEGANDT (BEL)
Hans Weijs
Citroën DS3 R3T
26S. CHARDONNET (FRA)
T. DE LA HAYE (FRA)
Sebastien Chardonnet
Citroën DS3 R3T
27K. CRONIN (IRL)
M. CLARKE (GBR)
Charles Hurst Citroën Belfast
Citroën DS3 R3T
WRC3
28L. HOELBLING (ITA)
M. GRASSI (ITA)
Luca Hoelbling
Fiat Punto S2000
29M. TAYLOR (GBR)
S. MARSHALL (GBR)
Molly Taylor
Citroën DS3 R3T
30T. JARDINE (GBR)
A. WILLIAMS (GBR)
Tony Jardine
Mitsubishi Lancer Evolution IX
31M. TEMPESTINI (ITA)
L. BAGGIO (ITA)
Marco Tempestini
Subaru Impreza R4
32A. SMIDERLE (ITA)
S. SCATTOLIN (ITA)
Andrea Smiderle
Subaru Impreza R4
33E. BOLAND (IRL)
M. MORRISSEY (IRL)
Eamonn Boland
Subaru Impreza R4
34J. FORD (GBR)
J. MORTON (GBR)
James Ford
Citroën DS3 R3T
35Y. ONISHI (JPN)
K. KUSAKA (JPN)
Yasuhiro Onishi
Mitsubishi Lancer Evolution X
36C. INGRAM (GBR)
P. WALSH (GBR)
Chris Ingram
Renault Twingo R2
37J. SERDERIDIS (GRC)
E. MOMBAERTS (BEL)
Jourdan Serderidis
Ford Fiesta R5
38D. MCKENNA (IRL)
A. KIERANS (IRL)
Daniel McKenna
Ford Fiesta R2
39H. PTASZEK (POL)
K. KOZDRON (POL)
Hubert Ptaszek
Ford Fiesta R2
40S. TEMPESTINI (ITA)
D. PULPEA (ROM)
Simone Tempestini
Subaru Impreza STi
41T. LAHTI (FIN)
P. HAATAJA (FIN)
Teijo Lahti
Renault Twingo R2
42S. WILKINSON (GBR)
J. EDWARDS (GBR)
Spencer Wilkinson
Subaru Impreza STi
43J. MCGONIGLE (IRL)
C. GEONEY (IRL)
Joseph McGonigle
Renault Clio R3
44S. WASHIO (JPN)
S. ANDO (JPN)
Shunichi Washio
Suzuki Swift
45S. OHBA (JPN)
H. ICHINO (JPN)
Seisuke Ohba
Ford Fiesta R2
46A. SIMPSON (GBR)
J. JACKSON (GBR)
Anthony Simpson
Ford Fiesta ST




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kivala dit :

    Tous les ténors du WRC2 sont encore là, et sans être passés par le « rallye 2 ». Pendant ce temps en WRC Hirvonen et Kubica sont définitivement out, et Novikov a dû avoir recours au « rallye 2 » : a posteriori (c’est plus facile) il semble évident que ce n’était pas le bon rallye pour tester Kubica sur une WRC, il aurait mieux valu le laisser apprendre le rallye avec sa WRC2 habituelle et lui faire confiance d’office l’année prochaine. Encore une grosse erreur tactique de Citroën : là, ils ont certainement entamé la confiance de Kubica en lui-même, et sans doute celle qu’ils avaient eux-mêmes en Kubica…

    • Kivala dit :

      D’un autre côté, j’ignore la raison du « divorce » entre Kubica et Maciek Baran (et ça ne m’intéresse pas), mais Robert vient d’apprendre à ses dépens qu’une carrière en rallye au plus haut niveau se construit à 2 : les plus grands palmarès ont été bâtis par des « couples fidèles ». Mais on ne peut reprocher à un pistard de ne pas réaliser dès le départ qu’un duo pilote-navigateur est l’attelage de « boeufs » qu’il faut impérativement constituer avant d’accrocher la charrue…

      • Baran est papa depuis peu et ne veut pas se priver d’une « vie familiale normale »

        • Kivala dit :

          Ah, ça change tout effectivement : motif on ne peut plus légitime et respectable, et Robert n’y pouvait rien. Vu le caractère aussi soudain qu’inopportun de la séparation, j’y voyais une quelconque « incompatibilité d’humeur ». Or il est vrai qu’à la minute où on est papa on ne voit plus du tout les choses du même oeil. Alors félicitations au récent papa, et souhaitons que le duo Kubica – Bernacchini fonctionne et perdure, et surtout que Citroën ne tienne pas rigueur à Robert de ce coup d’épée dans l’eau (ou plutôt dans la boue…).

  2. Kaizer Sauzée dit :

    Quand je dis que faire le RAC, dans une nouvelle auto, avec unnouceau copilote, et avec de nouvelles notes était suicidaire de la part de Kubica et de l’équipe Citroen. Çà fait plus amateur qu’autre-chose…

    • Kivala dit :

      Le gag ! On a publié quasiment la même réflexion en même temps tous les deux (sauf que toi tu sais être plus bref et succint…) : ça doit vouloir dire qu’il y a une part de vrai dans ce qu’on dit…