Ott Tänak : Le grand bond



A l’heure où la première partie de saison est désormais terminée, il est temps de tracer un bilan de ces six derniers mois, marqués principalement par une lutte entre trois pilotes : Ott Tänak, Sébastien Ogier et Thierry Neuville.

Ott Tänak : Le grand bond

1er : 150 points / Moyenne de 18,75 points par manche (11 en 2018)

+ Une pointe de vitesse enviée

« Les Toyota sont trop rapides, « Le chrono d’Ott est incroyable, « Ott est en train de voler »…voici le genre de commentaires prononcés par ses adversaires à l’arrivée des spéciales.

Quel que soit le terrain, l’estonien et sa Yaris sont redoutables, signant le maximum de scratchs (45 contre 22 pour Neuville et 19 pour Ogier) et a mené pendant plus de spéciales que les quatre pilotes qui le suivent au classement général (Ogier, Neuville, Sordo et Evans). En terme de scratchs par épreuve, le pilote Toyota n’a été battu qu’à deux reprises (Mexique et Tour de Corse).

+ Trois victoires impressionnantes 

Suède, Portugal et Chili, trois terrains bien différents et à chaque fois des victoires éclatantes. Celle du Portugal a été la plus bluffante avec une position de départ pénalisante (2e) et une écrasante domination dès la troisième spéciale de l’épreuve. Au Chili mi-mai, la démonstration a également très belle, ses adversaires étant KO après seulement une journée.

+ Une série à son avantage

L’an passé avant d’aborder la Finlande, la situation d’Ott Tänak était peu reluisante. Mais par la suite, le pilote estonien avait remporté deux victoires impressionnantes en Finlande et en Allemagne, avant d’être le plus costaud en Turquie sur un terrai inédit.

= Des coéquipiers dépassés

Si le niveau de performances de la Toyota Yaris WRC ne fait aucun doute, reste qu’Ott Tänak est clairement au sommet de son art, ridiculisant des coéquipiers incapables de jouer la victoire ni même de grimper sur les podiums.

Si cette domination impressionne, elle est aussi néfaste pour le pilote estonien qui ne peut pas s’appuyer sur les performances de ses coéquipiers pour l’aider au championnat pilotes.

Encore trop de couacs

Heureusement pour ses adversaires, la fiabilité de la Yaris WRC est encore perfectible et empêche l’estonien de caracoler en tête du championnat. En Corse, les trois voitures japonaises sont très performantes mais subissent chacune une crevaison, les jantes étant pointées du doigt, comme au Monte-Carlo.

En Argentine, en plein coeur d’une belle bataille face à Thierry Neuville, l’estonien est stoppé net à cause d’un problème électrique. Et en Sardaigne dernièrement, et alors qu’il file vers une victoire qui lui tend les bras depuis deux jours, la direction de sa Yaris déraille.

Comparaison 2019 / 2018

Rallye20192018Variation Points
Monte-Carlo3e2e-1
Suède1er9e+27
Mexique2e14e+13
Tour de Corse6e2e-7
Argentine8e1er-22
Chili1erX30
Portugal1er+28
Sardaigne5e9e+5
Après 8 manches15077+73




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Sylvain dit :

    Le champion sera un beau champion, le titre pilote est LE plus important.

  2. dudu.34190 dit :

    Tanak le grand blond
    a la chaussure de plomb!

  3. Kaiser Sauzée dit :

    Pour être champion il faudrait qu’il arrête de prendre la Yaris pour un char d’assaut. Ce qu’elle n’est pas, contrairement à la Fiesta. Et quand on voit ce qu’Evans arrive à faire avec cette dernière, la rumeur de Loïc du 42 ne paraît pas si farfelue…

    • Loic du 42 dit :

      Bruit de parc d’assistance, et de mon ami quibosse chez satory (je ne citerai pas son nom bien sur).
      Il m’avait annoncé en mars que ogier viendrai chez Citroën, je lui fait totalement confiance.
      Il m’a dit que tanak pourrai retourner chez ford de ce qu’on lui a dit en interne et que ce serait en très bonne voie.
      Par ailleurs, petit cadeau, mais normalement Citroën n’est pas prêt d’arrêter le wrc selon ses dires.

  4. Slate dit :

    Vous êtes un peu dur avec les équipiers de Tänäk…
    Meeke est parmis les meilleurs second pilotes et en course pour 4ème finir derrière le trio. Pour Latvala c’est pas très glorieux mais aussi mauvais que le second pilote Citroën.

    C’est pas aussi performant que le trio de tête, mais c’est pas pire que dans les autres teams, non ?

    • Sylvain dit :

      Si la Toyota « vole » ne rien faire avec c’est forcément pire!

      Combien de podiums pour Meeke et Latvala avec cette Yaris là?

  5. OLIVE dit :

    tanak et latvala peuvent remercier malcolm wilson c’est sur,pas des tendre avec les caisses ford,mais…….

  6. la chartreuse dit :

    c’est mon favori pour le titre cette année , c’était aussi le cas l’an dernier , sans une mauvaise poisse, le titre été pour lui.
    pour cette année ?, le règne des pilotes Français , va je pense prendre fin, il sera même champion du monde avant Neuville .

  7. Anthony dit :

    Pour le  » encore trop de couac  » je mettrai en cause sa fougue . Je continue à penser que s’il tempère un peu , il pourrait gagner presque tous . Ce gars est sur une autre planète niveau perf mais la Yaris malheureusement n’y est pas , elle reste une WRC comme les autres a quelques détails près

  8. Loic du 42 dit :

    Le truc le plus incroyable en plus , c’est que les relations entre tanak et toyota ne sont apparemment pas aussi bonne que l’on puisse imaginer.
    Selon certains bruits, il retournerais chez ford en 2020.
    Affaire à suivre

      • Loic du 42 dit :

        Rallyssimo , interview de wilson, interview de tanak dans auto hebdo , et des bruits du parc d’assistance.

        Mais ce ne sont que des bruits , certes fort, mais tant que rien n’est signé

        • Rallye-Sport.fr dit :

          Comme à chaque période de transfert en somme. Wilson toujours au rdv dès qu’une fin de contrat se profile, et des pilotes habiles pour négocier des salaires à la hausse. Sportivement, aucune raison de bouger, mais parfois, d’autres domaines entrent en jeu.

          De notre côté, on a bien l’intention de faire un point sur les contrats de chacun en Allemagne…en espérant que les choses ne bougent pas trop d’ici là (pour notre plaisir).

          • Loic du 42 dit :

            Je vous laisserai confirmer rallye sport, de ce que j’entends, ce n’est pas le côté
            sportif qui pose problème, mais c’est le côté politique et management qui pose problème à tanak, hors avrc wilson il se sait chouchouter.
            Moi je crois au transfert

        • Fab dit :

          Franchement, le côté politique, je vois pas. Tanak est de loin de plus rapide chez Toy donc numéro 1 incontesté et incontestable. Il a aussi, et j’ai envie de dire de loin, l’auto la plus rapide. Un peu plus de fiabilité qui debrait arriver et Tanak sera intouchable.
          Bref, face à la simple amitié avec Wilson, même si la Fiesta est une bonne auto, je n’y crois pas un instant.
          On est loin du cas Ogier qui avec 4 titres en poche pouvait se permettre de prendre un risque et qui, rappelons le, n’aurait sans doute pas bouger de chez VW sans l’affaire du diesel gate.

          Pour moi Tanak sera sans aucun doute chez Toy en 2020.

          • Loic du 42 dit :

            Je me trompe peut-être attention , ce ne sont que des bruits de parc d’assistance.
            L’avenir le dira

          • Fab dit :

            Pas de problème. Tu as relaté des faits et tu as bien fait. Après, comme le dit RS, entre un Wilson qui se ferait un plaisir d’accueillir un mec comme Tanak et qui le dit, et un Tanak qui commence à penser à son contrat 2020, l’intox est de mise! 😉

          • Gaëtan dit :

            Quand David Evans se permet de dire que le départ de Tanak de chez Toyota est probable (‘likely’) sur Autosport dans un article daté d’hier, je crois que l’on peut prendre cette probabilité comme sérieuse, voire même comme très sérieuse. C’est un secret de polichinelle que l’ambiance et le management chez Toyota font débat même en interne, raisons qui ont pour partie conduit Lappi à partir.
            Après, oui, il y a toujours des manoeuvres des pilotes pour tenter d’augmenter leur salaire, Mais je crois que Tanak était très sensible à l’ambiance familiale chez M Sport. Adamo essaie lui de son côté aussi de récupérer Tanak qui détient la clé des transferts sur l’échiquier de cette fin de saison.
            Si Tanak devait bouger, cela serait très intéressant de voir qui le remplacerait chez Toyota…

        • Joebarf16 dit :

          Ah bon il y a une mauvaise ambiance chez TOYOTA ?
          Liée au management de MAKKINEN ?
          Etonnant car ce n’est l’image qu’il donne, en tous cas vue depuis mon poste d’expert sur canapé/hamac.

          Finalement, un sportif de très haut niveau, même quand il est costaud, a besoin d’un environnement sympa pour aider à faire bien. En WRC comment ne pas penser à l’ère FREQUELIN/LOEB ? Qui sait si LOEB aurait eu la même carrière avec un autre directeur d’écurie à la place du grizzly à ses débuts.

          C’est fragile ces p’tites bêtes…

          • riri73 dit :

            1000 points, chapeau bas, t’as réussi à placer Loeb, subrepticement, en fin de post.

          • Joebarf16 dit :

            Ah enfin un qui le note, bravo !
            Je pensais déclencher une avalanche, mais c’est vrai qu’en cette saison il n’y a plus de neige dans le 73.
            La prochaine fois je tacherai de faire mieux.

      • riri73 dit :

        Quand on a Tanak dans son équipe, on se débrouille pour le garder. Ce n’est ni l’argent, ni les perfs de la Yaris qui semblent constituer un problème. S’il devait y avoir autre chose et que ça coince à cause de ça, ce serait fort dommage pour Toy de se séparer d’un tel pilote, qui en plus irait renforcer la concurrence. Après si on se place du point de vue de Tanak, il a la chance d’être courtisé par tous les teams, et y’a très très peu de pilotes dans ce cas, du coup, qu’il en profite et qu’il fasse le bon choix..

        • Fab dit :

          En effet. Et le bon choix en terme de performance pure, depuis 2 ans, c’est Toyota. Certes, y a d’autres paramètres mais quitter Toyota, ce serait quand même très « dangereux ».
          Après, c’est sur que si ça devient irrespirable pour lui…

          Vers un échange Neuville/Tanak? 🙂

          • riri73 dit :

            Buzz total garanti si ça arrive ! Ce serait terrible. Après, je suppose que le mieux pour eux serait de rester dans le team, où ils ont tous leurs repères.

          • Fab dit :

            A moins qu’Ogier sature plus vite que prévu de sa C3?

            Puisqu’on est dans le buzz… 🙂

  9. riri73 dit :

    Attention à la couleur de ses chaussures ! Le noir est à éviter ! Tanak, le grand bond avec une chaussure noire, pourrait alors collectionner les gaffes et relancer la concurrence. OK, je sors.

  10. Le Brun Sébastien dit :

    C est qui le patron

  11. Pad74 dit :

    Une machine de guerre!

  12. jeanfrancois dit :

    belle démonstration de Tanak pour Toyota

  13. Denis dit :

    Mon favori au titre 2019 !
    Ott Tänak est au-dessus du lot cette saison, avec une auto homogène, capable de gagner sur toutes les surfaces et, même sur terre lorsqu’elle ouvre, cela ne pose aucun problème !
    Deux bémols à relever : la Yaris est performante mais perfectible, et Tänak est « seul », ses équipiers largués et « inutiles » quasiment pour contrer la concurrence. Toyota serait bien inspirer de fiabiliser la bagnole si elle veut conserver le pilote Estonien et, il serait bon que les équipiers puissent jouer leur rôle.
    Reste que Toyota est stable et puissante. Tommi Mäkinen est même prêt à se muer en chef des 3 balayeuses s’il le fallait en Australie par exemple.
    Je le vois très bien en remettre un coup en Finlande, puis en Allemagne où le « kart Yaris », compact devrait être à l’aise.

  14. riri73 dit :

    Les chiffres sont là, implacables. Tanak est au dessus. Mais bon, il reste la glorieuse incertitude du sport..

  15. Tchillou dit :

    Le futur champion 2019 rien ne l’arrêtera