42

ES6- Tänak à l’attaque (Allemagne)

Seul pilote de pointe à avoir opté pour quatre pneus pluies dans cette spéciale, Andreas Mikkelsen a d'abord perdu beaucoup de temps (+7s à mi-spéciale), avant de revenir en fin de chrono.

31

ES4- Mikkelsen au pouvoir (Allemagne)

Au volant d'une Hyundai i20 WRC endommagée aérodynamiquement, Thierry Neuville limite pour l'instant les dégâts, lâchant encore six secondes supplémentaires face à Sébastien Ogier.