36

Tops et Flops (Turquie 2018)

Cette saison est définitivement mémorable à bien des égards et le retour de la Turquie au calendrier n’a pas arrangé les choses !


40

La Turquie nous a séduit

Pour sa première édition en championnat du monde, le Rally Turkey Marmaris semble avoir séduit beaucoup de monde et nous y compris, tant pour son caractère sportif unique et redoutable, que aussi par son organisation et son environnement.

2

Bergkvist à l’expérience

Avant cette dernière manche JWRC en Turquie, quatre pilotes étaient mathématiquement encore en course pour le titre. A l’issue d’un rallye à élimination où les pilotes Fiesta R2 auront terriblement souffert, la victoire revient au suédois Emil Bergkvist.

51

Kopecky le plus endurant

Le duel tant attendu entre Pontus Tidemand et Jan Kopecky a finalement accouché d’une souris, le suédois étant vite contraint à l’abandon alors que son coéquiper tchèque remportait une nouvelle victoire, sa cinquième consécutive.