Pas de numéro 1 en 2020



La saison 2020 du championnat du monde des rallyes débutera dans une semaine à Gap avec la particularité de n’avoir aucun pilote arborant le numéro 1.

Instaurée depuis 2019, la règle de l’attribution des numéros en WRC fait débats et devrait encore faire parler cette année en l’absence de numéro 1.

Depuis l’an passé, les pilotes prioritaires ont en effet le droit de choisir leur numéro pour la saison afin de renforcer leur identité. Le numéro 1 restant la propriété du champion du monde sortant sans en être toutefois une obligation.

Affublé du numéro 8 depuis 2018 et son arrivée chez Toyota, Ott Tanak a simplement expliqué sa décision de la façon suivante, « j’avais le numéro 8 lors des deux dernières saisons, je n’ai pas vu de raisons d’en changer. »

Ce choix assumé par l’estonien dépoussière ainsi quelques vieilles statistiques enterrées depuis déjà plusieurs années.

Pour retrouver trace d’une manche du mondial sans numéro 1 sur sa liste d’engagés, il suffit de faire un bond en 2013, saison lors de laquelle Sébastien Loeb, champion en titre, n’avait disputé que quatre rallyes dans l’année. Dernière manche du calendrier, le rallye de Grande-Bretagne était jusque là, la dernière épreuve dans ce cas.

Côté champion du monde, le saut dans le temps est en revanche beaucoup plus lointain puisque le dernier pilote titré à avoir roulé sans numéro 1 était jusque là Juha Kankkunen lors du SanRemo 1994. La Toyota Celica du finlandais avait arboré à l’époque le numéro 3.

À contrario, le dernier pilote, inscrit avec le numéro 1 sans pour autant avoir été titré, est et reste l’espagnol Xevi Pons lors de la saison 2006. Le pilote Citroën avait assuré l’interim (en Australie, en Nouvelle Zélande et au Pays de Galles) suite à l’accident de Sébastien Loeb (sur un véhicule à deux roues toujours non identifié).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bruno78 dit :

    C etait avec un vieux VTT Decathlon

    https://youtu.be/KN_Ry_ZdEoQ

    4mns14secondes

  2. fabien dit :

    « (sur un véhicule à deux roues toujours non identifié) ». J’adore! MDR

    • walter dit :

      C’était une moto de trial où moto cross !
      Si on cherche l’info correctement, on la trouve…mais comme ce n’était pas politiquement correct a l’époque…
      De nos jours il y a prescription , apparemment c’est toujours TABOU ! Parce que c’est Loeb !
      Faut pas la faire tomber de son piédestal sa majesté même si il était fautif a l’époque…

      • Yvan ARMANET dit :

        Il y a l’explication dans son bouquin « Ma ligne de conduite ». Fautif à l’époque???? Faire de la moto alors qu’on passe son temps à rouler « au taquet » dans des spéciales à ras les arbres, rochers ou autres précipices??? C’est ça être fautif?? Mouai, à chacun son opinion….