Pas d’hybride pour Citroën en 2022



Avec l’annulation du rallye d’Australie, cette semaine promettait d’être calme en WRC, mais c’était sans compter sur un flot de rumeurs concernant Sébastien Ogier et surtout Citroën.

Et finalement, la seule information viable concerne l’avenir à plus long terme de Citroën. Ainsi, dans un interview accordé à Auto Hebdo, Jean-Marc Finot, directeur de PSA Motorsport, annonce que Citroën ne fera pas partie de la nouvelle réglementation prévue pour 2022 avec la fameuse arrivée de l’hybride : « Nous ne nous engagerons pas en rallye à l’horizon 2022 avec l’hybridation. »

En début de semaine, le groupe PSA avait, au contraire, donné son accord pour un retour en championnat du monde d’endurance avec Peugeot à partir de 2022. En plus de ce programme hybride, DS va rester pleinement impliquer en Formula E, et un triple programme en sport automobile était inenvisageable.

Concernant la saison prochaine, Jean-Marc Finot a été très clair également, mettant un terme aux rumeurs de la semaine : « Des discussions sont en cours pour la saison 2020. Il n’y a aucune intention de suspendre ce programme. »

Concernant Sébastien Ogier par contre, des interrogations subsistent quant à son engagement avec les rouges la saison prochaine : « Nous avons des discussions avec Sébastien quant à sa participation en 2020. À ce stade, évoquer les différentes hypothèses reviendrait à faire de la spéculation. »

Si son contrat couvre déjà 2020, le pilote français pourrait être tenté de voir ailleurs s’il estime ne pas disposer des ressources pour remporter un dernier titre de champion du monde.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. aldo dit :

    Oui et tous ces bons hommes vont s atteler à faire tomber Hyundai Motorsport.

  2. giledouard dit :

    A vous lire on pourrait croire que vous êtes des retraités du monde du WRC soit chez Citroën Racing ou PSA ou ou au seing de la FIA ou dans une structure pro… voire stratège chez VW et à Bruxelles niveau politique. Impressionnant les gars.
    Tout n’est pas incohérent- Mais bon… eta priori vous n’êtes pas dans les conseils d’administration ou manager de Citroën ou Ogier ou Toyata ou WRC ou Parlement mondial de la cause environnementale hybride électrique … Donc, attendez de voir qui quand quoi comment suite aux annonces officielles. Ceci dit j relève que vous êtes passionnés et en cela je vous remercie et après la frustration de la dernière épreuve 2019 annulée, je nous souhaite à tous un éclaircissement rapide sur 2020. Pour ma part et sans aucune idée pertinente, mais avec mon peu de connaissance, je souhaite voir Citroën encore en 2020 avec Ogier et Lappi plus une troisième auto pour Breen. Toyota avec Evans, Meeke, Latvala et Rovenpera, Ford avec Suninen, Camili et Mikkelsen. En wrc2 ou wrc3, Lefebrve, Rossel et Bonato.

  3. jeanfrancois dit :

    citroen et ogier nous ont habitué à beaucoup mieux .
    ramer le titre est jouable
    il faut se battre bordel .

  4. lionel dit :

    oui tu as bien résumé le probleme marcusthekink. Il y a trop de gaspillage au nivau de l’organisation.
    Rouler en hybride n’aportera pratiquement rien en terme de pollution.
    Juste du comercial
    De toute façon de wrc entame son déclin constant avec l’arret de citroen, moins de sponsor d’autre suivrons de toute façon malheureusement

  5. Marcustheking dit :

    Et si au lieu de nous jouer de la flûtes genre: » regardez on va rouler avec des hybride en wrc pour moins poluer » ils arrêtaient de déplacer à chaque fois des motorhomes qui ressemblent de plus en plus à des immeubles et si les acteurs du wrc qui utilisent des jet privés se contentaient des vols commerciaux est ce que ça n’aurait pas plus d’impact?
    Et puis aussi l’aménagement du calendrier,pourquoi aller en amérique du sud,revenir en Europe et repartir ensuite las bas?

  6. HondaN600 dit :

    L’orientation stratégique pour Citroën est désormais officielle: pas d’hybride en 2022. En ce qui concerne 2020 c’est de la tactique, et c’est Seb ogier qui a les cartes en main:
    Il a du négocié l’an dernier un contrat avantageux qui lui permet de s’en aller des cette année. Comme il n’est visiblement pas très satisfait de la C3 cette année (et surtout la lenteur des évolutions) et qu’une place s’est libérée chez Toyota, il en profite pour mettre la pression sur Citroen
    Rappelez vous ce qu’avait dit Malcolm Wilson après avoir trouvé un accord avec ogier: « Seb est un excellent négociateur, s’il n’était pas pilote je l’embaucherais bien comme chef négociateur chez M-Sport! »
    Evidemment si Ogier partait chez Toyota, l’engagement de Citroën en WRC n’aurait plus beaucoup de sens

    • roland59 dit :

      trouver un sens, il y a de quoi se poser la question depuis son engagement chez les rouges… et à la veille de partir, le sens de cette fin d’engagement annoncée de Citroën devrait se réduire au respect des contrats et des hommes… conséquemment le 1er « devoir » devrait être de s’occuper du (seul) cas Lappi en priorité car lui ne dispose peut-être pas d’une clause de revoyure…
      je ne suis pas convaincu qu’ Ogier ait les cartes en mains puisqu’il n’est plus CDM…(le refrain ne peut plus être le même) et comme il se dit lui- même en partance fin 2020, cela réduit les possibilités de vrai projet chez Toy quand çà peut faire encore/peut-être chez M-Sport.. et qu’il n’y en a peut-être déjà plus là ou il est encore…
      alors, mieux vaut éviter une rupture difficile et bruyante qui aurait le plus mauvais effet sur les 2 parties, sans doute plus sur lui-même… surtout après le pavé de Madame sa Barone…

      • Sylvain dit :

        Sur ce que tu as écrit au-dessous, OUI

        Mais là NON, et justement parce que tu écris des choses contradictoires 😀

        « il faut bien voir que son cas est à la fois secondaire et confortable… (…)et confortable puisqu’il y aurait toujours au moins Toy mais aussi et surtout M-Sport qu’il pourrait rejoindre… » = OUI bien évidemment 🙂

        « je ne suis pas convaincu qu’ Ogier ait les cartes en mains puisqu’il n’est plus CDM…(le refrain ne peut plus être le même) et comme il se dit lui- même en partance fin 2020, cela réduit les possibilités » = NON, tout simplement parce que QUI peut lutter contre Hyundai et leur ôter (au moins) un titre en 2020, Ogier, full-stop.

        Personne de sensé penserait Evans ou Lappi à la hauteur du titre pilote, personne ne penserait Evans-Meeke-Rovanperä à la hauteur du titre constructeur…

        Ogier potentiellement OUI, et une équipe avec Ogier-Evans-?? aussi, et une équipe avec Ogier-Lappi-?? également…

        LE choix c’est « comprendre » de quoi Citroën veut/peut se donner les moyens, et comme dit plus bas, je ne suis pas convaincu que tous les acteurs aient forcément toutes les cartes en mains pour décider…

        Imaginons un instant que Citroën (tout en haut) ne sache pas ce qu’ils feront, ils ne vont pas annoncer à Budar/Ogier « on sait pas », pare que au cas où ils décident de continuer, ils savent bien que SANS Ogier cela n’aurait plus du tout le même sens.

        Bref il existe des cas de figure où Budar ne sait pas forcément ce qu’il adviendra, un peu comme on imagine que pendant que Matton bossait personne ne lui disait Budar arrivera le xx/xx/xxxx…

        De notre point de vue, Budar-Ogier c’est la reine sur l’échiquier, à d’autres points de vue, ce sont des pions que l’on peut très bien sacrifier…

        • roland59 dit :

          je distingue Projet et objectif.. dans l’existant WRC1 que nous connaissons, il y a clairement, pour moi, les 2 lignes distinctes:
          – la 1ère sur des projets avec toy et Hyundai. avec bien évidemment des objectifs.
          – la seconde sur des objectifs avec désormais Citroën (déjà en 19) et M-Sport.

          Toy étant, de mon point de vue, dans l’obligation de reconstruire un projet autour d’une équipe reconstituée et/pour être prêt pour 2021 et après, il n’est pas facile pour Mäkinen de battir avec un Ogier se déclarant partant fin 2020…
          maintenant, si Tommi pense pouvoir mener à bien à la fois un objectif titre 2020 avec Ogier et un projet nécessaire 2021 et ses objectifs associés, mais sans lui, puisque c’est l’existant, bien sûr que Seb est un client, comme Evans peut l’être également avec un volet/lot surprise… durable.
          comparativement, un Seb chez M-Sport me paraît être la bonne ligne pour les 2 parties au regard des souhaits naturels et immédiats de chacune des parties.
          maintenant, je pense que tout se décidera dans la tête de Mäkinen…. si Ogier ne change pas ses plan/date de départ annoncés.
          en résumé: si tant est qu’Ogier quitte Citroën, les cartes ne sont pas toutes dans ses mains car certaines, et pas des moindres, sont dans celles de Mäkinen… et en l’occurrence, Ogier n’est pas forcément le meilleur choix pour Toy tout en l’étant pour M-Sport.. et Citroën.
          et la ligne Evans/Lappi me paraît être plus simple et adéquate dans la situation… d’autant qu’ Esapekka a sans doute intérêt à anticiper…

  7. roland59 dit :

    c’est aussi une possibilité… mais plutôt mince.
    il faut bien voir que son cas est à la fois secondaire et confortable… secondaire puisqu’il se dit prétendant au « statut » fin 2020 (et que nul pilote n’est indispensable au WRC) et confortable puisqu’il y aurait toujours au moins Toy mais aussi et surtout M-Sport qu’il pourrait rejoindre…
    en revanche, concernant les Lappi/Ostberg… c’est différent et moins confortable… au regard de l’échéance, les 2 ont sans doute intérêt à trouver un plan B assez vite…

  8. jeanfrancois dit :

    Ogier va peut être etre retraité du wrc plutôt que prévu .

  9. Stéphane BUECHER dit :

    Quels guignols PSA ils vont s’engager en endurance, un sport de merde…. Le WRC avec la nouvelle 208 ç a aurait été classe

  10. roland59 dit :

    1ère info importante: Citroën ne sera pas là en 2022. cela laisse la possibilité qu’ils y soient encore pour les 2 saisons à venir.. sans que cela soit acquis.
    2ième info: pas d’intention de suspendre le programme pour 2020 (c’est déjà çà…) et toujours des discussions avec Ogier… çà fait une double incertitude: l’une sur Ogier 2020 et l’autre sur la saison 2021…

    en résumé, ce n’est pas encore le bout du chemin, mais c’est bientôt.

    • Jean Dridéal dit :

      Il doit quand même y avoir un soucis quelque part, Ogier avait signé jusqu’à fin 2020 et là ils discutent pour l’an prochain…. Dans la balance avec une dernière pige dans la Toy, les propositions Citroën doivent être minces…

      • roland59 dit :

        il y a sans doute des sujets dans la négociation… mais comme nous ignorons tout…
        alors par exemple:
        – quels peuvent être les teneur et hauteur des investissement pour une fin de programme
        annoncée à court terme..
        – sachant ce que vaut la Toy, s’il n’est toujours pas parti, c’est qu’il y doit y avoir de quoi retenir…
        – rupture de contrat, çà n’est pas toujours simple.. et pour 1 saison..??
        – et d’autres aspects divers…
        alors oui, il est probable qu’il y ait quelque chose, un souci… quelque part…

      • roland59 dit :

        oui, mais s’il y a une clause dans le contrat permettant de le faire, il le fait.
        et rien n’est jamais simple et facile dans ce type de négociations… d’autant que la sortie du WRC est quasi programmée à court terme… il est donc évidemment légitime de se demander si les efforts suffisants seront produits pour aller à l’objectif…
        maintenant, les derniers essais étaient positifs… c’est donc (peut-être) qu’il y a autre chose… ??

  11. Sylvain dit :

    Il faut quand même distinguer bien 2 aspects : la compétence des personnes ET les programmes qui sont à leur disposition.

    Si on veut bien y penser, chez VW, qui en wrc n’étaient pas des brèles, on leur a arrêté le programme du jour au lendemain, au revoir et merci….

    Chez Hyundai, vice versa on met VRAIMENT le paquet, et on a la sensation que chaque année ils font un pas en avant, sans jamais manquer de moyen/continuité.

    Chez Citroën (c’est shitroën?) dans quelle logique est-on? Peut-on considérer que les dynamiques d’un groupe EUROPÉEN comme PSA, voire encore pire quand on parle de fusion PSA-FCA, rendent très compliqué le travail des PERSONNES impliquées, car les programmes ne sont pas à la fois sûrs et avec d’énormes moyens?

    On peut critiquer les personnes (dirigeants/pilotes selon QUI on a envie de hater-iser), mais on peut aussi penser à un contexte qui est relativement nouveau pour le secteur automobile… vous vous savez ce qu’il en sera de l’automobile dans 3/4/5 ans? Cela va être quoi les chiffres de ventes? les arguments de marketing?

    Qu’est-ce qui va changer? ou pas?

    Personnellement, pour la première fois, je n’ai pas payé cash une voiture en me disant « mais au moment de la revente, la ville principale là tout à côté elle aura ou pas mis un règlement sur l’interdiction du diesel en ville? » pour la première fois, je me suis dit « une valeur garantie cela peut-être intéressant »…

    Vous vous savez déjà ce qui va se passer dans le secteur automobile français, vu qu’on parle de Citroën, dans les 3/4/5 années à venir, vous savez déjà si l’image du rallye en tant que tel sera importante pour véhiculer une image positive de la prochaine catégorie A à vendre?

    Je comprends très bien qu’un fan de rallye puisse critiquer un pilote, puisse dire ouh là là ils auraient pas du prendre machin ou truc, légèrement moins quand on critique un team manager, encore moins quand on tire à boulet rouge sur quelqu’un qui est embauché avec un programme et qu’éventuellement on le lui ferme et qu’on jette la clef.

    Budar s’il est pris pour redonner du lustre à ce team, si on lui dit embauche Ogier, si on lui promet ceci et cela… et si 12/13 mois après on lui dit, finalement on arrête… c’est quoi sa responsabilité? Idem sur Ogier, si on lui promet un programme avec des moyens, et puis qu’on arrête (pas forcément tout de suite), cela envoie quoi comme signaux?

    MAIS par rapport à Citroën, PSA, PSA-FCA quelle est la chose la plus importante? le programme rallye? le titre de Ogier ou il y a des enjeux d’un autre niveau, avec des conséquences pour des usines entières sur le sol français et pas uniquement? Et dans cette perspective là, est-on nous ici les plus qualifiés?

    • rh74 dit :

      C’est sûr que l’on ne va pas descendre les membres de l’équipe Citroën sport dans cette histoire. On peut juste leur reprocher une communication qui n’est pas forcément en adéquation avec l’engagement réel qu’il y a derriére. Ça met les supporters dans une sorte d’espérance qui n’a juste pas lieu d’être finalement!
      Et donc si ordre d’arrêter il y a, il est évident que cela viendrait du haut de la hiérarchie et que l’équipe opérationnelle devrait juste suivre les ordres.
      Ensuite, oui on est à l’aube d’un remplacement majeur du parc automobile, en tout cas pour les pays développés. Mais penses tu que face à cette donnée il est préférable de balbutier ses programmes de développement ou au contraire d’avoir une feuille de route claire?
      Il me semble que le groupe PSA n’est pas au top niveau hybridation ou électrique par rapport aux pointures asiatiques (et tesla). Il y a un retard à rattraper qui est évident. Et autant j’ai du mal à quantifier l’apport commercial de certains programmes en sport auto autant je peux dire sans trop de risque que la compétition permet de développer l’ingénieurie qui se retrouvera dans les véhicules routiers de demain.
      La zone d’ombre pour moi c’est: dans quelle mesure le retour de Peugeot en endurance nuit au programme Citroën. J’ai la conviction qu’il y a un lien sans savoir lequel…
      Je t’avoue que ce qui m’intéresse dans l’immédiat c’est 2020 avec un sextuple champion du monde et un finlandais plutôt prometteur à qui il faudrait donner les moyens pour se battre.
      Cette situation m’énerve d’autant plus quand on sait que le pdg s’amuse les weekends sur les circuits d’europe avec une Lola T70. Avec d’aussi bons goûts il me semblerait normal de faire pression pour donner les moyens aux équipes « sport » de rivaliser avec la concurrence

      • Sylvain dit :

        « Ensuite, oui on est à l’aube d’un remplacement majeur du parc automobile, en tout cas pour les pays développés. Mais penses tu que face à cette donnée il est préférable de balbutier ses programmes de développement ou au contraire d’avoir une feuille de route claire? »

        De mon point de vue, il me semble que tant que les accords définitifs entre PSA et FCA ne sont pas encore réels personne, même dans les plus hautes sphères, n’a encore une idée précise de « choses » qui seront des priorités AVANT les programmes sportifs.

        On l’a vu pour l’accord Renault-FCA, l’industrie automobile revêt une importance « stratégique » du fait de son importance en tant que secteur économique : c’est un truc « à part ».

        J’ai trouvé ça de fiable sur les teutons : https://www.lemonde.fr/automobile/article/2017/09/11/ce-que-represente-l-industrie-automobile-en-allemagne-en-dix-chiffres_5184129_1654940.html

        Même si leur union stratégique arrive à bon port, dans un premier temps, il va y avoir des tiraillements entre les parties, sociaux, politiques, etc.

        Bref, OUI il va y avoir une feuille de route claire qui indiquera le FUTUR, dont le futur sportif, mais là… je ne sais pas j’imagine que que cela puisse être presque normal qu’ils soient (pas du tout/un peu/ beaucoup/ tout à fait ?) dans le flou.

        Personnellement je me sens incompétent, et du coup je crois que tant que l’on n’a pas des communiqués de presse officiel, la meilleure façon de parler de certains futurs est ce qu’en a fait ce journaliste italien, un truc drôle, volontairement humoristique car d’une part on ne peut pas ne pas en parler : c’est LE sujet, une fois que Tänak vient chez Hyundai, le 2ème sujet plus important cela devient forcément où sera Ogier, et le 3ème qui pilotera la Toy en tant que premier pilote au cas où Ogier reste chez Citroën et d’autre part on ne peut pas dire des choses « sensées » avant que cela ne soit réel.

        On le sait, où qu’il soit, Ogier sera LE concurrent à battre pour qui voudra être titré.

  12. Thib dit :

    Ce qui est gland c’est que Citroën a fait tout un pataquès auprès de la FIA pour rester en WRC à la condition d’avoir la possibilité de courir avec des autos hybrides rapidement…

    Il me semble (à vérifier quand même) que Peugeot avait fait un peu le même coup avec l’ACO lorsqu’ils se sont retirés de l’endurance. Ils avaient poussés pour la création du WEC, pour ne pas y participer ensuite…
    Triste.

    On peut peut-être espérer un team Citroën Racing en WRC-2, vu qu’apparemment la compétition client reste un objectif de Citroën Racing.

  13. Ivo dit :

    info rallymania en matiere d info rallye c’est solide….

  14. Bor8s dit :

    C’est sur que mediatiquement, cette année est un fiasco… Presque identique à l’année dernière, et ceux malgré une explosion budgétaire certaine.
    Je ne pense pas que le choix de tout miser uniquement sur Ogier était le meilleur.

    Et on a pratiquement plus entendu parler de leur top pilote qui n’arrivait pas à piloter la voiture, de la voiture peu perfo sur asphalte… Pour finir par l’intitulé Shitroen de la par de la compagne du top pilote recruté à grand frais… Franchement comme retour sur investissement on connaît mieux. Surtout que l’année n’a pas été si mauvaise comptablement, la voiture a eu moins de faiblesse que la i20 ou la Yaris.

    Mais l’exploitation des victoires, des bonnes choses à été gâché par une communication mal maîtrisé, l’inverse de Toyota ou Hyundai ou les pilotes semblaient heureux et tout le team soudé…

    On attend maintenant la suite,
    savoir si le champion reste et que ça vaut le coup de péreniser l’engagement (pendant que les autres team développent pour 2021),
    si le champion part et que ça fait un effet soufflé comme cette année chez Ford,
    Si l’image de marque est trop écorchée et que la communication reste similaire, mieux vaut faire comme VW et définitivement arrêter les frais…

    • Jean Dridéal dit :

      Je crois pas qu’ogier a été recruté à grand frais, c’est red bull qui prend en charge le salaire il me semble.

      Il doit y avoir un peu de ça aussi derrière cette situation pleine de conditionnel : si Ogier part, Red bull aussi. Est ce que les sponsors de Toy sont prêts à être en retrait / au taureau, Citroën a-t-elle d’autres sponsors en réserve ?

      • Bor8s dit :

        C’est sur que RedBull est dans pas mal d’histoire… Et que c’est la première fois depuis 2008 et leur grande arrivée qu’un pilote non RedBull est titré.

        Les opportunités pour les pilotes (Meeke, Latvala, Tanak, Suninen, Paddon, Tidemand, Ostberg, Breen) non affiliés RedBull sont plus limité car mis à part chez Toyota et Ford en privé cette année…
        Et cela va changer l’année prochaine avec le recrutement du jeune Rovanpera (qui comme le jeune Solberg) sont dans les rangs RedBull, ça peut être une possibilité d’avoir 3 pilotes RedBull chez Toyota et du coup l’hideuse déco (inchangé depuis les débuts en 2008) sur la Yaris.

        Je ne sait pas quoi penser de ce monosponsoring RedBull est un bien car ça met du beurre dans les épinards, ou un mal car ça limite toute percée de pilote hors programme. Car du temps des cigarettes financeurs, plusieurs marques finançaient différents team, différents pilotes et devaient être devant leur concurrents, ce n’est plus trop le cas.

  15. Space Cowboy dit :

    Je lis un tas de trucs plein de « conditionnel » et de suppositions à la con depuis ce matin sur ce sujet. Cet article est le plus factuel, le plus informatif et le objectif de tous. Bref, c’est du VRAI journalisme. Bravo RS ! +++++

  16. Fb49 dit :

    Ben pu. .. Depuis le début de la c3, on se demande ce qu ils (Citroën) font la! Même eux ne le savent pas on dirait…. Pas de pub, pas de relève pilote français… J espère que Seb va trouver refuge chez toyota… Car la ça sent la fin, avec des si, il aurait du rester M-Sport…. Il aurait certainement marqué plus de points cette saison! Après toyota peut être une belle histoire avec des reconversions faciles….

  17. Ivo dit :

    Pour la plus part des medias etrangers citroen arrete son programme en wrc, lappi cherche un volant pour 2020, ogier idem, et c’est chez toyota ou latvala et meeke sont sur le depart…
    Evans serai le troixieme pilote toyota…
    Loeb, sordo et mikkelsen ??? Une place et trois pilotes…. Ford avec sunineen et un aute pilote payant « latvala » info rallymania prt

    • Kaizer Sauzée dit :

      Pourquoi pas Ogier de retour chez Ford ?
      Vu ce qu’elle a montré cette année il peut encore gagner avec la fiesta et faire gagner un nouveau titre à Malcolm, non ?
      Perso je préférerais cette configuration que tous les pilotes de pointe concentrés dans 2 gros teams.
      Surtout que les budgets de développement vont se réduire pour préparer les autos de 2022. Memory a peut-être une carte à te-jouer…

  18. jeanlouis dit :

    Citroën ou pas… Ogier retraité ou chez toyota… on s’en fout C’EST LA FIN !
    celui qui n’a pas compris que le rallye tel qu’on l’a connu c’est de l’histoire ancienne… on ne peut plus rien pour lui !! d’abord hybride puis tout électrique, on retrouvera, forcement les grands constructeurs, plus quelques petits nouveaux qui sont déjà « à la page’ question nouvelle technologie … de nouvelles têtes chez les pilotes, tout çà pour le plaisir de nouveaux spectateurs …

  19. Sont partis en face dit :

    Le problème de compétitivité de Citroën vient du fait que cette équipe est entièrement intégrée au effectifs de PSA.
    Conséquences : Les talents de l’équipe ont pris, comme les autres employés de PSA, les grosses primes de départs pour réduire les effectifs et sont allés se faire embaucher ailleurs. Avec pour conséquences d’affaiblir techniquement Citroën et de renforcer ces concurrents.
    Plusieurs ingénieurs châssis et moteur sont concernés.
    L’équipe est réduite et avec moins d’expérience, donc redécouvre beaucoup de chose, connus par les « anciens » qui ne sont plus là !

    • HondaN600 dit :

      Tout a fait exact. Ce n’est pas un problème de budget, mais plutôt d’organisation et de perspective. La réorganistaion de PSA motorsport il y a 3 ans a eu des effets désastreux pour Citroen Racing avec de nombreux départs. Il y a eu un regain cette année avec l’arrivée de Seb ogier mais on ne reconstruit pas une équipe en un an

  20. lolo68 dit :

    Plus de constructeur français en WRC ? C’est ce que je crains pour les prochaines années . On aura Hyundai, Toyota, Ford et c’est tout ! A moins que, un autre constructeur viendra se manifester et ça sera tant mieux pour le sport !

  21. Jeff dit :

    Ras-le-bol de ces critiques anti Citroën ! Faut-il rappeler que le champion du monde Hyundai n’a gagné cette année qu:un rallye de plus que Citroën ?

    • Ivo dit :

      citroen arrete son programme rallye wrc…. Pas de wrc rouge officiel en 2020…. Lappi cherche deja un volant ogier ce rapproche de toyota, les medias rallye en europe s affolent par contre en france etrangement c’est black out total… Neuville et tanak c est ok evans chez toyota, latvala et meeke out… Sordo, loeb et mikelseen en suspend… Et il parle d’hybride ?????

  22. Kivala dit :

    Excellente nouvelle pour Lappi si effectivement ils continuent en 2020, voire en 2021. Idem pour le 2ème volant quel qu’il soit : déjà qu’il n’y pas énormément d’opportunités, si en plus on perdait 2 volants, ça faciliterait pas l’accès de la relève à un volant officiel au plus haut niveau. Et qu’ils quittent en 2022 est moins dramatique : il semble qu’il y ait d’autres constructeurs qui soient intéressés par la nouvelle formule (on parle de Subaru par exemple), ça maintiendrait le même nombre de volants, voire plus puisque Citroën est le seul constructeur à se limiter à 2 équipages..

  23. vince 63 dit :

    Casse toi vite Seb de cette équipe de branques et va chez Toyota au moins tu auras une chance de partir avec un nouveau titre….maton ou budard même combat de bon à rien….

  24. JB dit :

    Citroën a déjà trop de retard technologique et trop peu de moyens humains pour faire 2 ans de + en WRC, autant arrêter de suite.
    WW n’a pas fait tant de chichi, et ils ont bien fait. Soit on fait les choses bien, soit si « l’essentiel est de participer » alors là…
    Citroën stop ou encore? Pour moi c’est stop.

  25. Nismo dit :

    Ce passage de citroen laissera un goût bizarre, avec le sentiment qu’ils n’y ont jamais mis les moyens financiers pour se battre aux avant-postes. Quoique je suis pas sûr que ce ne soit qu’une question de fric…M-Sport en avait moins quand Ogier a été champion…

  26. Jean Dridéal dit :

    Nouvelle qui n’en n’est pas une…. PSA continue avec DS en fE et mise sur le WEC… Évidemment que le programme wrc n’allait pas continuer. Maintenant reste à savoir s’il va vraiment continuer jusqu’à fin 2021. J’en doute fort, mais je peux me tromper…

  27. Pikpik974 dit :

    Curieux de voir le bilan comptable de l’opération WRC de Citroën depuis 2017 … Aimant simplement le sport, autant arrêter la discipline dès cette année, Ogier et Lappi chez Toyota et puis basta

  28. rh74 dit :

    C’est triste que Citroën ne montre pas plus d’ambition que cela. Surtout quand on sait qu’ils ont tout fait pour attirer Seb Ogier et Julien Ingrassia dans l’équipe. Les sextuples champions du monde méritaient peut être un peu mieux.

  29. Sabary dit :

    Je pense que si Sébastien Ogier veut avoir un 7e titre, et il le peut, car il reste toujours le meilleur pilote de rallye, mais c’est la Citroën qui l’a empêché d’avoir ce 7e titre, il devrait aller chez Toyota, surtout que Tanak s’en va et qu’en talent c’est le pilote le plus proche de lui. Donc, je pense à 60% qu’il ira en 2020 chez Toyota

  30. bazire dit :

    C’est qui ou quoi ces fucks news que Citroen se retirait a 99 % l’année prochaine ?… ça blablate a l’outrance de plus en plus sur ce site a la manière des magazines peoples , cool sur le clavier les mecs !….
    Merci a RS de pas rentrer dans ce jeu …

  31. ae18 dit :

    je vois mal S. Ogier gagner un titre avec citroen .Toyota est son salut.Fasse qu’il puisse intégrer l’équipe.