Pirelli à l’épreuve du Kenya



Pour la troisième épreuve terre de la saison, Pirelli va pour la première fois de l’année favoriser les pneus tendres aux durs.

Sur la surface sablonneuse du Kenya, Terenzio Testoni, responsable de l’activité rallye, précise en effet que l’usure des pneus n’est pas très importante sur cette épreuve.

“Nous avons vu l’année dernière que le Safari Rally reste un marathon et non un sprint, contrairement à tout autre événement WRC moderne. Au Kenya, les pneus ne souffrent pas beaucoup de l’usure, et c’est une des raisons pour laquelle le pneu tendre sera le principal choix des équipes cette année. L’accent est plutôt mis sur le flanc, qui doit résister à l’énorme quantité de rochers ainsi qu’aux ornières extrêmement profondes que l’on trouve dans de nombreuses sections dans les spéciales, avec des chocs suffisamment violents pour endommager les composants mécaniques des voitures et mettre fin au rallye d’un pilote instantanément .Avec de nombreux passages à haute vitesse suivis de gros freinages, les structures renforcées de nos derniers pneus KX WRC seront mises à rude épreuve.”

Pour cette première épreuve hors Europe du calendrier, Pirelli a amené environ 2000 pneus, dont 570 destinés à catégorie reine des Rally1. Comme sur les autres épreuves terre de la saison, chaque pilote Rally1 pourra utiliser 32 pneus pendant le rallye, shakedown compris. L’attribution sera de 28 pneus tendres (KX WRC SA) et 8 durs (KX WRC HA).

L’an passé, le manufacturier pneumatiques italien avait fait le choix inverse, précisant alors que les durs étaient la priorité pour des surfaces plus abrasives et offraient une durabilité sur des spéciales plus longues.




S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ivo
Ivo
3 jours il y a

Les Pirelli sont bon, le hic dans l’histoire c’est la difficulté que rencontre les teams WRC 1, ils n’ont clairement pas assez bossés sur le facteur pneumatique.

Nouvelles autos, nouveau règlement technique etc, forcement ça influe sur le développement des pneus.

En WRC 2 bizarre ils crèvent beaucoup moins, Michelin n’aurais pas fait mieux.

NikoSub
NikoSub
3 jours il y a

Si même dans le communiqué par rapport à l’année dernière ils ne sont pas d’accord entre surface dur ou meuble …