PL.Loubet : « Compliqué de jouer le podium »



Révélation de la saison passée en WRC-2 à seulement 19 ans, Pierre-Louis Loubet retrouvera le volant de sa DS3 R5 en Suède la semaine prochaine.

Avant ce premier rendez-vous important de son calendrier, le jeune pilote corse a participé à l’Arctic Rally, manche du championnat de Finlande des rallyes. Entre ces deux épreuves, Pierre-Louis est revenu sur ce début de saison, tout en évoquant ses prochains objectifs.

Comment s’est passé ton intersaison ?

« Finalement, nous n’avions que deux mois entre notre dernier rallye 2016 (Grande-Bretagne), et ce début d’année 2017 à l’Arctic. Pendant deux mois, je suis resté à la maison, en faisant pas mal de sport, un peu de sophrologie aussi pour travailler le mental et la confiance. J’ai essayé de m’entretenir un peu cet hiver. Aussi, j’ai été élu Espoir Echappement et cette nomination fait vraiment plaisir. »

Le week-end dernier, tu étais à l’Arctic Rally. Comment s’est déroulée cette épreuve ?

« Notre participation à l’Arctic Rally ne s’est pas vraiment déroulée comme prévue. Nous avons eu pas mal de problèmes sur la voiture, donc cela a été difficile de s’exprimer. Je suis persuadé que l’équipe va bien bosser pour trouver les problèmes avant la Suède. On avait une voiture dans la même configuration que l’an passé, c’est à dire sans évolutions.

J’ai quand même acquis un peu d’expérience sur cette surface mais c’était difficile de prendre confiance. Je bloquais un peu vis à vis des problèmes de direction assistée. J’ai eu un peu de mal à me lâcher. Le premier jour, nous avons abandonné dans la 4e spéciale après une petite sortie. L’auto n’avait rien mais elle était bloquée dans un mur de neige.

Honnêtement cette année, je pense qu’on pouvait jouer le top 5 à l’arrivée. Il y avait un autre pilote Citroën sur cette épreuve, il a terminé troisième et je pense qu’on pouvait se bagarrer avec lui (Pierre-Louis était devant lui après l’ES2 avant de connaître des problèmes). »

Peux-tu nous parler un peu de ton programme 2017 ?

« Je vais donc en Suède la semaine prochaine avec la DS3 R5, mais après, rien n’est trop défini encore. Je serai présent au Tour de Corse, normalement avec cette auto. Le challenge Citroën nous intéresse toujours cette année, la carotte en fin de saison est belle (un programme en C3 R5 à gagner en 2018), c’est pour cela qu’on roule encore avec la DS. C’est une voiture encore performante mais ça reste compliqué quand on voit la domination de Skoda et Ford qui sort une nouvelle évolution prochainement. 

Pour nous, Citroën est la seule optique pour le futur. C’est une équipe qui a toujours fait confiance aux jeunes avec un chemin possible vers le WRC. Après, il ne faut pas non plus fermer la porte aux autres, si la voiture ne me permet pas d’être performant, il faudra réfléchir. »

Comment vois-tu ta progression cette année ?

« Sur la terre, je pense que je peux jouer devant, même si ce sera compliqué de jouer le podium à la régulière. Sur l’asphalte, je dois encore progresser, mais il y n’a pas de secrets, je dois faire plus de kilomètres. A la fin du Tour de Corse, j’ai compris certains trucs en me forçant un peu. Pour l’instant, je ne compte que 4 rallyes sur asphalte dans ma carrière et en Espagne, la performance était pas mal face à Suarez qui devait tout donner à la maison. J’aimerais bien faire un rallye avant la Corse, ce serait idéal pour compenser un peu ce déficit par rapport à la terre. »

As-tu un objectif précis en Suède la semaine prochaine ?

« J’aimerais bien faire un top 5, ça serait bien. Comme en Finlande l’an passé, je peux être assez rapide je pense sur ce terrain. J’apprécie vraiment chaque rallye sur terre, j’adore le Portugal notamment, mais aussi la Finlande. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Spectator dit :

    Top 5 ça parait super optimiste!…?

  2. MSVCP140 dit :

    🙂 OK !

  3. Kmarco dit :

    « Nous avons eu pas mal de problèmes sur la voiture, donc cela a été difficile de s’exprimer. »
    Comment viser un résultat avec une auto à pannes????
    Dommage , très bon pilote.

  4. sebenfer dit :

    Avenir compliqué. Il mise tout sur Citroen, ça peut sourire si la C3 R5 s’avère au niveau mais si ce n’est pas le cas, il risque d’y laisser des plumes.
    En attendant, peu de chance de le voir bien placé à l’arrivée. Je ne miserai pas 50 cents sur sa DS3.

  5. jp dit :

    Et oui , c’est pas facile , A toi de prouver que tu as du talent . bonne chance