Pourquoi les rallyes français sont annulés si tôt dans le calendrier ?



Depuis l’annonce du confinement mis en place le 17 mars dernier, les annulations et autres reports font désormais partie du quotidien dans le calendrier rallyestique français.

Avril et mai déjà orphelins de la quasi totalité de leurs épreuves, juin, juillet, août et même septembre commencent à subir les premières traînées de ce tsunami difficilement contrôlable à l’heure actuelle. Suite à cette cascade de décisions malheureuses pour les organisateurs et plus globalement pour tous les acteurs concernés, une question revient régulièrement parmi les observateurs – pourquoi les épreuves sont annulées si tôt dans le calendrier malgré des délais parfois supérieurs à trois mois.

Pour éclairer cette zone d’ombre, un membre de l’ASA Mauve, basée à Limoges et organisatrice notamment des rallyes de la Briance (déjà annulé) et de St Sornin Leulac (en attente de décision), a pris le temps d’expliquer en détail le processus, les échéances ainsi que les obligations administratives à respecter pour organiser un rallye en France.

« Nous vivons une triste période et je vois énormément de monde ne pas comprendre comment et pourquoi des épreuves initialement prévues aux mois de Juin, Juillet voir Août, sont annulées, alors que nous ne sommes que début Avril. Je vois aussi des organisateurs être pris pour des feignants ou des peureux car annulant « tôt » leur épreuve. Mais je vois très peu d’organisateurs expliquer clairement et simplement les faits, afin que tout le monde comprenne bien pourquoi la saison n’est pas prête de reprendre avant un petit moment malheureusement.

Pour commencer, voici comment se déroule une organisation d’épreuve (déjà existante, je ne parle pas d’une création…) :
– 4 à 5 mois avant l’épreuve : édition du règlement avec au préalable, recherche des officiels, travail sur le terrain pour les RTS, timing, routier, etc, etc… Envoi à la correction pour avis au « responsable des règlements » et au « responsable des RTS » de la Ligue, puis envoi à cette même Ligue (qui transmet à la FFSA) pour obtention du Visa et du Permis d’Organiser.
– 3 mois (et pas 1 ou 2 mois) avant l’épreuve : dépôt du dossier en Préfecture. Dossier comportant le règlement visé par la FFSA bien entendu, TOUTES les autorisations signées attestant de leur présence et /ou de leur accord, de la part du SAMU, du SDIS (pompier), des médecins, des équipes de secouristes, des ambulanciers, des services de l’Equipement, des maires, des riverains, des Services de la Protection de la Nature, … etc…
– 2 à 3 semaines avant l’épreuve : Commission de Sécurité en Préfecture avec présence des représentants de la Gendarmerie, des Pompiers, de l’Equipement, des Maires, de l’Environnement… qui donnent leur avis (positif ou négatif) sur la faisabilité de l’épreuve dans le respect des réglementations et préconisations en vigueur le jour « J ».
– En principe 8 à 10 jours avant l’épreuve, le Préfet prend un Arrêté autorisant (ou pas) l’épreuve.

Prenons donc l’exemple d’un rallye se déroulant le 15 Août 2020 (pour être assez large dans le temps) :
– Envoi du pré-règlement à la Ligue et la FFSA pour demande de Visa et Permis d’organiser entre le 15 mars et le 15 avril.
– Dépôt en Préfecture au plus tard le 15 mai.
– Commission de Sécurité fin juillet/début août
– Arrêté Préfectoral 5 août.

Reprenons dans l’ordre aux vues de la situation actuelle d’épidémie du Covid 19, avec confinement et urgence sanitaire :
– Depuis le 15 mars (et jusqu’à la fin du confinement) la FFSA ne traite plus aucun dossier. Elle ne fait qu’entériner les annulations. Les demandes de report sont vues au cas par cas par les Comités Directeurs des Ligues.
– Mi-mai, dépôt du dossier en Préfecture : mais quel dossier ? Il sera forcément incomplet : vous comprenez bien qu’aujourd’hui, il est pratiquement impossible d’obtenir l’accord des médecins, des secouristes, des ambulanciers, etc, aucun n’étant certain de ne pas être réquisitionné ou réquisitionnable à la date prévue (et de plus, à autre chose à penser et à prévoir que sa présence sur une manifestation automobile), mais aussi des riverains (confinement oblige).
– Fin juillet / début août, Commission de Sécurité au bon vouloir et suivant les directives gouvernementales à cette période en Préfecture.
– 8 jours avant le Rallye, hypothétique Arrêté Préfectoral…

Vous comprendrez mieux qu’en ce début d’avril 2020, il est impossible aux organisateurs d’épreuves initialement prévues au mois de juillet, voir d’août 2020, d’envisager l’organisation de leurs épreuves.

A titre d’exemple, l’ASA MAUVE, organisateurs du Rallye de St Sornin Leulac des 4 et 5 juillet prochains, notre dossier doit être déposé en Préfecture ce lundi 6 Avril, mais à l’heure actuelle, nous n’avons aucune attestation de présence des médecins, pas d’accord de la Croix Rouge (Urgence Sanitaire oblige), visite aux riverains impossible (confinement).

Nous le répétons, nous sommes des amateurs et des bénévoles ! Ceci n’est qu’un loisir !
Nous arriverons bien à vivre 6 mois sans Sport Automobile, je vous l’assure.
Pendant ce temps là, vous, bénévoles prenez du repos afin d’être tous frais et dispos et vous, concurrents, bichonnez vos autos pour nous faire vivre une magnifique saison 2021.

Prenez soin de vous et de vos proches et à très vite sur une épreuve !!

Morgan CRUANES »

Les délais, la disponibilité des organisateurs et bénévoles et les budgets sont donc autant de données à prendre en compte dans les décisions parfois précoces mais finalement logiques et même vitales pour les épreuves et ceux qui les font vivre. Dans l’attente d’une issue favorable à cette situation, le calendrier français des rallyes s’apprête à traverser une saison historiquement difficile, dont les problèmes restent néanmoins relégués au second plan face aux priorités actuelles.




12
Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Patrick Troïsi
Invité
Patrick Troïsi

Merci à RALLYE-SPORT.FR pour ce bel article sur les annulations des épreuves de rallyes.
Il nous rappelle également que l’ensemble des organisateurs sont avant tout des bénévoles et que sans leur passion et leur travail, notre sport n’existerait pas…

Iguacel guillaume
Invité
Iguacel guillaume

Bonjour, je suis le président du sarlat sport auto . J’organise je Rallye Vallée de l’homme Périgord noir . Pour moi le problème est surtout financier. Tous mes partenaires financier sont à l’arrêt avec une perte de chiffre d’affaires. Je me vois mal aller leur réclamer de l’argent pour du loisir alors que leur entreprise est en péril. Et vu le nombre d’épreuves annulées je me demande si beaucoup de pilotes vont prendre leur licence pour 2 rallye en fin de saison. Pour mon épreuve rien n’est acté mais je me pose de serieuses questions.

Castle
Invité
Castle

De plus, les municipalités n’ont pas encore de liste officielle en place, même si elles n’ont pas besoin de second tour. Donc cela doit certainement poser problème pour demander les autorisations dans chaque commune traversée par un rallye.

APPOULLINS69
Invité
APPOULLINS69

Bravo et merci à Mme Cruanes : son exposé est clair et permet de comprendre mieux les « pourquoi » des « comment ». Et, ça devrait nous éviter de raconter – parfois – de grosses âneries.

Pat
Invité
Pat

Malheureusement il aura fallu cette pandémie pour que la majorité des intervenants découvre le monde du rallyes de l’intérieur. C’est déjà ça. Restez chez vous

Kaizer Sauzée
Invité
Kaizer Sauzée

Certains ici vont en apprendre beaucoup sur l’organisation des rallyes par l’intermédiaire de cet article…

Albe
Invité
Albe

Cet article était nécessaire, merci RS.
Les explications de Morgan Cruanes sont limpides et rappellent des évidences que même les pilotes finissent par oublier.
En effet, difficile d’imaginer, même en connaissant le rallye, la somme d’investissement personnel, de tracas administratifs et autres que requiert l’organisation d’une épreuve.
Je tire mon chapeau aux organisateurs, ils portent le rallye français.

Bouchon
Invité
Bouchon

Très belle et claire explication qui va permettre a certain ronchon de comprendre le pourquoi du comment.
Du moins je l’espère quand on voit tous les irrespectueux…

natlin
Invité
natlin

voila une belle explication d’un pro amateur

gillesprod
Invité

Voilà c’est dit, la priorité est ailleurs de toute évidence, en attendant on va se replonger dans les archives et sortir des mini best of
https://www.facebook.com/Gillesprod

Pascal
Invité

Merci pour cette explication, c est clair nette est précis.. En effet les priorités sont ailleurs.. Même si je suis impatient d, être au bord d une spéciale mais bon… Heureusement you tube est là pour pouvoir lire des vidéos sympa,…. RESTONS CHEZ NOUS..

mourgues
Invité
mourgues

à l’année prochaine