Premières victoires en WRC3 et en CTD pour Quentin Gilbert




Auteurs d’une course parfaite, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul remportent l’avant-dernière manche du Citroën Top Driver, disputée dans le cadre du Rallye de France Alsace....

résultat après lequel le Vosgien courrait depuis le début de la saison !

Pendant que Sébastien Ogier décrochait son premier titre mondial, pendant que Sébastien Loeb faisait ses adieux au WRC, Quentin Gilbert a affirmé son statut d’espoir du rallye mondial. Affichant une pointe de vitesse similaire dans la continuité de celle du Rallye Vosgien et une fiabilité totale malgré des conditions atmosphériques délicates, le pilote de Châtenois a dominé la cinquième manche du Citroën Top Driver 2013.

Jeudi soir, dans les rues de Strasbourg, Quentin rentrait prudemment dans la course en évitant les pièges typiques d’une super spéciale. Vendredi matin, l’itinéraire prenait la route des Vosges. Après avoir signé le meilleur chrono dans le Massif des Grands Crus, il s’emparait de la tête dans la spéciale du Pays d’Ormont, réputée pour être le juge de paix du rallye. Irrésistible au cours de l’après-midi, le pilote de la DS3 R3 préparée par PH Sport terminait la journée avec 40’’ d’avance sur Sébastien Chardonnet, le leader du championnat.

Le lendemain, pour la plus grosse journée du rallye, Quentin adoptait son rythme aux conditions de route : « Avec la pluie et le brouillard, il était facile de partir à la faute. Et je ne voulais surtout pas commettre d’erreur ! Quitte à lâcher quelques secondes, j’ai choisi une approche plus sécuritaire, ce que m’autorisait l’écart accumulé la veille. »

Avec 23’’ de marge à l’aube de l’étape dominicale, Quentin pouvait donc se montrer serein. Comme pour calmer les éventuelles velléités de ses adversaires, il débutait la journée par un scratch dans le vignoble de Cleebourg. Poursuivant sur sa lancée, il remportait la victoire avec près d’une minute d’avance sur Chardonnet.

« C’est un résultat qui nous fait beaucoup de bien après plusieurs épreuves où nous avons été ralentis par la mécanique. Cette fois, tout a bien fonctionné et je remercie l’équipe PH Sport qui a comme d’habitude donné son maximum », concluait Quentin. « A bord, l’osmose avec Renaud a été totale, il m’accompagne dans ma progression et nous avons enchaîné ensemble deux rallyes parfaits. »

Cette première victoire internationale n’empêchant pas Quentin de se retrouver hors de la lutte pour le titre, il pourra disputer la dernière épreuve sans aucune pression : « Je vais aborder le Rallye de Grande-Bretagne en visant la victoire, sans faire le moindre calcul. J’apprécie la terre autant que l’asphalte et je suis impatient de découvrir cet autre rallye mythique. Je veux profiter de chaque occasion pour accumuler de l’expérience en vue de 2014. »

Communiqué de presse en ligne





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *