Une préparation mentale pour Latvala




Auteur de sa troisième victoire en Suède, Jari-Matti Latvala occupe désormais la tête du championnat.

Le finlandais revient sur sa performance du week-end.

id="more-37771">
Jari-Matti, félicitations pour votre neuvième victoire en WRC et votre troisième en Suède. Vous n’aviez jamais gagné un rallye trois fois avant, c’est un moment spécial ?
C’est vrai, c’est un moment très spéciale de gagner trois fois mais il y a aussi des pilotes très célèbres qui l’ont fait. Cinq pilotes ont gagné plus de deux fois ici : Stig Blomqvist, Bjorn Waldegård, Tommi Mäkinen et Marcus Grönholm. C’est un rallye spécial, c’est le premier que j’ai gagné en 2008.

C’est un super week-end pour l’ensemble de l’équipe et vous vous êtes battus face à vos coéquipiers. Il y avait beaucoup de pression ce week-end ?
Il y avait de la pression pour être honnête mais si vous regardez mon début de rallye, ce n’était pas bien parti pour gagner le rallye. Ok, j’étais à 10 secondes d’Ogier et je n’avais pas gagné de spéciales mais heureusement les choses ont changé au matin du deuxième jour et j’ai démarré à avoir un bon feeling après quelques changements sur la voiture. J’ai commencé à améliorer mon pilotage dans les ornières. Quand les conditions ont commencé à être un peu plus difficiles, ça m’a servi. Malheureusement, Ogier est sorti de la route et a perdu 4min30. Mais j’ai commencé à avoir une grosse bagarre avec Andreas. Vendredi soir, j’ai commencé à douter car Andreas avait repris du temps dans la super-spéciale où j’ai eu des problèmes avec mes pneus et un peu avec mon pilotage. Ce n’était pas super mais samedi matin, je suis vraiment resté concentré et j’ai pu attaquer sur les deux premières spéciales.

Vous avez aussi pris des points dans la Power Stage, vous étiez à la limite dans ce dernier chrono ?
Nous en avons parlé avec Mikka avant le départ. De base, notre plan était d’attaquer mais finalement nous n’avons pas essayé de marquer des points. Nous avons roulé normalement comme dans l’après-midi, c’était le mieux. C’était une spéciale très propre. Il y avait peut-être la possibilité d’attaquer plus mais le risque augmente. Nous sommes très contents de ça et Mads a fait une très bonne spéciale donc je suis très content de ces points. Tout le rallye était vraiment bon.

Quand avez-vous senti la pression descendre ?
Samedi matin avec Andreas. Il a touché un peu un mur de neige avec l’avant et a pris trop de neige dans le pare-choc avant. Le moteur est monté en température et il a perdu du temps dans Torntorp, la seconde spéciale de la matinée. A ce moment là, j’ai senti la pression redescendre. Avec 30 secondes d’avance, je pouvais être plus relax, à 50%.

Jari-Matti, vous étiez très sérieux sur ce rallye. Etes-vous plus tranquille maintenant ?
Je le suis mais vous avez raison j’ai essayé d’être plus concentré. J’ai eu des débuts de saison difficiles plusieurs fois. Et quand vous perdez des points au départ, c’est très difficile. A mi-saison, vous avez quasiment déjà perdu le championnat. Je voulais vraiment me concentrer pour faire un bon début de saison. J’ai terminé cinquième au Monte-Carlo et je savais que c’était important de terminer à une bonne position ici pour le championnat. Peut-être que j’avais trop de pression avant le départ mais ça s’est amélioré ensuite. Je tiens vraiment à remercier Christoph (Treier) mon coach mental. Il m’a beaucoup aidé. C’est quelque chose que l’équipe m’a demandé et j’ai considéré que ça devrait être bien pour moi. Donc je remercie l’équipe d’avoir pensé à ça. Un entraînement mental, je crois que c’est utile dans chaque sport.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *