Quentin deuxième du Rallye Vosgien derrière Robert Kubica




Engagés en vue du Rallye de France Alsace, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul ont réalisé un véritable festival au Rallye Vosgien. Pour leur première association...

bord de la Citroën DS3 R3 préparée par PH Sport, les deux hommes terminent deuxièmes du scratch derrière Robert Kubica et sa DS3 RRC !

Dès les reconnaissances, ce Rallye Vosgien démarrait sous les meilleurs auspices pour Quentin Gilbert. « Pour le début de ma collaboration avec Renaud Jamoul dans le baquet de droite, nous avons pris le temps d’analyser mon système de notes. Il n’a pas hésité à me proposer des améliorations pour gagner en précision. Le feeling était bon d’emblée », souligne le pilote de Châtenois.

La course commençait vendredi soir par une seule spéciale, disputée de nuit. « Ça n’a pas très bien débuté, car je me suis retrouvé face à deux bottes de paille qui n’avaient rien à faire dans la trajectoire », raconte Quentin. « Je n’ai rien pu faire pour les éviter. Les feux latéraux étaient cassés, la rampe de phare éclairait la lune et il y avait un brouillard à couper au couteau… J’ai donc roulé très prudemment pour rallier l’arrivée. »

Cinquième à l’issue de cette courte étape, Quentin attaquait la seconde journée avec le moral gonflé à bloc. Troisième après l’ES2, il récupérait la deuxième position à l’issue de l’épreuve suivante.

« Ce samedi a été tout simplement parfait », reconnaît Quentin. « Lors de chaque spéciale, nous avions le meilleur choix de gommes et des réglages adéquats. Dans la mesure où nous étions là pour préparer la prochaine manche du WRC, nous nous sommes conformés à la réglementation en renonçant au retaillage et aux couvertures chauffantes pour les pneus. Nous avons réalisé une course sans commettre la moindre erreur. Nous nous sommes fait plaisir et c’était un très bon moment. »

Deuxième scratch à l’arrivée – à la plus grande joie du public – Quentin repoussait Sébastien Chardonnet, leader du Citroën Top Driver, à près d’une minute. « C’était bien de pouvoir s’étalonner face un de nos concurrents habituels et cela me galvanise pour les prochains rendez-vous », ajoute Quentin. « Tout est maintenant validé, place au Rallye de France où je viserai la victoire en WRC3 ! »

Quentin et Renaud attendent maintenant le début des reconnaissances de la manche française du Championnat du Monde des Rallyes. Les 1er et 2 octobre, ils seront à pied d’œuvre sur les routes alsaciennes et vosgiennes. La course commencera le jeudi 3 octobre avec la première spéciale, tracée dans les rues de Strasbourg !

Communiqué en ligne





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. André dit :

    Dommage dommage !!!!!!!si la mécanique ,et la chance ne l’avait pas si souvent trahi,Quentin serait toujours en bagare pour le titre ……il peut toujours reprendre la 2eim place ,en tous cas je lui souhaite,
    Sont potentiel est réel ,2014 sera une grande année pour lui.