Rallye de Suède 2019



A quatre mois du rallye de Suède 2019, les organisateurs de cette épreuve ont dévoilé le parcours de la deuxième manche du championnat du monde des rallyes.

Tout comme l’an passé, le parcours est très classique avec notamment des journées de vendredi et dimanche parfaitement identiques à 2018. Le samedi finalement, on observe un seul changement avec le chrono de Torntorp remplacé par celui de Rämmen, spéciale empruntée pour la dernière fois en 2016 mais dans le sens inverse.

Au final, cette édition comportera 316,80 km chronométrés, contre 314,69 km en 2018.

Programme du rallye

Vendredi 18 Janvier 2019 : Publication de la liste des engagés

Jeudi 14 Février 2019 (1,90 km)
 09h00Shakedown Skalla6,86 km
ES120h08Super Special Stage Karlstad 11,90 km
Vendredi 15 Février 2019 (139,31 km)
 06h10Assistance Torsby 
ES207h55Hof Finnskog 121,26 km
ES309h08Svullrya 1 24,88 km
ES409h59Röjden 118,10 km
 11h34Assistance Torsby (40 min) 
ES513h54Hof Finnskog 221,26 km
ES615h17Svullrya 224,88 km
ES716h08Röjden 218,10 km
ES817h14Torsby 1 8,93 km
Samedi 16 Février 2019 (126,18 km)
ES907h44Rämmen 1 23,13 km
ES1008h35Hagfors 123,40 km
ES1109h37Vargåsen 114,21 km
 11h10Assistance Torsby 
ES1213h02Rämmen 223,13 km
ES1313h53Hagfors 223,40 km
ES1415h08Vargåsen 214,21 km
ES1517h45Super Special Stage Karlstad 21,90 km
ES1619h30Torsby Sprint2,80 km
Dimanche 17 Février 2019 (51,94 km)
ES1707h50Likenäs 121,19 km
 08h29Regroupement Ambjörby 
ES1809h51Likenäs 221,19 km
 11h16Regroupement Torsby 
ES1912h18Torsby 2 (Power Stage)8,93 km

Palmarès récent

  • 2018 : Neuville (Hyundai i20 WRC), Breen, Mikkelsen
  • 2017 : Latvala (Toyota Yaris WRC), Tänak, Ogier
  • 2016 : Ogier (Volkswagen Polo R WRC), Paddon, Ostberg
  • 2015 : Ogier (Polo R WRC), Neuville, Mikkelsen
  • 2014 : Latvala (Polo R WRC), Mikkelsen, Ostberg
  • 2013 : Ogier (Polo R WRC), Loeb, Ostberg
  • 2012 : Latvala (Fiesta RS WRC), Hirvonen, Ostberg
  • 2011 : Hirvonen (Fiesta RS WRC), Ostberg, Latvala
  • 2010 : Hirvonen (Focus RS WRC), Loeb, Latvala




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ross3 dit :

    On connait le Programme TV svp ?

  2. Kivala dit :

    Tiens, je réalise que le 2ème de 2018 (Breen) et le 2ème de 2016 (Paddon) ne seront pas au départ de ce rallye de Suède (ni des autres épreuves de cette année) : comme quoi les très bons résultats ne pèsent pas lourd face aux moins bons résultats…

  3. Jean Tantole dit :

    Incroyable ! Les prévisions météos de ce samedi matin montrent qu’il y aura des températures positives l’après-midi à Torsby pendant toute la durée du rallye… On ne doit pas prendre de manteau alors ?

  4. Ben 07 dit :

    Petite question pour meubler en attendant le début des festivités nordiques. Le rallye de suède pourrait-il , combiné avec le classement de Monté mettre un brin de tension à l’intérieur des teams ? En imaginant , chose assez réaliste, une météo rappelant celle de l’an dernier, on pourrait voir un K Meeke réaliser un joli score face à Tanak. En principe les jantes ne souffrent pas tant sur les tracés enneigés 😉 ….Avec l’application vue au Monté, l’Irlandais pourrait nous sortir une perf’ tout à fait convaincante et aborder le Mexique -où il a déjà brillé – avec des ambitions à la hausse…Si en plus on imagine JM Latvala réaliser lui-aussi une bonne performance ( devant OT) sur ce ralye qui lui convient assez bien …
    Chez Hyundai, en principe le Norvégien est sur son terrain, mais un nouveau faux pas serait d’autant plus mal ressenti . Une bonne perf’ de Loeb face à Mikkelsen ouvrirait clairement la porte à des tentations de revoir les positions des uns et des autres…
    Si chez Citroën, S Ogier peut dormir sur ses deux oreilles, chez Ford par contre, Evans pourrait sortir davantage affaibli encore à l’issue d’une épreuve bien taillée pour le Finlandais Suninen…
    Suède J – 7 faites vos jeux !

  5. NeuvilleRBR dit :

    Il y a 19Es ! Il y a deux Es16 ?! 😉

  6. Jean Tantole dit :

    Ah ce Sylvain, qui pense que les 14 WRC, les 27 WRC2 et les 18 R2 n’altèrent pas la surface de la route (gelée, mais en terre), chose qui est évidemment exclusivement réservée aux voitures Historic. Mieux, il ignore également qu’il n’y a pas si longtemps, le shakedown servait à déterminer l’ordre de départ. Une année (Loeb, de mémoire), le plus rapide du shakedown avait choisi de partir premier, l’année suivante, le plus rapide (Latvala) décidait de partir 17ème (cette année-là, il y avait plus de 20 WRC).

    • Sylvain dit :

      Moi je ne fais que répéter ce que disent les pilotes… sans doute le disent-ils pour le fun de dire des trucs stupides 😉

      Ott Tanäk (14/02/2019) : « La première boucle sera OK, mais la seconde peut être difficile avec des lignes étranges venant des voitures nationales et historiques. »

      Voilà, pour nous autres communs mortels, on fait confiance à ce qu’on lit… on pense bêtement que les voitures historiques passent différemment (2 RM, propulsions…) et que du coup, les premiers sur la route dans la seconde boucle font les terrassiers pour ceux qui suivent 🙂

  7. bazire dit :

    On sait très bien que le podium du MC n’ont quasi aucune chance de répéter en Suède …..S’ils font pas partir des voitures chasses-neige avant le départ ou une spéciale de classement les 3/4 premiers sont condamnés à êtres relégués au fond du classement …
    C’est hyper anti-sportif comme l’ordre des départs sur terre ….Mais voilà c’est encore reparti pour une année !…..
    Pourquoi ne pas faire comme en ERC ?………..

    • Ben 07 dit :

      Bonjour. Il y a une autre « raison » pour laquelle le podium du MC ( 2019 ) a peu de chance de se reproduire.
      Curieusement, alors qu’ils ont très largement dominé la saison 2018 ( toutes les victoires sauf une) les 3 hommes forts actuels ne se sont retrouvés qu’une seule fois ensemble sur le podium tout au long de la saison dernière ! En Corse. Et de justesse quelque part puisque la i20 de Neuville a terminé à l’agonie. u MC 2019 , ce n’était jamais que la seconde fois que les trois gaillards se retrouvaient ensemble sur la boîte.
      Puisque pour 2019 , ce podium type est déjà fait, statistiquement, ça ne devrait plus se reproduire, ….avant 2020 ! 😉

  8. Pierre12 dit :

    Ah ce fameux Suède 2018 , il risque très fortement de laisser des traces à jamais dans quelques semaines……….

  9. riri73 dit :

    Page2 on apprend que vendredi et samedi, y’aura la course des véhicules historiques (A rally with classic cars will take place on Friday and Saturday in conjuction to the WRC rally. )
    De nouveau, ça va fausser la boucle de l’après midi le vendredi, et faire balayer encore un peu plus, les leaders du championnat.

    • riri73 dit :

      (page2 du lien)

    • Jean Tantole dit :

      Pas forcément Riri, à moins de fortes chutes de neige le jour de la course, la surface du parcours est généralement verglacée, ils ont des pneus à clous, on ne peut pas vraiment parler de balayage.

      • Sylvain dit :

        Mais si Jean… en Suède après la première boucle ogier est à 47 sec du leader, après la deuxième boucle à 2 mn 28, mais si… c’est bien pire!!!!

        Tanäk deuxième sur la route, 1ère boucle 18 sec de retard, fin de la deuxième boucle 1 min 14 sec, mais si c’est bien pire sur le second passage!

        Au Mexique, Ogier second sur la route finit la première boucle à 31 sec du leader et il fait jeu égal dans la seconde boucle…

        Le problème du rallye historique en Suède est bien réel.

      • riri73 dit :

        A l’occasion d’un rallye déja ancien (Norvège, Suède je sais plus trop quelle année) Loeb avait évoqué l’influence néfaste des historiques sur la boucle de l’après midi (trajectoires différentes des WRC etc…). Ca avait été par la suite repris par Ogier quelques années plus tard (qui constatait que c’était plus pénalisant l’après midi que le matin). Mais bon, à part ce qu’en avaient dit ces pilotes, j’ai pas trop d’idées sur la question.

        • Jean Tantole dit :

          J’y suis allé ces 7 dernières années (j’ai déjà mes billets d’avion, un cottage dans Torsby et une voiture de location réservés pour 2019), je peux donc en parler d’expérience. Généralement, les routes sont verglacées (gel profond), les pneus cloutés offrent des conditions d’adhérence incroyables, les pilotes ne sont pas vraiment gênés.
          Bien entendu, en fonction de conditions changeantes, par exemple fortes chutes de neige dans les jours qui précèdent, les premiers sur la route subissent les affres du balayage. C’est arrivé en… 2018 !
          Autre problème rencontré ces dernières années, 2016, un redoux avait fait fondre la neige avant le rallye et provoqué un dégel, le rallye avait été amputé du shakedown et de sa première journée, et la neige était tombée miraculeusement dans la nuit du jeudi au vendredi. Les organisateurs avaient été obligés d’arroser quelques spéciales en espérant aussi éviter des dégâts aux routes (routes en terre je précise).
          Le rallye historique ne parcourt que quelques spéciales (parfois sur une seule boucle), j’ai rarement vu des spéciales abîmées au point de gêner les ténors (toujours ce sol gelé en profondeur !).
          Ce n’est que mon témoignage, mais j’ai des tas d’archives photos et vidéos pour en témoigner. 2016 et 2018 sont les deux exceptions de ces 10 dernières années.

          • Sylvain dit :

            J’ai personnellement de gros doutes sur ce que tu dis.

            J’ai donné les temps 2018…
            2017 écart à midi 18,8 sec écart après secondes boucle 50,3 sec (18 vs 32)
            2015 Ogier en tête le matin, et perd 27 sec l’après-midi

            2016 mis à part sur les 4 dernières années, 3 fois celui qui ouvre fait moins bien sur la seconde boucle du vendredi.

            Les temps que je lis correspondent aux déclarations « contre » le passage du rallye historique de la part de différents pilotes…

            Après 2018 a été clairement un truc hyper négatif de tous les points de vue, mais en gros, Ogier qui est LE mec qui a le plus fait de points en Norvège sur les 5 dernières années finit 10ème sans sortir, un gag 😀 😀 😀 ça plombe clairement une saison

          • riri73 dit :

            Bon, malgré tout, je suis certain que tout pilote rêve d’ouvrir le Suède 2019, même si ce sera peut être très pénalisant car remporter le MC2019, c’est cool.

          • bazire dit :

            Si en plus c’est Ogier qui gagne le MC avec la C3 c’est hyper cool .et tant pis pour le chasse-neige !….

          • Sylvain dit :

            Ahahahah… le Bazir qui rêve…

            MC sur Peugeot S2000
            MC sur VW
            MC sur Ford
            MC sur Citroën

            Tu aimerais dire qu’il a gagné 4 fois le MC avec 4 voitures différentes, comme LE mythe de cette course? c’est ça? ahahaha

          • Jean Tantole dit :

            On voit tout de suite que Sylvain est un spécialiste ! Est-il seulement déjà allé voir le rallye de Suède ? Ignore-t-il qu’en plus des 14 WRC, il y avait aussi 27 WRC2 et 18 R2, qui comme chacun le sait, n’abîment pas la surface de la route…

          • bazire dit :

            Ben oui pourquoi pas , Ogier est le meilleur pilote sur le MC , bien de passionnés et de pilotes le pensent aussi ….
            Le grand ( par la taille aussi ) Rohrl ne conduisait pas des charettes sur le MC dont une quasi imbattable qu’était la Audi quattro ….Makinen aussi était balèze sur ce rallye sans parler du maitre !….

          • Iggy dit :

            …Maint’nant y’a Deux Le Mythe au MC mon Sylvain! ; )