24

Citroën rit, Ford pleure (Argentine 2012)

Le suspense n’aura finalement duré que pendant trois spéciales. Leader avec une vingtaine de secondes d’avance, Petter Solberg a arraché un bras de direction et le rallye a plongé dans l’ennui, pour le plus grand plaisir des Citroën officielles qui ont assuré le doublé.

2

ES17- Solberg bientôt 7e (Argentine 2012)

Grâce à un nouveau scratch, Petter Solberg revient à seulement 11s7 de Sébastien Ogier et devrait dépasser facilement le français dans la prochaine spéciale.

Rallye terminé pour Armindo Araujo (9e) et Paulo Nobre (19e) pour un week-end encore bien triste au sein du team Mini Motorsport…


23

ES16- Solberg revient (Argentine 2012)

ES16- El Condor / Copina (16,32 km) à partir de 15h32 (Dimanche 29 Avril 2012)

A trois spéciales de la fin, les DS3 officielles assurent toujours leurs positions, sans connaître de soucis.

Seul pilote du WRC a vraiment attaquer depuis hier, Petter Solberg continue de reprendre du temps à Sébastien Ogier, leader de la catégorie S2000. Il reste trois spéciales à parcourir et le norvégien est revenu à 48s du français.

25

ES15- Problèmes pour Mikkelsen (Argentine 2012)

Alors qu’il était virtuellement devant Sébastien Ogier au général à la vue des intermédiaires, Andreas Mikkelsen lâche plusieurs minutes à cause d’un amortisseur cassé.

Petter Solberg en profite pour dépasser le norvégien au général et revient à 1min22s de Sébastien Ogier qui n’est donc plus en bagarre avec son coéquipier.

40

ES14- Mikkelsen revient (Argentine 2012)

ES14- Matadero / Ambul (65,74 km) à partir de 13h00 (Dimanche 29 Avril 2012)
C’est la plus longue spéciale de l’année en WRC disputé à plus de 100 km/h de moyenne pour les plus rapides.

En bataille pour rattraper les pilotes VW, Petter Solberg signe logiquement le scratch de ce chrono, alors que les DS3 officielles assurent avec des temps très moyens à quasiment une minute du norvégien.

C’est très chaud en S2000 entre Mikkelsen et Ogier. Après après compté près de 10s d’avance en milieu de spéciale, le norvégien a vu le français revenir en fin de chrono. Mikkelsen signe ainsi le scratch et revient à 2s8 du français.