Récolter le plus de points possible (Mathieu Maurage)




Il y a un an, Mathieu Maurage découvrait le rallye sur terre. «Même le format de la course est différent sur cette surface. Un seul...

n seul passage en reconnaissance avec la voiture de course, le matin avant le départ de l’épreuve. Il faut être précis dans la prise de notes et profiter du premier passage en course pour les affiner». En effet toute l’épreuve est concentrée sur deux jours.

Un passage en reco très tôt le matin, une assistance et deux passages en course ensuite. Avec une boucle le samedi et une différente le dimanche. Le jeune pilote de l’ASA Montélimar, qui n’a participé qu’à trois épreuves sur terre la saison dernière, est encore en phase d’apprentissage.

Pour engranger de l’expérience sur cette surface, il doit absolument être à l’arrivée.

Après son extra dans le Team Chazel à l’occasion du Rallye de l’Ecureuil, l’équipage drôm’ardèchois retrouvera sa monture habituelle. La Citroën DS3 R3 du Lycée de Saint Vallier reconditionnée, pour les trois épreuves à venir, en version
terre. À Langres, Mathieu et Anderson partiront avec le numéro 40. En lisant la liste des engagés, on découvre quelques revenants, dont le vainqueur du Trophée 2012, qui vont mettre la barre très haute. Cette manche promet d’être particulièrement disputée. 143 kilomètres de secteurs chronométrés, répartis en six épreuves spéciales samedi et quatre dimanche, sont au programme.

Pour Mathieu Maurage, le but est clair, voir l’arrivée et récolter le plus de points possible pour le championnat.
L’arrivée du Rallye Terre de Langres sera jugée dimanche 30 juin aux environs de 17 heures.

Communiqué de presse PDF





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *