S.Loeb : “Le but n’est pas de jouer la quinzième place” (Dakar)



Invité à s’exprimer lors de la conférence de presse virtuelle du Dakar 2021, Sébastien Loeb a évoqué ses ambitions pour les débuts de sa toute nouvelle aventure avec Prodrive.

Pour son cinquième Dakar, le pilote alsacien aura fort à faire, avec tout d’abord, la découverte d’un nouveau terrain avec l’Arabie Saoudite, mais surtout avec ses premiers roulages à bord de l’inédit 4×4 de chez Prodrive, bien différent du buggy qu’il a pu piloter avec Peugeot.

Absent l’an passé, le pilote alsacien avait deux raisons principales de revenir sur cette course : la soif de l’aventure et l’envie de gagner.

“Il y a un côté aventure dans cette course, qui parfois, en fin de course, on se dit que c’était compliqué, que l’on en a chié, que c’était pas cool et tout, mais au final, quand on y repense après, on garde les belles images, les bons souvenirs. On passe à des endroits que nous n’aurions jamais eu l’occasion de voir si nous n’étions pas sur cette course. 

J’ai été plutôt performant sur les dernières éditions où j’ai participé, particulièrement la dernière où l’on a pas gagné mais où nous étions globalement plutôt très rapides. L’ensemble de tout ça m’a donné envie de revenir.”

Parfaitement entouré par l’impressionnante armada Peugeot lors de ses premières participations, Sébastien Loeb avait également su se montrer performant en privé lors de l’édition 2019. Cette fois, en 2021, l’aventure sera encore toute nouvelle avec une voiture sortant tout juste des ateliers de Prodrive et présentant peu de certitudes.

“Les essais étaient plutôt pas mal. C’est bien d’arriver avec une voiture nouvelle comme ça, même si au début, ce n’est pas tout simple, il y a toujours des petits soucis à régler. Globalement, pour un premier roulage, je trouve que nous n’avons pas tant de problèmes que ça, il s’agit surtout de la transmission. C’est souvent la même panne qui ressort et on en a pas 25 à régler. La voiture est plutôt sympa à conduire, j’aime bien. Elle est agile, c’est un 4×4, elle se conduit un peu plus comme une WRC que j’ai l’habitude de conduire.

Après, on connaît les règles entre les 4×4 et les buggys. Dans le cassant, le buggy sera mieux alors que sur une piste, le 4×4 est plutôt mieux. Donc j’ai du mal à comparer car en plus je n’ai jamais piloté un autre 4×4 sur le Dakar. C’est quand même effectivement différent de la Peugeot mais globalement cela me paraît pas mal.”

Face à des adversaires aux commandes de voitures éprouvées à l’épreuve du Dakar (Toyota et Mini), Sébastien Loeb espère déjà être dans le coup pour le premier Dakar de cette “Prodrive BRX”.

“L’objectif est d’être capable de se mêler à la bagarre. J’espère que l’on sera fiable, je pense que c’est une voiture qui a étudié pas mal pour la performance, avec les masses assez centrées, une voiture assez compacte, mais par contre, les interventions techniques ne sont pas forcément simples. Donc il va falloir une voiture fiable, j’espère qu’on le sera et performant aussi afin de  jouer les premiers rôles. Le but n’est pas de jouer la quinzième place.”




S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
306kc
306kc
4 mois il y a

Il annonce la couleur !!!
En lisant entre les lignes, il ne semble pas encore tout à fait confiant de la mécanique mais il part en connaissance de cause…