Sainz soucieux de la fiabilité de sa Mini



A 56 ans, Carlos Sainz sera encore une fois le favori à la victoire le plus âgé au départ du Dakar. Tout comme ses anciens coéquipiers de chez Peugeot, Stéphane Peterhansel et Cyril Despres, l’espagnol pilotera un buggy de chez Mini cette année.

Recruté au printemps dernier par la marque britannique, l’espagnol a depuis, travaillé d’arrache pied pour rendre ce nouveau buggy plus performant après des débuts ratés en 2018. A la veille du départ, le nouveau pilote Mini semble convaincu des performances de son auto, mais moins de sa fiabilité, encore à prouver sur une course de deux semaines (une semaine et demie exceptionnellement en 2019).

« Depuis les premiers essais au Maroc en juin jusqu’à maintenant, l’évolution de la voiture a été énorme. Mais il faut tenir compte du fait que c’est une toute nouvelle voiture dans les raids, depuis qu’elle a fait ses débuts l’année dernière sur le Dakar.

Cela signifie qu’il n’a pas des années de développement comme le Toyota ou le Mini 4×4. C’est ce qui me préoccupe le plus: la fiabilité. Pas par manque de travail dans la voiture, mais par manque d’expérience dans la voiture elle-même en compétition. »

Au rallye du Maroc justement, disputé en octobre dernier, la fiabilité n’était pas au rendez-vous pour le buggy de l’espagnol, auteur d’un « double abandon » à cause de problèmes de boîte de vitesses récurrents.

Face à ce manque de roulage et potentiellement de performances des Mini, Nasser Al-Attiyah pourrait bien être l’homme à battre sur ce Dakar au volant de sa Toyota. Impuissant face aux Peugeot depuis 2016, le qatari peut de nouveau jouer la victoire et il ne va certainement pas s’en priver.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Tom dit :

    Pourquoi parler de marque anglaise ??? Le team est allemand, la voiture est allemande 😉

    Si Loeb parvenait à battre X-Raid sur ce Dakar 2019, ce ne sont pas les Anglais, mais les Allemands qui l’auraient dans l’os, la fameuse « deutsche qualität » 😀

  2. jeanlouis dit :

    Ben c’est certain qu’avec une auto  »neuve »il y a toujours des doutes à avoir. …

  3. Gtv6 dit :

    Si la fiabilité des Mini n’est pas au rendez vous, cela peut faire les affaires de Loeb. La Peugeot à fait ses preuves. Reste à savoir le niveau de l’équipe Toyota.