Skoda arrête son engagement officiel en WRC



Impérial depuis son arrivée en WRC-2 puis en WRC-2 Pro, Skoda Motorsport va maintenant se tourner vers d’autres objectifs puisque le constructeur tchèque arrête son programme officiel en championnat du monde à l’issue de cette saison.

Lors de sa conférence annuelle organisée dans ses locaux de Mlada Boleslav, l’équipe tchèque a pris le temps de revenir sur l’année sportive la plus prolifique de la marque avec notamment les titres mondiaux décrochés aussi bien en WRC2-Pro qu’en WRC2, ainsi que les 23 titres nationaux décrochés aux quatre coins du globe.

Au cours de ses années de règne, Skoda aura fait appel à de nombreux pilotes, et principalement à Esapekka Lappi, Pontus Tidemand, Jan Kopecky et Kalle Rovanperä, tous titrés. Seul constructeur réellement impliqué dans cette catégorie R5, l’équipe de Mladá Boleslav a empilé les succès, construisant une réputation sans faille à sa Fabia R5, rapidement devenue incontournable aux yeux de la clientèle et affichant déjà plus de 320 ventes à travers le monde. Cette année, le championnat du monde a offert une belle vitrine à sa nouvelle Skoda Fabia R5 Evo, attendue de pied ferme par les fidèles de la marque.

En 2020, la firme tchèque poursuivra son engagement officiel dans le championnat de République Tchèque pour Jan Kopecky, ambassadeur de la marque. En championnat du monde, Skoda, malgré son désengagement, compte tout de même soutenir des jeunes talents, sans préciser sous quelle forme.

« Nous mettrons encore plus l’accent sur nos clients – et nous soutiendrons les jeunes pilotes, comme nous l’avons déjà fait avec succès dans le passé. Avec notre Skoda Fabia R5 Evo rapide et fiable, nous avons la bonne voiture pour concourir à un niveau supérieur sur les spéciales de rallye du monde entier et pour faire de la 119e année de notre histoire en sport automobile un nouveau succès! » a déclaré Christian Strube, responsable du développement technique chez Skoda.

Lors de cette soirée de gala organisée hier soir, des pilotes bien connus du rallye étaient évidemment présents comme Kalle Rovanperä, Jan Kopecky, Chris Ingram, Pierre-Louis Loubet, Giandomenico Basso ou encore Stéphane Consani, accompagnés de leurs copilotes.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ben 07 dit :

    …Dommage, vu l’amaigrissement du plateau en WRC, et la fiabilité des Skoda WRC2, ils auraient pu en inscrire 2 ou 3 en WRC ( tout court) et viser le podium constructeurs 😉

  2. RP14 dit :

    Cela n’a rien à voir avec l’arrêt de Citroën, et c’était assez évident depuis quelques jours, à partir du moment où VW annonçait qu’il ne participeraient plus à des compétions automobiles en thermique. De plus il y aura toujours de nombreux clients qui rouleront en Fabia R5 ou en Polo R5. Ce programme aura au moins permis de lancer la carrière de quelques jeunes pilotes: Hänninen ou Mikkelsen sur la Fabia S2000 en IRC puis ERC à l’époque, Lappi, Tidemand et Rovanperä avec la Fabia R5 ces dernières années.

  3. Buz dit :

    @Fb49 Et comme visiblement tu n’aimes pas le groupe VW, c’est normal qu’ils disparaissent de la discipline? Sacrés arguments. Juste pour ta culture, VW était la fin des années 70 début 80 et dans la période 84 à 87, ajouté à 2013-2016 ils sont autant crédibles que Hyundai. Et je ne parle pas de Skoda qui a joué le jeu en Groupe 2, B, A, Kit Car, WRC, S2000 et R5. Donc pour résumer comme ils sont trop forts et qu’il n’y a qu’eux il faut qu’ils partent dans l’intérêt du championnat? Bon ben quand Hyundai ou Toyota aura pris le dessus sur l’autre il faudra vite qu’ils s’en aillent, comme ça il restera plus qu’un seul constructeur, qui devra forcement partir aussi puisqu’il dominera la discipline. Beau point de vue, avec des raisonnements comme ça c’est certain que le WRC va aller de l’avant. Tu n’es pas le conseillé de Matton des fois, parce que il a l’air de t’écouter.

  4. Faitcommeloiseau dit :

    Et une de plus…allez encore un petit effort et on arrête les bêtises!

  5. Fb49 dit :

    Et bien tant mieux pour l intérêt du championnat! Il n y avait qu eux de toute façon…. Quand au groupe WW bon vent aussi, pour moi ils n ont pas un passé en rallye trop important… Mis a part 4 ans de domination totale car budget enormissime…. Qu ils aillent donner leurs conseils ailleurs, moi ils ne le manqueront pas…. J espère dans le futur un retour d un ou plusieurs constructeurs qui jouent le jeux a l image de toy ou hyundai… Dans ce monde morose pour les sportives, la futures toyota de série envoie un bol d air frais….

  6. Sylvain dit :

    Lu ailleurs, Skoda penserait à Oliver Solberg, c’est-à-dire le supporter en tant que privé.

    • Clem23 dit :

      Apparemment Solberg va continuer avec la Polo de son père, du coup Skoda va sûrement aider Loubet qui devrait rempiler avec 2C 🙂

  7. CRIC 12 dit :

    Ils ne se voyaient pas continuer sans Ogier…..

  8. JP FORNESI dit :

    BRAVO LA FIA ! Du très grand , Monsieur Todd voudrait que le WRC, se termine comme la F 1 qu’il ne s’y prendrait pas autrement
    Règlement modifié en permanence , rallyes exotiques (bientôt le canada , les discussions sont en cours ) , moteurs hybrides dans 2 ans etc….

    Quels sont les constructeurs qui vont s’engager dans de telles conditions ?

    Les constructeurs ne sont pas des idiots .Ils savent que des championnats nationaux sont plus porteurs que le WRC .Il vaut mieux des R5 dans un championnat national que du WRC sur tous les continents .

    Qui va voir les spéciales au Japon, au Canada, en jordanie , etc…
    Reste donc 2 constructeurs en WRC, qui emploient une dizaine de pilotes vedettes , comme en F1 et les autres sont sur la touche .
    On vous dit du grand ,du très grand la FIA
    Je pense que c’est la FIA qui devrait se retirer du WRC et du rallye en général

    • Kaizer Sauzée dit :

      « …Qui va voir les spéciales au Japon, au Canada, en Jordanie , etc… »
      Ben les japonais, les jordaniens et les canadiens pardi !
      Au nom de quoi le rallye devrait rester une discipline réservée aux européens ?
      Faudrait cesser de regarder les choses par le petit bout de votre lorgnette franco-européenne.
      Toyota et Hyundai ont de gros marchés au proche-orient, en Amérique et en Afrique.
      Sans parler du Japon pour Toyota…
      Ils ont bien fait le rallye de France pour Loeb et Citroën en Alsace, alors pourquoi-pas au Japon pour Toyota ?

      • taureau24 dit :

        Et pour Ogier le Gapogier

      • JP FORNESI dit :

        Ben voyons cher Kaiser ,si le plan de développement du championnat du monde WRC par la FIA et le promoteur était si génial,nous devrions voir beaucoup plus de constructeurs en WRC .
        Pourquoi les uns après les autres se retirent’ils? Posez vous cette simple question.
        Pourquoi le sieur Todd en veut’il à Citroën ? pourquoi il tousse le petit jean ?
        Je serai d’accord avec vous si après le retrait des marques européennes ,on voyait poindre à l’horizon des nouvelles écuries style Tesla , Ford , Général Motors etc…, mais que nenni point d’amerloques à l’horizon .
        Observez le mouvement depuis des années Fin du Groupe B avec un championnat essentiellement européen, Exit Lancia, Alpine, Renault, Peugeot définitivement
        Fin du groupe A Exit Citroen Subaru etc…
        WRC parcours en trèfle à l’anglo- saxonne,mondialisation du rallye à outrance jusqu’à la caricature ,résultat il reste 2 constructeurs ,10 pilotes et une flopée de pays qui se disputent des mini rallyes .
        Ou est l’intérêt du sport automobile ? ou est l’intérêt des constructeurs ?
        Le tour de corse n’était pas fait dans l’intérêt de qui que ce soit , comme le Monte Carlo , il existait avant la création du championnat du monde .exit le tour de Corse .
        Exit l’Espagne , Exit la Pologne …….
        Vous pouvez même exclure , l’Europe du championnat du monde ,est ce pour autant que l’intérêt sera grandissant ? j’en doute

        • Kaizer Sauzée dit :

          Parce-que vous croyez que les constructeurs viennent en rallye pour longtemps ?
          Bah non. Descendez de votre petit nuage et enlevez vos oeillères.
          C’est pas parce-que Citroën a passé plus de 10 ans en WRC que tous le feront. Ford n’est là que par l’intermédiaire de Msport, Hyundai est là depuis quelques petites années et Toyota encore moins. Et tous deux partiront quand ils n’auront plus rien à gagner. Sans s’occuper de la fédé, des rallyes, des pilotes et encore moins de nous.
          Un constructeur qui « investit » dans un championnat tel que le WRC a des objectifs, sportifs et financiers, pour un temps donné, qu’il peut renouveler ou pas selon les résultats et la conjoncture. Voyez Volkswagen et Citroën. Et la mode écolo actuelle n’incite pas à investir dans une telle discipline.
          Vous croyez que c’est la faute à la fédé si les constructeurs sont partis ??? Ils ont simplement investit dans d’autres disciplines ou d’autres types de publicité après avoir réussi, ou pas, leur passage par le rallye.
          Pour d’autres, tel Lancia, c’est la chute de la maison mère qui a entraîné leur départ. Là aussi çà va être la faute à la fédé ? Est-ce-que leur engagement et leurs victoires en rallye ont poussé les acheteurs dans les concessions ? Bien-sûr que non.
          Tu me parles du Gr B. en 86, quand ils l’ont arrêté tout le monde criait que c’était la fin du championnat du monde et des rallyes. Tu vois aujourd’hui ce qu’il en est advenu.
          Le monde de l’automobile est en plein chambardement technologique avec l’arrivée de l’électrique et en plus le marché ne donne pas de bons signes pour les années à venir. À la place d’un dirigeant automobile j’hésiterais aussi avant une telle dépense.
          Pour le nombre de constructeurs, je ne pense pas qu’il y en ait un jour plus de 3 car le gâteau à partager n’est pas assez gros et cela rendrait les investissements non rentables.

        • Buz dit :

          Je suis absolument en accord avec toi JP. Tu as vu des spectateurs sur les spéciales au Japon ou en Jordanie Kaizer? Tu es bien le seul alors!!! A partir du moment où il n’y a quasiment aucunes retombées médiatiques, il faut qu’elles se fassent sur le plan local, et je doute qu’en Jordanie ou au Canada ce soit le cas. La Turquie en est un exemple actuellement comme l’a été les USA, le Japon, la Jordanie, l’Australie ou le Canada par le passé. Kankkunen disait de l’Australie:  » En Europe chaque spectateur connait les équipages alors qu’ici chaque équipage connait les spectateurs », c’est pour te dire. En 2008 il y avait 4 constructeurs impliqués en WRC, et bizarrement à partir de 2009 plus que 2, alors que le calendrier allait justement refaire le coup des années 94-96 au niveau de la règle de l’alternance, faisant justement l’impasse sur le Monté Carlo pour aller au Japon ou en Jordanie. C’était bien le Japon en 2010, malheureusement il n’y avait plus de constructeurs japonais, Subaru et Suzuki avaient quittés la scène fin 2009. Résultat Monsieur Todt « hymself » allait venir demander à l’ACM de réintégrer le WRC, jugeant que le championnat ne pouvait pas se passer d’une telle épreuve, au même titre que le RAC, le Portugal, les 1000 lacs ou la Corse. Mais visiblement le passé ne sert jamais de leçon. Le promoteur et Monsieur Matton sont dans le même schéma qu’en 1994-96 et 2009-2011. Mais je ne vois pas pourquoi ce qui n’a pas marché il y 20 ou 10 ans devrait forcément marcher aujourd’hui. Le WRC ne peut pas se passer des épreuves phares, celles où il y a une culture rallyes et un engouement de la part du public, faute de celle des médias. Oui Toyota et Hyundai méritent une épreuve dans leurs pays mais comme Skoda méritait aussi que la FIA s’intéresse à eux, et ça n’a jamais vraiment été le cas. Et aujourd’hui la marque Tchèque préfère aller dépenser son argent à domicile, provisoirement j’espère, certain qu’il y aura autant de retombées qu’en WRC pour un cout dérisoire, en comparaison d’une saison au plus haut niveau.

          • Kaizer Sauzée dit :

            Parce-que vous croyez que le constructeur compte les spectateurs sur le bord des ES ou dans les parcs ? C’est sûr que si votre vision s’arrête à çà vous ne voyez que la partie émergée de l’iceberg.
            Prenez l’exemple des navigateurs, les 3/4 de leurs opérations promotionnelles se passent avant la course, pour assurer un minimum de retombées aux sponsors.
            C’est pareil pour toutes les disciplines et même le rallye. Il y a des plans de com établis en amont et en aval de chaque épreuve pour chaque constructeur avec ses filiales locales, ses sponsors et les médias locaux. Comme tout équipage, à tous les niveaux, va essayer de passer dans le journal de son coin pour faire sa promo et celle de ses partenaires.
            Vous croyez que les constructeurs espèrent doper leurs ventes seulement avec les fans de rallye et les spectateurs en ES ?
            Au pays des bisounours…

          • Buz dit :

            Ne vas pas dire ce que nous n’avons pas dit Kaizer, tu nous prends vraiment pour des truffes. Et si justement sur le plan local ce constructeur n’est pas implanté tu vas faire quoi comme promotion et a qui si il y a personne sur le rallye? C’est le paysan du fin fond de la Turquie ou de la Chine qui va le lire ton journal du coin? Tu m’enlèvera pas de la tête qu’au départ il faut un engouement pour la discipline pour que justement ta promotion fonctionne.

          • Kaizer Sauzée dit :

            Hé ben justement, En Afrique, au Canada et au proche orient Toyota est très implanté et Hyundai cherche à s’y implanter.
            Et la promotion locale passe par les importateurs et distributeurs locaux qui se servent de çà pour faire parler de leurs autos dans leurs concessions, au travers de la pub TV et de séries spéciales de leurs modèles, comme une certaine C4 Sebastien Loeb à une époque ou une serie spéciale GR de la Yaris récemment.
            Ha mais oui, c’est vrai, moi je n’y connais rien…

    • Sams dit :

      Euh, c’est un championnat du monde, pas un championnat d’Europe. Ils se doivent donc de visiter le plus de continents possibles, ça leur donne du crédit.
      Quant aux constructeurs soit disant martyrisés par les méchants de la FIA, qui croyez vous qui demande des championnats électriques et hybrides ?? VW et Peugeot se sont retirés du rallycross parce que l’électrique avait été reculé d’un an, VW se retire de toute compétition thermique, la plupart des grand constructeurs se sont jetés sur la Formule E. Ce sont bien les constructeurs qui ne mettent plus de l’argent sur la table que si ça devient hybride ou électrique, pas la FIA. A un moment, il faut ouvrir les yeux quand même…

      • JP FORNESI dit :

        Qui a supprimé le groupe B, la FIA ou les constructeurs?
        Qui a supprimé les groupes A la FIA ou les constructeurs?
        Qui a décidé de l’uniformisation des parcours en trèfle ?
        Qui décide des rallyes retenus en championnat du monde ?
        Qui a décidé de passer à l’hybride ?
        Qui a décide de choisir un promoteur pour le WRC ?
        L’électrique un phénomène de mode pour faire plaisir aux ONG écologistes et pour être dans l’air du temps tout en exploitant les ressources pétrolières.

        • Kaizer Sauzée dit :

          Donald, sors de ce corps !!!

          • JP FORNESI dit :

            Grincheux ? Certes , mais disant certaines vérités .En colère d’accord , mais avec raison contre des personnages qui inconsciemment ou pas cassent le rallye que nous aimons tant ! Vous et moi y compris ..
            Mais n’en déplaise aux tenants de la FIA , le rallye a existé avant le « machin »
            Monte Carlo , Corse , RAC, etc…. c’était quelque années avant LA FIA
            Ce sont les constructeurs, les pilotes et les voitures qui font le rallye et pas LA FIA
            Imaginez le rallye sans Lancia et Cesare Fiore , Sans Audi Et Walter Rorhl ., Alpine etc…etc..
            Mais on peut imaginer le rallye sans Todd , sans la bureaucratie .

          • Kaizer Sauzée dit :

            Moi j’aime le rallye. Celui d’hier et celui d’aujourd’hui.
            Si le rallye en était resté aux Gr B il serait mort aujourd’hui.
            Toutes les disciplines doivent évoluer sous peine de disparaitre.
            Le monde de l’automobile d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec celui de 1986 et le rallye doit suivre cette évolution.

          • JP FORNESI dit :

            Cher Kaiser moi aussi j’aime le rallye d’aujourd’hui , comme j’ai admiré et aimé celui d’hier, autant de respect et d’admiration pour les pilotes des groupes B que pour ceux des WRC !

            Si comme vous le dites avec raison le rallye doit évoluer,pour autant ,il ne doit pas être transformé ,ni à fortiori dénaturé.
            Comme toute discipline sportive le rallye a don identité,son ADN,son histoire et certainement plus que d’autres il a une tradition!
            Si l’évolution des techniques, est inéluctable , l’esprit du rallye doit demeurer .C’est du moins ce que je souhaite .

  9. Fafa dit :

    Repositionnement du groupe vw, moi je les vois bien revenir avec Cupra pour vendre la marque

  10. Chris dit :

    Pendant ce temps là Bonato reste la C3 wrc retraitée !
    Pourquoi pas un engagement avec son tram CHL ou PH Sport ? Façon Kronos avec la xsara mais sans Loeb…

  11. Xarena dit :

    Je ne comprends pas le désarroi de vous tous. Ce n’est pas l’arrêt du programme officiel qui va tuer l’intérêt du WRC2 puisque, de mon point de vue, il s’agit avant tout d’un championnat de pilotes. Skoda n’envoyait pas 18 équipages sur chaque rallye du WRC2, le team était surtout présent en Europe où les listes des engagés restent intéressantes. Et ça ne changera rien non plus à liste des engagés en ERC et dans les rallyes nationaux, le service compétition client et le soutien devant toujours fonctionner.
    J’ai toujours considéré que c’était anormal qu’un constructeur s’engage officiellement en WRC, ce n’est pas leur place.
    Alors oui c’est triste, car certains pilotes pros auront certainement des difficultés. Mais pour ceux qui veulent aller au plus au niveau et qui n’avaient pas de contrat pro, la lutte pourrait devenir un peu plus loyale.
    Ce n’est pas du tout le même impact que l’arrêt de Citroën en WRC1!

  12. Yanou911c4 dit :

    Tout est dit, même pour les économies…..
    Je suis tellement d’accord….

  13. jacqouille dit :

    Il fallait s’y attendre, le groupe V.A.G. avait déjà communiqué à ce sujet. Plus de thermique chez VW, AUDI arrête le WTCC et est présent tout comme PORSCHE en formule e, SEAT lorgne sans se cacher vers le tourisme « made in edf », donc c’est logique pour SKODA. C’est cool, je vais faire des économies, vu les plateaux proposés en WEC, en WRC, je vais limiter mes déplacements et comme je zappe la f1!!!!!!!!!!!!!!!!!! Pas de WTCC en France, pas de WRC, Le Mans peau de chagrin…. Que reste t’il de nos amours????????????????????? Pour moi 2020 sera repos et économies, ma femme sera contente.

    • Buz dit :

      Oui et non. Skoda n arrête pas le rallye mais le WRC a titre officiel. Moi je verrais plutôt une incapacité pour la fédé a garder les constructeurs tellement ils sont en dessous de tout, nombres de déplacements et choix des épreuves. Et qu a fait le promoteur pour skoda? Rien, oubliant que c était le 5ème constructeur impliqué en WRC.

  14. fanmacrae dit :

    Quelle tristesse…les rallyes sont en train d’etre mis à mal ..
    En WRC plus de Citroen , plus de Skoda Motorsport….Pas de Chili…Toujours plus de rallyes dans le calendrier à travers le monde ….Qui peut suivre…?
    Surtout sans réglementation bien définie pour l’hybride …. Ne devrait on pas demander à la Fia si elle veut tuer les rallyes parce que la recette est efficace…
    Pour nos pilotes Français …Loubet champion du Monde WRC 2 doit aussi amener du budget pour poursuivre ….à quoi servent ces championnats ou celui qui gagne n’a aucune possibilité d’évoluer plus haut sans des budgets colossaux…
    En france, on a un pilote qui a tout gagné à 24 ans (championnat de france junior , puis vainqueur du trophée citroen , avec quelques manches en R5 WRC2 dont un poduim à sa premier course en Corse, puis lffsa n’a pas mis de budget pour qu’il remporte le citroen ultimate challenge que tempestini à gagner. Il repart en 2018 Eet gagne chez PSA la coupe Peugeot 208, cette année son prix c’est la C3R5 en championnat de France qu’il remporte …
    Et là il n’a aucune certitude sur son futur .ou le WRC2 devrait etre l’étape suivante ..alors la filiere si CHERE à la FFSA , elle est où et sert à quoi ..?
    C’est un pur produit issue de rallyes jeunes, qui a relevé tous les defis qu’on lui proposait …Triste

  15. green dit :

    le rallye n’est pas en phase avec la réalité 2019 des constructeurs auto.
    seule la formule E permet de bosser sur les batteries et les moteurs E hyper efficients.

    meme Ogier a percuté.(preuve d’intelligence).

  16. bazire dit :

    Que des bonnes nouvelles en cette fin d’année , a qui le tour ?…..
    Si je comprend ( presque) bien il n’y aura que Hyundai comme équipe usine en wrc2 l’an prochain …
    Vive le sport !….

    • Joebarf16 dit :

      Si une équipe BIS se monte ben ce sera quasi du monotype i20 !
      On va dire que ça nous rappellera feu la coupe 104 ZS mais autours du monde.

  17. Seb73 dit :

    Ne serait-ce pas la faute a ogier ?

  18. Nico dit :

    Simple hypothèse
    Ne serait-ce pas pour avoir les mains libres
    et développer une nouvelle auto hybride pour 2022…
    Qui sait l’espoir fait vivre

  19. gillesprod dit :

    bon, bah voilà, ça c’est fait….
    c’est pas ça qui va faire regonfler les listes d’engagés …

  20. Kaizer Sauzée dit :

    Quand on a tout gagné, sans réelle concurrence, quel intérêt de continuer ? Il n’y a plus de challenge.

  21. Buz dit :

    C était annoncé, maintenant c est officiel. Quel gachi pour le WRC une fois de plus. C est vrai que le Chili, le Kenya ou le Mexique sont porteurs pour le constructeur Tchèque. Il fallait vite supprimer la Pologne et l Espagne !!!! De 5 constructeurs, la discipline passe a 3 ( si nous considérons Msport comme un constructeur ), c est grandiose. La catégorie WRC coute trop cher mais le R5 visiblement aussi aux vues des faibles retombées médiatiques et locales. Non seulement Skoda ne vient pas en WRC, comme espéré un moment, mais la marque quitte le championnat. Triste année pour la discipline.

    • gwen dit :

      Reste véritablement deux constructeurs…. la moitié des jeunes pilotes sont des fils d’anciens pilote ayant leurs entrées ou agents…. une politique anti rallye…. c’est mort les gars!!

  22. Sylvain dit :

    WOW, une nouvelle TRÈS triste car ça ferme une porte potentielle évidente pour le champion du monde wrc-2.

    Gryazin qui sera chez Hyundai, Greensmith toujours chez M-Sport, VW qui ne fait que des clients, Citroën au point mort complet?… Loubet risque de repartir pour une nouvelle saison comme 2020, avec des adversaires au mieux aussi bien équipés que lui, au pire officiels contre lui privé.