Sordo : « Un avantage avec notre position sur la route »



Toujours aussi précieux pour Hyundai cette saison, Dani Sordo va découvrir le rallye de Turquie cette semaine, une épreuve qui pourrait parfaitement lui convenir.

Malgré sa non participation de l’an passé, le pilote espagnol avait tout de même réalisé les reconnaissances, de quoi lui permettre d’arriver avec des acquis importants.

« C’était un nouveau rallye pour tout le monde l’année dernière et nous étions ici pour faire les reconnaissances. Nous connaissons donc certaines des spéciales. L’année dernière, je n’ai pas participé au rallye de Sardaigne et j’ai gagné cette saison, donc on va voir ce qu’il se passe ! Lorsque les conditions sont difficiles pour les voitures, c’est là où notre équipe est vraiment forte. J’espère que ce sera pareil en Turquie. »

Avec sa neuvième position au championnat pilotes, Dani Sordo bénéficiera d’une excellente place sur la route, de quoi lui permettre de briller d’entrée sur une très grosse première journée, composée notamment du chrono de Çetibeli.

« Nous avons un avantage avec notre position sur la route et nous avons une grande confiance en notre voiture sur la terre. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. roland59 dit :

    attention Dani, les déroulements 2018 ne nous ont pas montré qu’ouvrir était un vrai désavantage…
    sauf peut-être pour Tänak qui avait choisi d’y aller prudent. d’ailleurs fin J1, sur les 6 ouvreurs , 5 sont dans le top 5.. ne manquant que Lappi.
    en revanche, la journée et tout le rallye nous a dit qu’il fallait soigner la monture et éviter les fautes comme toujours… les 2 leaders de l’époque s’en rappellent encore.. car le rallye est très dur
    alors plutôt que balayage, il vaudrait mieux penser et appuyer sur les soins et fiabilité pour les points…
    car il ne faudrait plus en perdre.

  2. Sylvain dit :

    Dani Sordo, toujours très correct dans ses analyses, insiste FORT JUSTEMENT, sur le principal intérêt du line-up très élargi de Hyundai…

    « Nous avons un avantage avec notre position sur la route et nous avons une grande confiance en notre voiture sur la terre. »

    Grace à son line-up extensible, Hyundai a toujours la possibilité d’aligner un pilote de haut niveau là où il convient de partir… tandis que si ou Loeb ou Sordo avaient fait une saison complète, ils partiraient surement devant Mikkelsen , voire devant Meeke, bref ça change la donne, et ça peut être LE détail sur lequel gagner le championnat.

    Ceci dit, la Turquie semble pouvoir être, un des rallyes potentiellement moins « écrit d’avance » que les autres : Tänak n’y est pas plus favori que les 2 autres, voire que d’autres pilotes comme Dani ou Lappi : un mec un peu flegmatique pourrait y tirer son épingle du jeu…

    J’espère que non pour notre français préféré, mais bon, 2019 cela n’a pas l’air d’être son année, du coup cela serait chouette que cela soit celle de Dani 🙂