Suninen : « Impatient de montrer ce que nous pouvons faire »



Pas franchement convaincant sur cette deuxième partie de saison, Teemu Suninen arrive sur un terrain bien connu où sa Ford Fiesta, excellente sur asphalte, devrait parfaitement s’exprimer.

L’an passé pourtant, le pilote finlandais n’avait pas existé sur cette épreuve, peinant à signer des temps dans le top 8. En 2019, Teemu espère faire bien mieux après avoir notamment profité de bons tests.

« Nous avons effectué un test de trois jours avec Elfyn la semaine dernière et avons expérimenté trois types de routes goudronnées différents. Nous savons que la voiture est très bonne sur cette surface et sur la terre. Je suis impatient de montrer ce que nous pouvons faire cette semaine. »

Ambitieux, au point d’évoquer le podium, le finlandais veut également viser une belle place au championnat et être le premier finlandais en fin de saison.

« Mon objectif est d’obtenir un bon résultat, et ce serait formidable si nous pouvions nous battre pour le podium. La bataille entre les trois Finlandais au championnat (entre lui, Latvala et Lappi) est également très excitante et je veux bien réussir dans cette lutte.

Nous devons être concentrés et je vais essayer de trouver un bon rythme tout de suite. C’est un rallye que j’ai fait chaque année depuis 2015, donc c’est assez familier et si je peux tout régler correctement, alors je pense que nous pouvons nous battre pour un bon résultat. »

Dernières participations de Teemu Suninen en Espagne

  • 2018 : 11e (Ford Fiesta WRC)
  • 2017 : 8e, 1er WRC-2 (Ford Fiesta R5)
  • 2016 : 27e, 4e WRC-2 (Skoda Fabia R5)
  • 2015 : 37e, 13e WRC-2 (Ford Fiesta R5)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Fab dit :

    Je doute beaucoup mais je ne l’enterre pas.

    L’arrivée d’un Rovanpera, donné comme la future pépite du wrc (a l’image dun Verstappen il y a qqs années en F1) devrait nous donner une idée plus precise de la vitesse de progression possible d’un rookie sur cette génération de wrc.

    • Sylvain dit :

      Personnellement, j’ai l’impression que ces voitures sont impossibles pour certains (Tidemand et autres sur la Ford), ce qui n’est pas le cas pour Suninen (immédiatement très très rapide), par contre c’est le format même du wrc moderne qui rend de difficile lecture les trajectoires professionnelles.

      Quand on voit un Latvala à la peine, et ses saisons 2018-2019, on se dit qu’il en faut peu pour passer d’une saison ratée à encourageante et vice versa.

      Mais un Kalle ne nous renseignera que sur un Kalle, au sens où les trajectoires individuelles, quand il n’y a que 10/15 bonshommes qui font ce métier là, restent plus toutes exceptionnelles que représentatives d’un cas général qui n’existe pas.

      Sauf à voir que Rovanperä, Solberg, Loubet, De Mévius… on a (presque) une idée du type de profil qu’il faut avoir 😉

      • Fab dit :

        Quand on vise à être un top pilote, il n’y a pas la place pour les « on se dit qu’il en faut peu pour… ». C’est l’unique différence entre le top pilote et le très bon pilote.
        Je pars du principe que le top pilote réussira toujours à un moment ou à un autre, malgré les embûches, à atteindre son plein potentiel donc à produire les résultats escomptés. (Ogier évidemment mais Neuville et Tanak aussi) Quand on commence à dire (lui il aurait pu mais là, il a pas eu de chance et puis là, y avait ci et ça…), on sort du cadre de Top.

        Quant je faisais référence à Rovanpera, bien sur que sa progression aura valeur d’étalon par rapport à un Suninen qui peine à être régulier malgré l’expérience acquise. Si le gamin se bat avec lui en 2020 dès sa 1ere année voire le devance, autant te dire que les conclusions vont vite tombées, même si en effet, le cas général n’existe pas vraiment et la comparaison restera de toute façon bancale. Il n’empêche qu’elle se fera c’est certain.

  2. roland59 dit :

    je comprends qu’il puisse être impatient… dans le même temps, j’imagine qu’au sein du team, d’autres doivent l’être aussi… alors il va sans doute falloir allonger la pas en 2020… mais…
    comme Kaizer ci dessous, je pense qu’il a besoin de temps car de la façon dont fonctionne le WRC en manches très régulièrement reconduites et sans réel et gros renouvellement, il est clair qu’il avantage les expérimentés… alors déjà qu’il y a 3 tops qui se détachent, si on ajoute les Latvala, Evans, Meeke, Mikkelsen, et parfois les Sordo, Loeb…
    il est effectivement très compliqué de faire une (sa) place… d’ailleurs même Lappi avec un historique pourtant glorieux éprouve qques difficultés.. et que dire de Tidemand…
    moi, je continue de penser qu’il a un très bon potentiel et qu’il faut continuer à croire en lui.

  3. Kaizer Sauzée dit :

    Le prodige annoncé ne fait pas beaucoup mieux que Tanak et Evans à ce même moment de leur carrière. Il faut dire aussi que devant ça va très, très vite.
    Laissons-lui le temps de mûrir.
    Mais 2020 sera déterminant pour la suite.

  4. jeanlouis dit :

    comme à chaque rallye suninen est impatient de nous montrer ce qu’il sait (peut) faire…. nous, forcement, on attend…. c’est à la fin que l’on est (souvent (toujours) déçu !!

  5. Sylvain dit :

    Suninen beaucoup de haut et de bas, pas moyen de vraiment comprendre si c’est un futur grand ou un éternel espoir : beaucoup de rallyes sont des examens de rattrapage pour lui, c’est pas bon signe… il va finir par me décevoir 😉

    • Le plomb dit :

      J’aime bien le bonhomme mais éternel espoir pour moi!

    • bazire dit :

      Tel un Otsberg ou Breen qui brille sur 2 ou 3 rallye je le vois pas jouer un titre dans le futur ( c’était mon avis l’an dernier ) et pas sûr que Malcom lui fasse faire encore une saison entière ou alors c’est plus une valise qu’il a mais une malle ! ……