Suninen : « Toujours une loterie »



Encore peu expérimenté au Monte-Carlo dans la catégorie reine, Teemu Suninen n’est pas vraiment attendu sur ce terrain, surtout après une année 2019 bien décevante.

Ravi de voir débarquer un coéquipier finlandais dans son équipe, Teemu a ainsi pu être rassurer par ses choix de réglages dès les premiers essais de décembre.

« J’ai vraiment hâte de débuter cette saison et tout de suite j’ai pu voir qu’Esapekka et moi travaillerions bien ensemble. Nous avions un setup très similaire lors des essais, et il semble que nous voulons diriger la voiture dans la même direction. »

Sans essais sur la neige, ni même la glace comme Toyota, le finlandais n’a pas eu le loisir de profiter d’essais complets pour préparer le Monte-Carlo. Malgré cela, Teemu affiche une certaine confiance avant d’aborder ce nouveau défi.

J’ai testé sur de l’asphalte sec et j’ai eu une très bon feeling, mais pour les parties les plus délicates où il y a beaucoup de glace et de neige, je devrai compter sur mon expérience. C’est ma quatrième fois à Monte donc je commence à mieux connaître les spéciales. Ce rallye est toujours une loterie, mais j’ai un équipage d’ouvreurs très expérimenté en qui je fais confiance à 100% – donc tout est possible! »

Participations de Teemu Suninen au Monte-Carlo

  • 2019 : 11e (Ford Fiesta WRC)
  • 2018 : 18e, 3e WRC-2 (Ford Fiesta R5)
  • 2016 : 12e, 5e RC2 (Skoda Fabia R5)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Tchillou dit :

    Il y a une erreur participation d’elfyn evans au monté Carlo

  2. natlin dit :

    avec lappi en numero 1, il va comprendre ce que c’est d’aller vite en fiesta

  3. jeff dit :

    Loterie ? Je comprends ce qu’il veut duire, mais vu le palmarès du Monte-Carlo, ce sont toujours les mêmes qui tirent le gros lot !

    • enzo dit :

      +1 jeff !

      c’est toujours les pilotes les plus fins sur les changements d’adhérence qui gagnent… (Röhrl, Mäkinen, Loeb, Ogier…)

      loterie pour les 1/2 sel…

    • Seb73 dit :

      Je me disais la même chose
      Dire que c’est une loterie est sans doute un aveu de faiblesse
      C’est finalement moins une loterie qu’il le dit
      Il a fait moins d’essai sur la neige
      Ca va etre délicat pour lui

    • Sylvain dit :

      Oui, je suis d’accord, il y a là un problème de « compréhension » de ce qu’est CE rallye…

      Visiblement il ne correspond pas directement à la culture rallystique finlandaise. De mon point de vue LE finlandais au volant, c’est Markku Alen « maximum attack/not lucky ».

      Leur truc c’est envoyer comme des fous dans des conditions stables, et pas trop gérer tactiquement la prise de risque.

      Du coup on a Rovanperä qui dit « Je pense que le Monte-Carlo n’est pas l’endroit le plus facile pour commencer avec une nouvelle voiture (…) » et Ogier qui explique : « Commencer par le Monte-Carlo semble être un défi plus difficile, mais en fin de compte (…) Le Monte-Carlo est aussi un rallye où vous n’avez pas besoin d’extraire 100% de la performance de la voiture. Il s’agit plus d’être intelligent (…). D’une certaine façon, il vaut mieux commencer par une nouvelle équipe et une nouvelle voiture sur ce type d’épreuve (…) »

      On a la sensation que qui « comprend » ce rallye pense qu’il s’agit de ne pas faire de bêtise tandis que qui le comprend moins y voit une logique de chance/malchance.

      Makinen, que j’ai oublié dans un autre post, était un grandissime spécialiste de cette épreuve : dans la mesure où je ne le supportais pas forcément, il m’a toujours donné l’impression de la gérer au mieux, de dominer son sujet. Vice versa des tas de grands finlandais comme Latvala ou Alen n’ont jamais su pleinement mettre leur talent au service de leur performance sur ce rallye là.

      J’imagine que comme Suninen il percevait ça un peu comme une loterie…