T.Neuville : “Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant aimé piloter”



Pendant trois jours, Thierry Neuville a été d’une régularité sans faille, réalisant aussi un magnifique coup d’éclat le samedi soir, performance lui permettant de mettre la pression sur Kalle Rovanperä pour la deuxième place, en vain toutefois !

Troisième à l’arrivée, le pilote belge a déclaré en conférence de presse être très satisfait de ce résultat, du sien mais également celui de son équipe globalement.

“La plupart du temps, je sors vainqueur de la bataille de la Power Stage. Mais, pour être honnête, je savais qu’aujourd’hui, ça allait être difficile. La spéciale n’était peut-être pas aussi exigeante que les autres spéciale et il y avait quelques virages rapides qui, si vous preniez des risques, il était possible de gagner du temps. Je n’ai probablement pas pris le risque que j’aurais dû prendre pour terminer deuxième. Mais d’un autre côté, ce fut un week-end important pour nous et pour l’équipe également. Après Monte-Carlo, nous avions besoin des points du championnat des constructeurs car nous avons beaucoup perdu au Monte. Donc à la fin, je suis satisfait de la 3e place. Terminer avec autant de points dans les deux championnats est une bonne opération. Et maintenant, je suis 2e au classement général des pilotes, donc je pense que nous ne pouvons pas nous plaindre.”

Pendant trois jours, Thierry Neuville a pris un plaisir fou au volant de sa Hyundai i20 WRC mais estime avoir “perdu” des secondes très précieuses à cause d’un problème de communication avec son copilote.

“Comme toujours, tu sens que tu peux aller plus vite mais d’un autre côté, j’ai peut-être mieux géré les pneus tout au long de la spéciale. J’ai roulé proprement et j’ai vraiment apprécié la spéciale, pour être honnête. Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant aimé piloter que ce week-end dans ma voiture de rallye. La voiture fonctionnait bien, je n’avais rien à redire. Elle a fait exactement ce que je voulais qu’elle fasse et je me sens juste à l’aise. Malgré quelques spéciales vraiment difficiles, déjà vendredi soir, avec une spéciale très exigeante. Nous avons bien géré. Je pense que nous avons perdu entre 5 et 10 secondes probablement avec des problèmes de communication samedi matin, ce qui s’est un peu mieux passé après quelques changements samedi après-midi et aujourd’hui. Mais, quand même, c’est quelque chose que nous devons améliorer et travailler, mais en général, je suis vraiment satisfait du résultat final.”

Logiquement questionné sur ce problème avec son tout nouveau copilote, le pilote belge a largement et parfaitement expliqué la situation actuelle. Au passage, il n’a pas hésité à féliciter Martijn pour son travail.

“Fondamentalement, nous avons une communication différente à l’intérieur de la voiture. Cela a plutôt bien fonctionné avec mon ancien copilote, mais Martijn parle français et sa langue maternelle est le flamand. Alors parfois déjà, il est encore difficile d’avoir une conversation claire. Combiné à ce système d’intercom qui a été fait sur la voix de mon ancien copilote, j’ai eu parfois du mal à entendre clairement la différence entre un 50 et un 70, par exemple. Et donc j’hésite. Il y a eu quelques moments à cause de cela, à quelques endroits où j’ai perdu beaucoup trop de temps parce que je comprends que le virage était plus lent qu’il ne l’était. Cela nous a peut-être coûté une deuxième position à la fin. Mais nous avons eu une course sans problème, aucune erreur, la voiture fonctionnait bien, l’équipe a fait un travail incroyable. Ils nous ont donné l’occasion de tester beaucoup avant cet événement et cela a finalement fonctionné. Ott 1er, nous sommes 3e et nous avons également comblé l’écart au championnat des constructeurs.

Martijn prend déjà des cours de français, il l’a déjà fait avant le week-end et je pense que si vous regardez les embarquées, je pourrais clairement entendre la différence et il en fera plus à coup sûr. Mais ce qui m’a le plus impressionné, c’est son calme, il est très calme. Il est très calme tout le temps et vous vous sentez détendu. Il sait aussi qu’il est assis à côté d’un bon pilote, mais il y a quand même beaucoup de motivation et cela me donne un coup de pouce supplémentaire avec de nouvelles choses autour de moi pour me pousser encore plus et jusqu’à présent, ça marche. Nous ferons un rallye en Italie, dans le pays d’origine de notre patron, dans une voiture R5 (Rally2) pour avoir plus de temps ensemble dans la voiture et puis, j’en suis sûr, en Croatie ce sera encore mieux qu’ici.”

Face à la déception d’Andrea Adamo lors du dernier Monte-Carlo, le pilote Hyundai estime que son boss a été un peu trop dur, avant de saluer tout le travail qu’il a pu effectuer depuis son arrivée au poste n°1 de l’équipe.

“Je commence à connaître de plus en plus mon patron. De toute évidence, cela fait maintenant deux ans que nous travaillons ensemble. Je dois faire attention mais je pense que la direction après Monte-Carlo a été un peu trop dur par rapport au résultat final. Nous savions que nous avions un nouveau copilote et nous ne pouvions pas nous attendre à l’impossible. Ott a évidemment eu un mauvais week-end mais quand même, il y a eu quelques performances et nous aurions pu monter sur le podium avec deux voitures peut-être. Nous avons montré une belle vitesse sur certaines spéciales mais malheureusement, nous n’avons pas obtenu le résultat final et nous n’étions qu’au premier rallye de la saison. Maintenant, nous ripostons. Grâce à Andrea, certaines personnes ont été ajoutées au bon endroit. Comme je l’ai déjà dit, ils nous ont donné l’opportunité de passer beaucoup de temps dans la voiture et finalement, cela a payé. Nous devons dire merci à tout le monde dans l’équipe. Mais nous n’en sommes qu’au deuxième rallye maintenant et le troisième rallye approche, nous devons donc être encore meilleurs qu’ici ce week-end.




S’abonner
Notifier de
guest
71 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Sylvain
Sylvain
1 mois il y a

Dans un autre sujet, j’ai confirmé la version de Ben 07 sur les commentaires live de Ostberg.

J’aimerais citer, commenter, une autre chose qu’a dit Ostberg.

Il critiquait Kalle parce que selon lui était trop agressif, il louait Tänak parce que notamment très lent dans certains virages.

Et si paradoxalement Neuville n’avait pas été si pénalisé que ça à ne pas pouvoir aller chercher le dernier centième à l’Artic, et si cela l’avait rendu plus propre et, au final, tout aussi rapide?

Last edited 1 mois il y a by Sylvain
Fab
Fab
1 mois il y a

Une chose est sure. Les articles avec Neuville, ça fait du chiffre en commentaires!

😀

Last edited 1 mois il y a by Fab