Tänak : « Je suis assez épuisé »



Frustré par son rythme en début de course, Ott Tänak a finalement remporté une nouvelle victoire à l’issue d’une course débridée où ses deux rivaux pour le titre, Thierry Neuville et Sébastien Ogier, ont plongé. 

Seul candidat au titre à avoir parcouru toutes les spéciales, l’estonien a su faire preuve d’une grande sagesse, un élément qui lui a longtemps manqué par le passé. Victorieux pour la troisième fois de suite, le pilote Toyota se replace idéalement dans la course au titre et marque psychologiquement les esprits.

En conférence de presse, Ott est revenu sur ce week-end un peu étrange, où son feeling et sa vitesse n’étaient pas forcément satisfaisants.

« Je me sens vraiment épuisé. C’est vrai, c’était le plus gros défi de toute la saison. L’épreuve a été difficile comme c’était annoncée. Nous ne nous attendions à rien de tel. A plusieurs reprises, c’était un peu une loterie de terminer les spéciales sans problème, je pense que c’était une vraie punition pour ces voitures. Pour chaque voiture qui a réussi à terminé sans Rally 2 ou sans s’arrêter en spéciale, les équipes ont fait un gros travail. Vendredi, ça n’avait pas l’air très bon pour nous. Le feeling n’était pas là de notre côté et nous avions du mal à suivre le rythme. C’était un peu stressant mais nous savions avant l’épreuve que ce ne serait pas celui où le pilote le plus rapide gagnerait. Nous avons gardé notre vitesse et avons réussi à s’améliorer ensuite. Ce n’était plus trop mal et nous avons simplement réussi à faire notre travail. »

Sur la retenue après sa victoire en Finlande, mais aussi après celle en Allemagne, l’estonien est désormais bien plus positif et veut croire au titre, tout comme son équipe.

« Nous sommes dans la bataille maintenant et nous devons nous concentrer là-dessus. Toute l’équipe doit garder la tête basse et continuer à travailler et se concentrer sur les prochaines épreuves. Nous avons manqué de vitesse à certains moments et nous devons continuer à nous améliorer si nous voulons rester dans cette bagarre. Les épreuves à venir sont des défis différents. Toutes les personnes de l’équipe sont tellement motivées pour bien faire. Je ne doute pas que tout reste possible. »

Paradoxalement en Turquie, la Toyota Yaris WRC n’a jamais paru au niveau de ses adversaires en terme de performance pure. Pourtant, à l’arrivée, le constructeur japonais signe un doublé historique, le premier en WRC depuis l’arrivée de cette nouvelle génération de voitures.

« Quand vous avez l’habitude de vous battre au sommet et que vous n’avez pas le bon rythme, ce n’est pas évident dans ces moments, comme vendredi. C‘est peut-être notre épreuve la plus faible de la saison. Mais maintenant, nous avons fait un doublé et c’est un résultat historique pour l’équipe. C’est comme ça que parfois est la vie. Nous devons continuer comme ça. Nous avons eu quelques faiblesses dans des épreuves comme la Sardaigne et il est bien de voir que les ingénieurs ont travaillé sur des améliorations. C’était certainement l’épreuve la plus difficile pour notre voiture. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ericdu04 dit :

    Ne vous enflammez pas trop vite pour le titre pilote. Il y a avant tout le titre constructeur en jeu!
    Et vu le peu d’écart entre Hyundai et Toyota les consignes des écuries à leurs pilotes ne vont pas jouer en faveur de la lutte pour le titre pilote.
    Le seul qui va être libéré de cette pression ce sera Ogier, M-Sport ne jouant pas le titre constructeur cette saison. Il aura même tout le soutien de Malcolm pour le titre pilote, le seul à leur portée.

  2. jeanlouis dit :

    Très  »hot » le ott… çà va chauffer dans les casques de ces 3 là pour les derniers rallyes. …

  3. Joël G dit :

    Le stress est épuisant; et du stress, il a du en ressentir en voyant Seb et Thierry abandonner et qu’il fallait absolument que la mécanique tienne!
    Le voila relancé pour le titre pilote; mais pour lui, comme pour les 2 autres, il n’est pas encore gagné. Le championnat va être serré, mais, pour moi, Neuville est toujours 1° et le favori pour le titre, qui se jouera probablement en Australie. Il va falloir engranger d’ici là et tout rallye nul sera éliminatoire, les erreurs et les problèmes mécaniques seront interdit.

    • roland59 dit :

      salut Joël,
      comme disait un certain…:: qui n’avance pas recule…
      et Tänak a beaucoup d’élan ces temps ci quand Neuville/Ogier viennent d’être freinés par « abandons » suite souci mécanique pour l’un et bévue pour l’autre…
      sur le plan arithmétique, il est évident qu’Ogier est dans la situation la moins favorable… mais il est presque tout aussi clair que la tendance s’inverse dès lors qu’il s’agit de fiabilité/robustesse…
      et bien sûr, autre évidence que tu soulignes: erreurs, fautes, soucis mécaniques prendront de plus en plus d’importance jusqu’à devenir définitivement déterminants s’ils se produisaient…
      et comme il est plutôt assez probable qu’il s’en produit sur les 3 dernières manches, on pourrait presque affirmer que les fiabilité pilote/voiture feront le titré…
      alors oui, engranger sans forcément gagner peut être suffisant… mais si les autres engrangent davantage, çà risque de ne plus l’être… alors le meilleur chemin restera toujours de gagner…
      ce n’est pas encore un besoin absolu, mais les 3 ont intérêt à encore gagner, Ogier, bien sûr, plus que les 2 autres… et le mieux, est le pus tôt possible… retarder, serait trop risqué car rien ne dit que ce ne sera pas joué avant le dernier en Australie.
      en résumé: Ogier doit tout faire pour s’imposer au Wales.

      • Xarena dit :

        Ogier doit gagner en GB: terre de M-Sport, Evans est chez lui, retrouver la confiance, et puis… Il y a 8points entre une 1er et une 2e place, un gap important. La PS ne créant que des écarts minimes, le général est a privilégier. Par contre, si j’étais Neuville, je ferai une course d’attente et j’irais chercher 5points en PS. S’il marque autour de 18points en GB et en Espagne, ça devrait le faire. Plus et il sera grand favori pour le titre en Australie.

        • roland59 dit :

          18 pts sur les 2 prochains rallyes peuvent aussi l’envoyer en Australie avec un retard plutôt qu’une avance… 2 cas très défavorables mais pas extrêmes pour autant:
          si Tänak fait 2×25, et oublie volontairement la PS par sécurité, il passe devant..
          si c’est Ogier qui fait 2×25 et 1×4/1×5 en PS… ils revient à égalité..
          les cas de figures sont multiples mais je pense qu’il serait préférable pour Neuville d’essayer de se garantir au moins 15 pts d’avance avant le dernier… obligeant ainsi Tänak et Ogier à être devant lui en Australie tout en devant aller chercher les gros pts de la PS quand lui pourrait se contenter de la 3ième place et d’1 pt en PS pour faire 16 quand les 2 autres ne pourront jamais faire mieux que 30. (+14 insuffisant)
          simple et difficile à la fois.

          • Xarena dit :

            On ne s’est pas bien compris, je parlais de 18pts en GB + 18pts en Espagne. En gros ça veut dire podium + PS pas trop degueu. C’est pas 100% gestion, mais juste ce qu’il faut pour laisser les autres se battre sans prendre trop de risque, surtout si Neuville se retrouve à balayer en Australie.

          • Xarena dit :

            Pardon, c’est moi qui n’avais pas bien compris. Je suis convaincu que Tanak ne gagnera pas 5 rallyes du suite sans que Neuville lui dispute la victoire. Tanak va forcément avoir un petit grain de sel qui va freiner sa route. Et Ogier n’est jamais vaincu! Evans et Mikkelsen vont prendre tous les risques pour être le mieux placé possible. Je ne crois pas non plus au retour en grace de Latvala. Ajoutez quelques consignes d’équipe et 2-3 crevaisons, je pense clairement que les points vont se distribuer entre les 3 leaders du championnat. Ton scénario, bien que mathématiquement possible, me parait peu probable…

        • roland59 dit :

          pas de souci… 🙂
          j’imagine bien que Neuville pourrait opter pour le plan que je décris car je pense qu’il est réalisable sans trop faire le fou… dès lors, il arrive beaucoup plus tranquille que les 2 autres aux antipodes…blindés de pression…
          c’est une bonne clé je pense.

        • roland59 dit :

          oui bien sûr, les (des) pts vont se distribuer entre les leaders… d’ou le calcul des 15 et tant qu’à faire 16 pts d’avance qu’il doit essayer de garder sur ses rivaux avant le dernier pour qu’un rang 3 sur celui ci suffise à l’affaire sans avoir besoin de jouer les pts de la dernière PS..
          bien sûr, s’il lui est possible de faire mieux, c’est tant mieux pour lui…
          s’il fait moins bien il devra s’employer davantage sur le dernier…
          enfin, tu auras compris que pour moi, ce n’est pas tant les points qu’il va marquer que l’avance qu’il doit garder… parce qu’in fine, c’est 1 pts d’avance qu’il faudra…

      • Sylvain dit :

        Ah mince, je réalise que le RAC est avant la Catalogne… c’est quoi ce bazar? 😀

        Oui, globalement Ogier ne peut « que » gagner au RAC s’il veut rester dans la course au titre… car même en gagnant il a toutes les chances d’être encore troisième…

        Pareil, Neuville doit faire une course prudente : je pense qu’en roulant tranquille, un podium est à sa portée… la Hyundai est très très performante partout, au net de la nouvelle version de la Toy, c’est la meilleure voiture… voyons si la Toy-2 a aussi une grande motricité dans le gras, si tel est le cas, c’est mort pour Ogier car Tanäk avec l’avion qu’il a eu en Finlande ou en Allemagne, il est dur à aller chercher avec cette Fiesta là.

        Neuville a une monture globalement plus à même de lui permettre de « gérer » sa course, en Turquie il était bien : je ne pense pas qu’il frimait quand il disait que Ogier avait pris de gros gros risques, ça veut juste dire qu’il sait ce que valent les voitures.

        Mais tout cela parce qu’il a l’avantage au championnat, lui sait que si un des gars derrière fait un DNF il est exclu et qu’ils doivent faire mieux que lui, bref les autres doivent attaquer!

        Tanäk et la Toy vue cet été ne peuvent que faire peur…

  4. roland59 dit :

    bien sûr, c’est une victoire à la faveur de … mais acquise avec patience et maîtrise. bien joué.
    et quels résultats pour lui et l’équipe..!!
    maintenant, du possible on est passé au probable…

  5. mandela dit :

    Et si il piquait le titre promis à Neuville ….
    Trop bon

  6. Gaz !!! dit :

    Humble un sacré bonhomme! Chapeau!

  7. Denis dit :

    A ce stade
    Victoires :1er Tänak (4)
    Vainqueurs de spéciale : 1er Tänak (52)
    Leaders : 1er Tänak (60)
    Alors, le pilote Estonien peut, savourer !

  8. natlin dit :

    Bravo à lui et Toyota victoire très très importante

  9. Marcustheking dit :

    Il est épuisé mais maintenant il va pouvoir se reposer une semaine sur un yacht somptueux…!Qu’il en profite bien pour revenir d’attaque en catalogne.

  10. Lolo46 dit :

    De là à en faire le nouveau favori pour le titre … Il n’y a qu’un pas !!! Plutôt logique à mon sens …