Thibaut Poizot, un jeune qui progresse vite



Jeune pilote de la région PACA, Thibaut Poizot vient de décrocher son premier podium scratch en Coupe de France lors du rallye des Monts de Vaucluse.

D’abord « funambule » au volant d’une Citroën C2 R2 Max, le gapençais évolue désormais au volant d’une Renault Clio R3, monture qui semble lui convenir à la perfection.

Carte d’identité

  • Nom : Thibaut Poizot
  • Age : 20 ans
  • Région : PACA
  • Voiture : Renault Clio R3
  • Début en rallye : 2014 en Citroën AX GTi au rallye du Venasque
  • Copilote : Arnaud Eva

A 20 ans, tu as déjà participé au Monte-Carlo et tu viens de signer ton premier podium scratch en Coupe de France. L’ascension a été plutôt rapide pour toi non ?

C’est sûr que ça va assez vite depuis mes débuts. Je ne m’attendais pas vraiment à faire mon premier podium ce week-end à 20 ans. Je n’ai pas fait de karting avant, je m’amuse juste chaque hiver sur la neige et sinon, j’ai fait deux stages de pilotage. Mon père (pilote en BMW M3) m’a bien montré les bases pour débuter.

Brillant en C2 R2 Max, on a l’impression que tu as passé un nouveau pallier avec la Clio R3. C’est une voiture qui te convient bien ?

La Clio, c’est vraiment une voiture au top. C’est une voiture assez simple à piloter avec un très bon chassis et j’étais tout de suite très à l’aise au volant. Au début, je voulais plus acheter une 208 R2, pour essayer de faire 1 ou 2 manches de la Coupe, mais finalement je pense avoir fait une bonne affaire en Italie avec l’achat de cette Clio.

Quelle est la suite de ton programme cette année avec la Clio. Envisages-tu notamment de rouler à la Finale ?

Je vais essayer de faire le Picodon, après j’aimerais bien rouler au Pays de Fayence. Je pense que pour l’expérience, ce serait vraiment intéressant de faire le Var également en fin d’année mais tout dépendra du budget bien évidemment.

Pour la Finale, je ne sais même pas si on est qualifié et ça demande également un budget car ce n’est pas à côté. Mais si nous sommes qualifiés, on essayera d’y aller, ça serait dommage de ne pas la faire, c’est toujours intéressant de rouler sur une finale je pense. L’an prochain, ce sera une évidence avec la Sainte-Baume mais il faudra se qualifier.

A cet âge, tu as sans doute pas mal d’ambitions en rallye, que peut-on espérer pour ton avenir ? Un programme en formule de promotion peut-être ? Si oui, vers laquelle tu voudrais aller ?

Bien sûr, j’y pense mais c’est toujours le même problème, tout est une question de budget. C’est vrai que le nouveau championnat de France Junior pourrait être top mais ça reste un gros budget pour nous. C’est sûrement plus abordable que la 208 mais ça fait beaucoup de déplacements et sans doute un gros budget pneumatiques par exemple.

Comme tu as déjà eu la chance de faire le Monte-Carlo cette année, allons-nous te revoir sur cette épreuve mythique en janvier prochain ?

Oui on va essayer, c’est à 99% sûr que j’y participe avec la Clio. Côté copilote, je ne sais pas vraiment encore car ma copine peut difficilement prendre des week-ends. Aux Monts de Vaucluse, j’étais avec Romain Roche, ça s’est très bien passé, je le connais depuis tout petit. Pour les réglages de la voiture et également les notes, il m’a vraiment donné de bons conseils.

Sur ce rallye, on avait pas d’objectif particulier, on ne pensait pas du tout au podium. Au final, nous sommes un peu déçus de terminer à 2s de la victoire en R3. J’étais passé en tête devant Bérard avant la dernière, mais par manque d’expérience je pense, j’ai manqué de concentration dans l’ultime spéciale. Je ne sais pas si c’est la pression ou autre chose, mais on a mal roulé.

Enfin, une petite question peut-être plus personnelle. Tu régales souvent les spectateurs par des passages « par les portes », est-ce tout simplement ton style de pilotage ou en rajoute-tu un peu pour faire plaisir au public ?

Non, c’est vraiment naturel. D’ailleurs je pense que je vais devoir corriger un peu ça, car j’en fais sans doute trop et je perds un peu de temps. Je ne le fais pas toujours exprès pour les spectateurs, il faut juste que je me calme avec le frein à main et me concentrer sur mes freinages. Pour progresser, je dois bosser sur les réglages de la voiture car j’ai un peu de mal à définir mon ressenti au volant. Côté notes, je pense être déjà pas mal.

Je tenais à remercier mes partenaires, notamment Gap Sud Auto bien sûr, la SFAC, la Carroserie Piot et Lavage Ouragan. Je remercie également ma famille et mes amis pour l’assistance et tout le reste.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. CORSETERREDERALLYE dit :

    INCONTESTABLEMENT BOURRE DE TALENT CHAPEAU L’ARTISTE
    POURQUOI ? VU VOTRE JEUNE AGE, NE PAS VOUS ORIENTER VERS UNE COUPE. CE SERAIT UNE TRES BONNE FACON DE VOUS FAIRE REMARQUER PAR VOTRE COUP DE VOLANT

  2. Georges dit :

    Le Gap-Racing 2016, est son 1er rallye au volant de cette Clio R.3, et il termine 6ème au scratch…!!!

  3. chris dit :

    Superbe coup de volant !
    Merci pour cetet vidéo.