Tony Cosson : « Que la cause de notre chute devienne le tremplin de notre réussite »




Débutant au sein de la formule de promotion de Peugeot Sport, Tony Cosson a beaucoup appris de cette édition 2013 du Rallye du Limousin. Accablé...

hance, dès la première spéciale, le pilote PH Sport a toutefois relevé la tête pour prouver à tous les observateurs son niveau de performance au volant de la 208 R2. Une belle preuve de détermination…

Décidé à soutenir le rythme des meilleurs dès le début de cette troisième manche du championnat, le jeune français était au départ de l’ES1 gonflé à bloc. Malheureusement, l’amer saveur de l’inattendu allait changer la physionomie de son rallye après seulement trois kilomètres. Une crevaison, dont la cause semble encore inexplicable, a relégué le duo Cosson/Dubois à plus de quatre minutes des leaders avant même que les hostilités aient véritablement commencé. La déception chassée de son esprit, Tony repartait à l’attaque sur les rapides routes bordant le lac de Vassivière et signait des probants chronos dans les épreuves spéciales 5 et 6. À huit secondes en moyenne du plus rapide de la formule, le rythme était alors particulièrement bon.

La seconde étape de ce Rallye du Limousin n’allait cependant pas plus sourire au tourangeau. La malchance ne souhaitant pas frapper qu’une fois, une seconde crevaison dès la première spéciale du jour ralentissait la remontée de l’équipage n°44 depuis les profondeurs du classement. Enfin, une sortie de route spectaculaire mais sans gravité entérinait l’abandon après que la Peugeot 208 du tricolore ait soudainement décroché dans un enchainement de l’ES10. Bien que cette épreuve soit ainsi prématurément écourtée, Tony Cosson gardait la « positive attitude» à l’heure du bilan…

Tony Cosson (Peugeot 208 VTi R2 n°44) : « Deux sentiments me viennent à l’esprit à l’issue de ce rallye. La déception liée à notre malchance et à notre sortie de route mais aussi la satisfaction d’avoir signé des temps vraiment encourageants face aux meilleurs pilotes du plateau. Malgré ce bilan mitigé, je reste positif et tire beaucoup de leçons de cette expérience. Bien que nous soyons dans une situation financière délicate, nous allons très rapidement nous concentrer sur notre prochain objectif. Nous allons remettre la voiture en état, faire des essais pour en contrôler son fonctionnement et ainsi envisager d’être au départ du Rallye du Mont-Blanc, pour la prochaine étape asphalte de la 208 Rally Cup. Je connais mon potentiel et j’ai à cœur de le montrer sans subir les problèmes rencontrés au Limousin. »

Sans perdre de temps, les travaux de rénovation de la 208 VTi étaient entrepris dès le lendemain dans les ateliers du garage familial. L’occasion de constater rapidement que les dégâts n’étaient pas trop importants et que la situation permettait à Tony d’envisager une suite à sa saison 2013.

Communiqué de presse en PDF





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *