Tops et Flops (Espagne 2021)



Prônant sa mixité depuis 2009, le Rallye d’Espagne s’est plié, comme les autres, aux exigences de la FIA et du WRC Promoter pour correspondre aux standards de la discipline, de plus en plus aseptisés.

Malgré la crise sanitaire mondiale, les tops et flops restent fidèles à leurs engagements chaque mercredi d’après rallye. Le principe reste le même avec trois catégories distinctes. Dans un premier temps, les “tops” mettent en avant les performances à retenir. À contrario, les “flops” pointent du doigt les déceptions du weekend. Le “ni ni” vient conclure cette chronique avec un élément qui aurait très bien pu figurer dans les deux catégories précédemment citées.

Cette année encore, ce classement se veut purement subjectif et n’attend que vos avis aussi bien proches que contradictoires. Lesquels sont évidemment les bienvenus dans les commentaires en bas de l’article.

Tops :

1Thierry NeuvilleQuand il affiche ce niveau de performances, le Belge est impressionnant et semble presque imbattable. Dans ces moments là, seule sa Hyundai est en mesure de faire partir ses espoirs en fumée.
2Elfyn EvansRevoilà le Gallois incisif de 2020, celui qui aurait pu être sacré Champion du monde à un fossé près. Sa réaction entretient le suspense mais elle arrive probablement un peu trop tard.
3Eric CamilliSolide, le Niçois a encore prouvé qu’il faisait partie des références mondiales dans la classe RC2 en décrochant une victoire sans contestation !

Flops :

1Toyota Gazoo RacingLe doublé pilotes-constructeurs ne semble être qu’une formalité, mais depuis quelques rallyes déjà, ils sont souvent à côté de la plaque en début de course. Entre des mauvais réglages et des tests trop souvent inadaptés, ils peuvent s’estimer heureux d’être tombés sur un rival malchanceux et fragile en début d’année. 
2Ott TänakIl est l’heure d’oublier cette saison et de passer directement à la prochaine. Le Champion du monde 2019 n’y arrive pas…
3Takamoto KatsutaOù est passé le Japonais qui enchainait rallye après rallye ses meilleurs résultats en WRC en début d’année? La série est catastrophique et rien ne semble indiquer qu’elle va s’arrêter…

Ni ni : Adrien Fourmaux

En quête de rachat après sa grosse erreur à Ypres, le pilote M-Sport comptait sur l’asphalte catalan pour retrouver de bonnes sensations. Et c’est  ce qu’il a plutôt bien fait en début de rallye en se hissant au sixième rang (le mieux qu’il puisse espérer avec la Fiesta?) avec plusieurs chronos solides. Une petite erreur, pourtant bien lourde de conséquences, est venue gâcher sa fin de course au bilan tout de même positif.




S’abonner
Notification pour
guest
54 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PIerre12
PIerre12
1 mois il y a

Top

Neuville C’est indiscutable mais pas magistral comme Elfyn en Finlande
Sordo Un dimanche comme rarement vu
Hyundai La perf est bien là n’en déplaise à certains et la Fiesta bien réglée et pilotée n’est pas morte; ce qui parait à peine croyable

Flop

Tanak Heureusement que la fin de saison est proche
Katsuta Encore une
Toyota Interpelant qu’ils se perdent dans leur set up à ce point

Ni ni

Ogier Cette situation me rappelle les 2 premiers rallyes voir plus de 2020 quand Elfyn était bien devant. On se posait tous des questions…

Jean Dridéal
Jean Dridéal
1 mois il y a

Pas d’accord avec Toy en flop. Evans n’a pas eu de problèmes de ci ou de ça. On a juste Ogier en vieux briscard qui se cherche des excuses “acceptables” pour les medias plutôt que d’avouer ce que beaucoup ont déjà compris : qu’il préfère gerer que prendre le risque de gagner avec panache. Pour Fourmaux, le ni ni est adapté. Le pilote est très prometteur mais on n’est quand même pas au niveau d’un Ogier ou d’un Loeb au même âge. Bref, un excellent pilote “normal”, qui va vite, qui apprend vite, mais qui va faire de la tôle… Lire la suite »

Dernière modification le 1 mois il y a par Jean Dridéal