Un bilan positif pour Bouffier en Corse




La 55ème édition du Tour de Corse a fait l’unanimité. Un tracé magnifique d’Ajaccio au Cap Corse en passant par Bastia, des secteurs chronométrés mythiques...

stoire de l’épreuve et des paysages à couper le souffle ont comblé les 50 équipages engagés dans la course. Si la partie a été serrée de bout en bout, Bryan Bouffier et son copilote Xavier Panseri ont rallié l’arrivée en quatrième position à bord de la Peugeot 207 S2000.

Quatrième rendez-vous du calendrier de l’Intercontinental Rallye Challenge, le Tour de Corse réunissait un plateau impressionnant à tous les niveaux. Avec 21 voitures de la catégorie S2000 engagées, le spectacle était annoncé. Pour Bryan et Xavier, la première journée restait mitigée puisqu’ils occupaient la sixième place du classement général provisoire à 26.6 secondes du leader.

« Seul le shakedown nous a permis de tester la voiture avant le départ de la course » confiait le pilote drômois. « De ce fait je n’avais pas vraiment défini les réglages optimums pour ce type de terrain. La première journée, l’auto sous virait et il m’a fallu un peu de temps avant d’ajuster le set up et me sentir complétement à l’aise».

De Calvi à Corte, la deuxième étape comptait cinq secteurs chronométrés. L’équipage français réalisait une très bonne performance en signant un temps scratch dans les 25 kilomètres de « Erbajolo – Pont d’Altiani » avant d’enchainer avec deux troisièmes meilleurs chronos. Il passait de la sixième à la quatrième place alors que 6.4 secondes les séparaient du podium.

Le samedi, les voitures de courses ralliaient le Nord de Bastia pour disputer trois boucles de deux spéciales. Si deux petites erreurs ne permettaient pas à Bryan et Xavier de remonter au classement, ils clôturaient la course par un deuxième meilleurs temps.

« C’est certain que nous sommes déçus de terminer au pied du podium mais le bilan est positif. Nos adversaires étaient vraiment redoutables et nous sommes toujours restés au contact. La bagarre était plus que passionnante et le plaisir était bien là. D’autre part, la voiture a été au top, les pneumatiques Michelin très performants sur ce terrain particulièrement difficile et l’équipe Delta Rallye a fait, une fois de plus, du très bon travail » concluait Bryan.

Les triples champions de Pologne n’auront cependant pas le temps de souffler puisqu’on les retrouvera sur les routes limousines dès la semaine prochaine pour la troisième manche du Championnat de France des Rallyes Asphalte.

Communiqué de presse





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *