Une hécatombe en JWRC




Avec quinze équipages au départ, le JWRC avait fier allure ce matin. Au terme de cette première journée, sept d’entre eux manquent à l’arrivée du dernier...

ns pourront revenir en Rally 2 demain.

Après une première boucle sans gros dégâts, Simone Tempestini menait devant le britannique Osian Pryce et l’irlandais Daniel McKenna. Quatrième, Terry Folb était la bonne surprise française.

Dans la sixième spéciale, le plateau du Junior était décimé avec les abandons des trois premiers, Tempestini (roue arrachée), McKenna (sortie), Pryce (alternateur) mais aussi d’Al-Mutawaa (roue arrachée), Raftery (problèmes électriques), Mathieu Margaillan (sortie) et Charlotte Dalmasso (radiateur).

Auteur du scratch, Quentin Gilbert gagnait cinq places en une seule spéciale et pointe en tête de la catégorie ce vendredi soir : « Nous avons essayé de trouver un bon rythme durant la première boucle. Nous avons tout vérifier sur la voiture et les notes. Nous avons changé les notes à l’assistance et continuer de rouler sans prendre de risque. Cette après-midi, c’était vraiment très cassant, je n’avais jamais vu ça auparavant. »

Derrière le pilote vosgien, Terry Folb était l’une des belles surprises de la journée : « C’est très bien mais je ne m’attendais pas à occuper cette position. la deuxième boucle était très cassante. Nous avons eu une crevaison à l’arrière-droit dans l’ES6 mais nous avons réussi à terminer la spéciale. Pour mon premier rallye sur terre en WRC, c’est très positif. »

Derrière le duo tricolore, Ole Christian Veiby pointe à quarante secondes de Gilbert : « Ce sont les spéciales les plus cassantes que je n’ai jamais fait mais j’apprend beaucoup. La voiture marche bien et nous n’avons pas eu de crevaisons. »

A la quatrième place, on retrouve encore un français avec Pierre-Louis Loubet qui dispute le deuxième rallye de sa jeune carrière, le premier sur terre. Victime d’une crevaison dans cette terrible sixième spéciale, Jean-René Perry est sixième à quasiment quatre minutes de la tête.

Classement Jour 1

  1. Gilbert
  2. Folb +8’2
  3. Veiby +39’8
  4. Loubet +1’14’6
  5. Haapamäki +1’25’1
  6. Perry +3’55’1
  7. Della Casa +5’26’4
  8. Lukacs +5’33’2
  9. Tempestini +12’37’1
  10. Pryce +12’53’8
  11. McKenna +13’42’7
  12. Dalmasso +18’05’8
  13. Margaillan +21’24’9
  14. Al-Mutawaa +21’37’0
  15. Raftery +21’38’0




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Denis dit :

    Le JWRC c’est l’apprentissage, l’école du rallye à ce niveau.
    Il est donc pas surprenant que les jeunes fougueux tentent des choses et parfois, cela ne réussit pas.
    Puis, la mécanique se charge aussi du reste…
    En tous cas, c’est bien d’avoir autant de talents prometteurs pour la discipline !
    A suivre avec intérêt.