Une vague d’annulations mais aussi des résistants



Suite aux dernières décisions gouvernementales concernant la COVID-19, le dernier week-end de Coupe de France a été décimé, et il en sera de même pour les prochains. Mais sur deux épreuves, la compétition a bien eu lieu malgré un nombre de contraintes et mesures drastiques pour être en conformité.

Le vendredi 16 octobre dernier, le décret n° 2020-1262 a engendré une vague d’annulations en Coupe de France à cause de cet extrait de l’article 3 présent dans ce décret : « Les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public autres que ceux mentionnés au II mettant en présence de manière simultanée plus de six personnes sont interdits. »

Mais malgré cette mesure, deux rallyes ont résisté grâce à l’accord des préfets : la Ronde de la Giraglia en Haute-Corse, et le rallye des Côtes du Tarn dans le Tarn. Ces deux départements ont pourtant été placés en zone de couvre-feu et en alerte maximale par les autorités quelques jours auparavant.

Si la Giraglia n’a pas eu à modifier son programme grâce à des horaires sur vendredi et samedi, les Côtes du Tarn ont adapté leur planning au récent couvre-feu, supprimant carrément la deuxième boucle du samedi.

Dans les prochaines semaines, certaines épreuves ambitionnent logiquement de suivre cet exemple, à commencer par le rallye national de Fenouillèdes dans deux semaines, puis plus largement le rallye du Var fin novembre.

Présent à la Giraglia cette semaine en copilote de Jean-Mathieu Leandri, Alexandre Coria estime que les mesures pourraient être renforcées afin d’appliquer un protocole plus poussé, comparable à des sports plus populaires; 

« Je pense que tout s’est joué aux décisions de chaque préfet. Pour la Giraglia, toutes les consignes sanitaires ont été respectées avec un protocole similaire aux dernières manches du championnat de France au Coeur de France et au Mont-Blanc. Cela reste une activité en plein air donc nous avons encore nos chances.

Selon moi, chaque concurrent devrait faire un test avant le rallye. Si c’est négatif, nous avons le droit de participer au rallye évidemment. On pourrait envoyer les résultats par mail quelques jours avant le début de l’épreuve. Si tu as envie de rouler et pratiquer ton sport, ce n’est pas un test qui va te freiner. Pourquoi le foot et d’autres sports populaires peuvent continuer et pas nous ? Si on respecte les mêmes règles, je ne vois pas le problème.

Je serai également pour que les officiels soient également testés. Pour les commissaires par contre, cela me paraît plus compliqué. Pour le public, imposer les masques évidemment et multiplier les messages pour faire respecter les distanciations entre chacun.

Petite chose en passant, les commissaires ne devaient pas toucher le carnet. On devrait voir ensemble dans l’immédiat. »

Le week-end dernier, les deux épreuves résistantes ont connu un beau succès avec 104 concurrents à la Giraglia et 89 aux Côtes du Tarn, une réussite qui n’étonne pas Alexandre.

« Tout le monde a envie de rouler. Beaucoup de monde a acheté une licence sans quasiment avoir pu rouler cette saison. L’envie est de faire rouler sa voiture qui attend depuis un moment.

Pour le Fenouillèdes, un rallye que je connais bien, je sais qu’il y a beaucoup de demandes. L’apport du trophée Clio est super mais j’aurais aimé que le championnat de France Asphalte fasse plus d’efforts et soit par exemple ajouté sur cette manche. »

Côté calendrier, les rallyes de Coupe de France ne seront clairement pas nombreux en cette fin d’année mais les épreuves suivantes sont encore au calendrier provisoire : la Vallée de l’Ognon (7 novembre), le Fenouillèdes (13-14 novembre), le 14 Juillet (14-15 novembre), le Nice Jean Behra (14 novembre), le Balagne (11-12 décembre) et l’Hivernal du Dévoluy (11-13 décembre).




S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
gillesprod
28 jours il y a

Mare Macjha annulé, ça vient de tomber …

Seb73
Seb73
28 jours il y a

Neuville pas champion du monde déclare « Covid m’a tuer ! «