William Pitot, en quête de podium



Présent en formule de promotion Renault depuis plus de trois ans, William Pitot a d'abord remporté le Twingo R2 Trophy en 2014 avant de rouler en Clio R3T.

Cette saison, le pilote cantalou occupe la quatrième place du Clio R3T France Trophy après le rallye du Rouergue, instant choisi pour le rencontrer et faire un point sur son parcours en rallye.

William, quel est ton parcours en rallye depuis tes débuts en 2011 ?

Mon père étant pilote de rallye pendant les années 1980 notamment sur R5 Turbo, c’est tout naturellement qu’après deux saisons en enduro moto, j’ai débuté le rallye en 2011.

C’était au rallye du pays d’Olliergues avec mon cousin Alexis à droite à bord d’une 106 N1, cette année j’ai participé à 4 rallyes régionaux proche de chez moi.

En 2012, je suis reparti en N1 pour des rallyes régionaux et nationaux puis en fin de saison je me suis orienté vers le système de formule de promotion que je n’ai pas quitté jusqu’à aujourd’hui avec en 2014 la victoire du trophée Twingo R2.

La formule de promotion est un bon système, on se bat avec les mêmes voitures sur des gros rallyes, ça permet de se surpasser, à mon sens c’est le meilleur moyen pour progresser.

Depuis fin 2014 ,tu roules au volant de la Renault Clio RS R3T, peux-tu nous parler des spécificités de ce modèle du constructeur au losange ?

Oui c’est une voiture que j’ai découvert au rallye du Var 2014 au sein de l’équipe Renault Sport. Je n’avais jamais conduit de moteur turbo donc il a fallu m’adapter à ce pilotage, la voiture est très coupleuse et la puissance bien retransmise au sol par le train avant. Coté châssis, elle n’est pas traître et la vitesse de passage en courbe est très élevée, c’est ce que j’ai le plus de mal à appréhender, il me faut progresser de ce coté-là.

Dans l’ensemble, je prends beaucoup de plaisir avec cette voiture surtout cette année avec une très bonne ambiance au sein du trophée.

Quels résultats as-tu obtenu sur la saison 2015 ?

Après la victoire du trophée en 2014, l’objectif était de jouer aux avant-postes en trophée Clio mais la saison ne s’est pas déroulée comme prévu, j’ai connu pas mal de soucis comme une sortie de route au rallye de Dieppe, un forfait pour le rallye de Bretagne, un abandon avant la 1ere spéciale au rallye de la Montagne Noire et des soucis mécaniques au Mont-Blanc.

Au final nous avons très peu roulé avec la voiture et je n’ai jamais réellement pu me mettre en confiance. Les deux résultats qu’on peut retenir sont une 4eme place au rallye Epernay et une 2eme place au rallye du Mont-Blanc mais le trophée était moins relevée que cette année.

Pour 2016, pourquoi as-tu choisi le Clio R3T France Trophy et comment se sont passées les trois premières manches ?

En 2014 et 2015 les trophées auxquels j’ai participé étaient en coupe de France, pour 2016 l’objectif était de basculer vers un programme en championnat de France avec plus de visibilité et des rallyes plus exigeants.

Les primes d’arrivée et de départ sont intéressantes. Le courant passe très bien avec l’équipe Renault Sport, ils sont proches et à l’écoute des pilotes donc je me suis naturellement inscrit à ce trophée.

Les deux premiers rallyes étaient des découvertes pour moi, le Rallye d’Antibes c’est un sacré morceau, nous terminons à 2 secondes du podium, c’est un peu frustrant mais j’étais tout de même content de ce résultat et de ne pas faire d’erreur sur ces routes.

Le Limousin était un beau rallye avec des conditions délicates, j’ai fait une erreur de pneus sur la pluie par manque d’expérience dans ces conditions. Au final nous terminons 4eme du trophée avec quelques bons chronos le samedi.

Il me manque du roulage, chaque rallye nous progressons, il faut continuer ainsi sans brûler les étapes.

Dernièrement, tu étais présent avec Romain Brun au rallye Aveyron Rouergue,comment avez-vous vécu ce rallye si particulier et difficile ?

Fidèle à sa réputation, le rallye du Rouergue n’a pas été simple, avec la forte chaleur les routes se sont dégradées. Les deux gros morceaux du rallye étaient la spéciale de Campouriez avec 35 km et Moyrazes et ses 33 km, je dois encore apprendre à gérer ces longs chronos.

Le premier jour, nous nous sommes battus avec Pascal Berard et nous avons pris l’ascendant le deuxième jour, c’est une satisfaction puisque Pascal avait terminé sur le podium au rallye du Limousin, cela montre que nous progressons. Au final nous terminons encore au pied du podium et 20eme du classement général.

Quelle est la suite de ton programme et quels sont les partenaires et personnes qui te suivent tout au long de ton programme rallye ?

La suite de la saison sera le rallye du Mont-Blanc début septembre et le rallye des Cévennes courant octobre, deux très beaux rallyes pour terminer ce trophée Clio. Nous sommes 4eme au général à quelques points du 3eme, l’objectif est donc de viser le podium final en continuant à progresser.

Depuis le rallye du Limousin nous avons intégré le team 2C YACCO, il faudra ramener des points importants pour consolider notre place de leader du Championnat de France Team. C’est motivant d’être dans cette équipe, nous sommes bien entourés, je les remercie encore pour leur confiance.

Cette année, pour la préparation de la voiture je fais confiance à Stéphane Varrin de JPS Autosport, la collaboration se passe très bien, la voiture n’a connu aucun souci en trois rallyes, il est exigeant et a une solide expérience de la course.

A ma droite, j’ai aussi du nouveau puisque j’ai toujours roulé avec mon cousin Alexis jusqu’ici mais il ne pouvait pas continuer cette saison pour raisons professionnelles.

Il n’a pas été simple de trouver quelqu’un de sérieux et motivé. Mais c’est chose faite avec Romain Brun, il a la mentalité des cantalous, il est discret au premier abord mais c’est quelqu’un de vrai, c’est ce que j’aime chez les gens.

Pour finir, je veux remercier mes parents et amis qui sont mes premiers supporters ainsi que les partenaires qui me soutiennent depuis plusieurs saisons:YACCO, le Garage PITOT, La caféteria de Logis, la société Soubrier-Besse.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *