WRC 2020 : Le point sur les transferts !



Annoncé comme sans grand suspense il y a encore quelques semaines, le mercato a finalement pris une tournure inattendue ces derniers jours suite aux récentes officialisations.

Avec des line-up confirmés pour Hyundai et Toyota, le départ soudain de Citroën, les dernières incertitudes résident désormais du côté de MSport qui, en plus de n’avoir donné aucune information pour le moment, n’aura clairement pas de baquet pour tous les pilotes sans contrat. Avec une dizaine de pilotes libres, l’équipe britannique n’a clairement jamais eu autant de « choix » pour composer ses rangs. Malgré toutes ces options alléchantes sur le plan sportif, il ne fait cependant aucun doute que l’aspect financier aura largement son mot à dire dans les décisions qui devraient être prises dans les prochaines heures.

Pilotes sous contrat :

Ott Tanak : Hyundai (2020 – 2021)

Champion du monde en titre, l’estonien a donc fait le choix de quitter Toyota, après avoir conquis deux titres (constructeurs en 2018 puis pilotes cette année), pour rejoindre Hyundai. Face à un Neuville « chez lui », il aura tout à apprendre rapidement pour espérer rivaliser.

Thierry Neuville : Hyundai (2020 – 2021)

Désormais quintuple vice champion du monde, le belge rempile pour une septième saison consécutive avec Hyundai. Lui qui martèle sans arrêt être le plus rapide dans son équipe, aura cette fois un coéquipier (où un adversaire ?) guidé par les mêmes objectifs en fin de saison et pourra enfin mesurer sa vraie valeur ! Il aura toutefois l’avantage de ne rien avoir à découvrir en début de saison.

Sébastien Loeb : Hyundai (2020 – 6 manches)

Après une première saison en demie teinte faite de belles performances et de frustrations, l’alsacien s’aligne en 2020 sur six nouvelles manches pour ce qui devrait être cette fois sa dernière campagne en championnat du monde. Après un Monte-Carlo qui devrait logiquement faire partie de son programme, la suite de son année passera forcément par des épreuves inédites après l’annulation du Chili et les retraits de la Corse et de l’Espagne.

Dani Sordo : Hyundai (2020 – 7 manches)

Courtisé un temps par Toyota, l’espagnol a finalement choisi la sécurité en poursuivant l’aventure avec Hyundai. Auteur d’une belle saison en 2019, il sera attendu dans le même registre pour endosser le rôle qui lui colle à la peau depuis des lustres, celui d’équipier modèle.

Sébastien Ogier : Toyota (2020)

Après avoir raté le défi qu’il s’était lancé chez Citroën, le champsaurin s’apprête à tenir un ultime pari en s’engageant pour sa dernière saison en WRC avec Toyota. Face à un Makinen réputé pour sa froideur, il devra rapidement brisé la glace pour trouver ses marques et finir sa carrière au sommet. Le français aura néanmoins l’avantage d’avoir des coéquipiers qui rouleront avec lui, et non contre lui.

Elfyn Evans : Toyota (2020 – 2021)

Pur produit de l’école MSport avec 86 départs en WRC (tous au volant d’une Ford), le gallois brise les codes en 2020. Auteur de grosses performances cette année, il aura l’avantage de retrouver Ogier avec qui il a déjà partagé les mêmes couleurs deux saisons (2017 et 2018) mais devra rapidement trouvé ses marques pour franchir le dernier pallier qu’il tutoie de près depuis quelques temps.

Kalle Rovanpera : Toyota (2020 – 2021)

Annoncé comme la future étoile de la discipline, le finlandais se retrouve propulsé dans le grand bain. À 19 ans et seulement 20 départs en mondial, il aura l’avantage de compléter un line-up cohérent et de côtoyer des pilotes aux côtés desquels il pourra logiquement apprendre très vite le haut niveau. 

Pilotes sans contrat :

Craig Breen : ???

Après avoir prolongé son séjour en Australie, l’irlandais a participé à trois journées de tests au volant d’une I20 R5 en Espagne. Loin d’être convaincant cette année lors de ses deux piges avec Hyundai, il reste malgré tout une option envisageable pour l’équipe coréenne en Suède et en Finlande où Loeb et Sordo n’apprécient guère de rouler. Largement impliqué en R5 cette année, il pourrait bien trouver refuge dans cette catégorie avec un programme soutenu par Hyundai.

Eric Camilli : ???

Impliqué dans le programme de tests de Citroën, et même pressenti un temps pour prendre le volant d’une troisième C3 WRC en 2020, le niçois se retrouve désormais dans une situation délicate où seules quelques manches en R5 pourraient probablement être une solution.

Gus Greensmith : ???

Avec onze rallyes à son compteur dont trois avec la Fiesta WRC en 2019, le budget n’est pas un problème pour le britannique qui devrait logiquement repartir avec MSport l’an prochain. Loin d’être encore au niveau, une saison en alternance entre la WRC et la R5 reste à l’heure actuelle le meilleur choix !

Esapekka Lappi : ???

Principale victime collatérale de ce mercato, le finlandais se retrouve donc à pied alors que son contrat avec Citroën portait jusqu’en 2020. À la différence d’Ogier qui a cassé le sien, lui se retrouve dans cette situation suite à la décision de son employeur qui devra le dédommager l’an prochain. Une belle option s’offre là à MSport, avec qui il a déjà des contacts avancés, qui ne devrait donc pas avoir trop de dépenses à faire pour s’attacher ses services.

Jari Matti Latvala : ???

Remercié par Toyota et Toyoda, le finlandais sort de sa pire saison en WRC après pourtant 17 ans de carrière au plus haut niveau et 208 départs (record) en mondial. Solidement lié à la marque japonaise, il a déjà confirmé qu’il tentait de monter un programme de plusieurs manches en 2020 au volant d’une Yaris WRC.

Pierre Louis Loubet : ???

Champion du monde WRC2, le corse comptait bien sur 2020 pour franchir une nouvelle étape dans sa jeune carrière. Avec le peu de places encore disponibles, il devrait logiquement avoir à patienter au moins une année supplémentaire pour viser plus haut. Il a néanmoins déjà affirmé qu’il cherchait un programme « sérieux » pour l’an prochain.

Kris Meeke : ???

Discret depuis la fin de saison, le britannique se ressource chez lui en Andorre après une énième saison gâchée par ses nombreuses erreurs. À 40 ans passés, son avenir est désormais plus qu’incertain après avoir laissé passer plusieurs opportunités. Il reste néanmoins ce pilote capable de pulvériser la concurrence sur une spéciale avant de s’affliger le même sort quelques kilomètres plus loin.

Andreas Mikkelsen : ???

Enchainant les allers-retours entre la Norvège et Monaco, il prépare la saison prochaine très activement sur le plan physique ainsi que sur simulateur. Toujours en discussions avec Hyundai, il a déjà confirmé sa présence au Monza Rally Show avec une I20 R5, et était également présent à la remise des prix organisée à Alzenau pour les pilotes clients de la marque coréenne. À l’image de Breen, le norvégien reste la meilleure alternative pour remplacer Loeb et Sordo ponctuellement et pourrait également revenir en R5 comme en 2017.

Mads Ostberg : ???

Avec une trajectoire proche de celle de Camilli, le norvégien se voyait bien revenir au premier plan dans les rangs de Citroën. Cette option envolée, son avenir navigue désormais dans le flou le plus total où la possibilité de le revoir dans une R5 semble la plus probable. À moins qu’une autre discipline lui tape dans l’oeil.

Hayden Paddon : ???

Chez lui en Nouvelle Zélande, il roule en ce moment avec tout qui possède des roues et un volant. Il a d’ailleurs confirmé sa présence dans le championnat TCR néo-zélandais sur trois manches et est donc certain de ne pas être au départ du Monte-Carlo (rien d’étonnant…). À part quelques piges dont à coup sur la Nouvelle-Zélande, l’avenir du kiwi est totalement incertain.

Teemu Suninen : ???

Annoncé depuis plusieurs semaines comme principal candidat à sa propre succession chez MSport par Millener et Wilson, le finlandais semble être en pôle position pour occuper les rangs de l’équipe britannique qui souhaite encore miser sur lui. Avec le départ d’Evans, la continuité de MSport devrait donc passer par une reconduction de son contrat. 

Pontus Tidemand : ???

Loin d’être convaincant lors de ses quatre piges en WRC cette année, le suédois est également dans une situation compliquée à l’image de certains de ses anciens camarades. Sans avenir limpide dans la discipline, il pourrait bien s’aligner sur quelques rallyes mais dans quel but ?





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Claude dit :

    Quel bordel il a mis

    • free dit :

      non ce n’est pas Ogier qui a mis le bordel. Faut arrêter ce discours débile. Celui qui me tle bordel, c’est l e promoteur, ni plus ni moins. Les pilotes sont dépendants de règlements de plus en plus loufoque…

  2. Pied gauche dit :

    C’est malheureux que tant de bon pilotes restes sur le carreau,
    Le WRC est une des seules disciplines
    Ou peu de constructeurs s’engagent,
    même choses pour la catégorie R5,
    La Fia devrait peut-être se remettre en question !

  3. Turbo dit :

    Toujours pas de voiture pour B Bouffier, vainqueur et deuxième du monté Carlo.

  4. jeanfrancois dit :

    Pour moi très grosse surprise sur les transferts 2020.
    Je suis content mais aussi mécontent.
    Hyundai est très très bien équipé.
    Toyota très très bon également.
    Msport impatient de connaître les pilotes .
    Les pilotes du wrc souffrent .
    Leur engagement n est pas remercié .
    Vu du dessus être pilote WRC1 est difficile mais accessible.
    Il y a de tres tres gros problèmes.
    C est du n importe quoi.
    Certains pensent a mettre le R5 en avant .
    discutable et pourquoi pas bien sur .
    Le règlement est e problème et n
    on le WRC1.
    les constructeurs se sont désintéressé.
    C est très grave .
    Des autos style R5 remplacer le WRC1 j en veux pas .

  5. Dav dit :

    Moi je dis que MSport pourrais être l’équipe 2020 wrc. Tirer son épingle du jeu en recrutant des pilotes de qualité sur le bord de la route à bas prix.
    Créer la surprise avec le premier titre de latevala ou lappy et miser sur « débutant » comme camili.
    Ça serait génial

  6. tom dit :

    bonne nouvelle,

    latvala confirmé avec la toyota pour la suède et la finlande

    et peut être portugal , sardaigne et grande bretagne si le budget le permet

  7. Anthony dit :

    J’espère que M-Sport va pas nous faire une annonce a la Citroën ( au passage la Citroën était magnifique ) car sinon c’est la fin des haricots . Où bien une Skoda WRC ça pourrait être bien aussi pour 2021 non ? Enfin je rêve un peu mais ça serait pas du luxe car ya des bon pilotes sur le carreau . Je pense a camili a Loubet …

  8. pat dit :

    je constate qu’il ni a aucune marque française en wrc,ce qui n’est pas arrivée depuis longtemps,déja ça pas bon,ensuite les contrats se signent un peu façon foot maintenant.a quand les recrutements a l’inter saison.bref le wrc avec 15 autos interressantes en asie ou en amerique du sud super pour la mort du wrc.et je parle pas de l’hybride qui arrive a grand pas.ou sont les années gr B ??

  9. Cousto dit :

    Tindemand et greemshit sur le marché des pilotes constructeurs vous avez omis Lorenzo berteli

  10. Cachcam dit :

    Et mer… ! les asiatiques ont réussi à pourrir ce sport à coup de millions ! Quel plaisir de retrouver le top-4 des pilotes dans 2 usines, quoi qu’en disent Marko Martin, qui vont dès la mi-saison rouler sous consigne car l’un ou l’autre aura pris le dessus et deviendra le n° 1 ! cela va dire que 2 top vont se retrouver à ronger leur frein…
    Donc cher Malcolm, toi qui est le seul à véhiculer la passion de la compétition, laisse ces 2 teams se battent seul – ça va vite devenir ennuyeux- et propose tes Fiesta R5 au plus grand nombre. Ainsi tu poursuis ton immense et important travail de formation tout en te frottant au Citroen, Skoda et autres. Cela sera plus utile que d’être le faire valoir d’une FIA complément à côté du sujet et qui ne mise que sur le pognon !
    Ainsi tu trouveras le temps de développer la future Fiesta WRC-e de 2022 où là, les cartes seront peut-être redistribuées. Enfin espérons-le.
    Dans tous les cas, le championnat à venir va être bien triste !

    • Sylvain dit :

      Oui… et non.

      Lancia a-t-il tué le championnat groupe A après l’avoir dominé outrageusement?
      Citroen a-t-il tué le championnat en le dominant encore plus avec Loeb?

      Quelque part les asiatiques ont redonné un sens à un championnat que VW avait tué, non?

      Et attention, je n’accuse ni Lancia, ni Citroën, ni VW; ni ne défends les asiatiques, je dis juste que c’est compliqué même si OUI le moment ne porte pas à l’optimisme.

      • cachcam dit :

        oui et non…
        à l’époque il y avait une équipe dominante avec un pilote hors norme comme Loeb. L’an passé il y avait 3,5 équipes capables de gagner des courses et 3,5 pilotes leaders (sans péjorer les qualités d’Evans) chacun dans une équipe différente … d’où l’intérêt du championnat jusqu’en novembre ou presque !
        Là 2020 va être un peu insipide car 3,5 pilotes dans 2 équipes, avec les consignes en milieu d’année et une troisième équipe pour faire le nombre !!
        C’est ce point de vue qui me fait dire que Malcolm devrait mettre son budget sur l’évolution du rallye hybride et mettre à dispo des voitures R5, etc… à de jeunes talents !

  11. roland59 dit :

    oui, reste à attendre les officiel(le)s M-Sport pour avoir le groupe WRC 1…
    alors 2 finlandais chez les britons..??

    • walter dit :

      Parait que Neuneu ton poulain a fait un stage en Afrique pour apprendre la magie vaudou.
      Il serait en train de fabriquer une poupée a l’effigie de qui vous savez et que les aiguilles sont prêtes a être plantées….une 2è est en fabrication pour OTT !

      • roland59 dit :

        j’ai toujours quelque incompréhension quand des (supposés) passionnés de rallye ne parviennent pas à intervenir sur les sujets proposés comme il se doit… car tu vois, ce que peut faire neuneu en Afrique ne m’intéresse pas et ne me concerne pas…
        Pour autant, je reste convaincu que tu as forcément des choses intéressantes à dire, alors ne t’en prive pas… partage les…
        par exemple: dis nous (je ne suis pas seul à te lire) ce que tu penses de la situation..

    • Rally059 dit :

      LEFEBVRE à fait le rallye du condroz et là gagné sur une fiesta M sport à suivre ?

      • Anthony dit :

        Et c’est pas faux ça , et pour cette occasion il avait une fiesta M-Sport , combi et casque M-Sport aussi . D’habitude il roule avec les combi Citroën et casque phsport

      • roland59 dit :

        pertinente indication… en WRC 1 plutôt improbable au regard de la situation de Lappi…
        en revanche une remise en selle sur le WRC 2 me paraît être une belle façon de le sortir du pétrin…
        et je vois qu’Anthony ci dessous nous précise sur combi et casque…
        alors oui, affaire à suivre…

      • Sylvain dit :

        Lefebvre est un des SYMBOLES de la faillite d’un système (pas de Citroën hein).

        Le mec est-il mauvais? non… Roi des belges cela vaudra toujours quelque chose, non?

        Par contre 1 saison usine et ciao ciao.

        C’est hallucinant, tu montes des programmes tu réussis, tu apprends, mais ça porte à rien… décidément c’était mieux avant!

        Je ne sais pas si il faut espérer un futur pour Lefebvre ou que cela ne se passe pas comme ça pour Loubet; mais quelque part ce sont des vases communicants : tout ce qu’obtiendra Lefebvre cela sera des chances en moins pour Loubet et vice versa.

  12. rh74 dit :

    Ce paysage du wrc n’est selon moi pas tout à fait injuste.
    Les pilotes sur la touche sont soit des gars qui ont eu une chance par le passé sans forcément la convertir (Camilli, Paddon, Breen…) soit des « gloires d’antan »(Latvala, Meeke…) gloire étant peut être un peu fort pour certains…
    Seuls Suninen et Lappi semblent être freinés alors que la dynamique était plutôt positive.
    Donc on se dirige vers un système avec 7/8 pilotes pro titulaires et au moins autant de pilotes « satellites » qui feront des apparitions au gré de leur programme privé ou autres piges officielles.
    Ceci n’a pas que du mauvais. Je pense par exemple à la doublette Latvala/Meeke qui, je pense, était tombée dans une forme de confort lié à leur contrat. Des résultats décevants mais pas forcément de remise en question. Là, avec une obligation de se bouger pour rouler peut être que l’approche sera différente et Latvala retrouvera le sisu de ses 20 ans. Ça aussi, c’est une source d’intérêt pour nous autres passionnés de rallyes.

  13. Spectator dit :

    Pour finir la saison en beauté le commentaire de jh74 la cerise sur le gateau et l’occasion aussi de rire un peu de cette situation :  » Ogier est content il a foutu le bordel »… là ça va être difficile de faire plus c..! A vos claviers

  14. Matt007 dit :

    Je commente la photo ! Elle va être bien triste la présentation avec seulement 3 voitures ! Quel gâchis !

  15. jh74 dit :

    Ogier est content il à foutu le bordel .

  16. Jean Dridéal dit :

    M-sport va avoir l’embarras du choix, à celui qui aura la valise la plus pleine de billets. 😀

    • jh74 dit :

      ha bon un pilote qui relève un défi et qui va pas au bout c’est quoi ?un dégonflé qui fout le bordel et s’en va .Il à eu toutes les modifs qu’il à voulu sur la voiture et il se barre.On voit le résultat Citroen s’en va Ogier n’a même pas de respect pour les mécanos ni pour personne d’ailleurs.

      • Dudule13780 dit :

        Faux, il faut tout lire dans les articles, ne pas se contenter de prendre ce que l’on veut pour exprimer les arguments que vous donnez. Quand SO a 6 titres de Champion du Monde, il est bien plus à même que vous et moi pour décider s’il arrivera à en obtenir un 7ème titre.
        Vous me faites bien rire. Citroen n’a pas pû valider tous ses jokers.
        Quand on ne met pas sous et que l’on fait que du marketing, la sanction est immédiate à ce niveau de compétition.
        Citroen est spécialiste en la matière pour virer les gens : rappelez un certain SL, viré en deux temps sans précaution, même avec 9 titres….

        • JH74 dit :

          Chacun son point de vue de toute façon c’est triste pour le WRC.CITROEN avec 8 titres constructeurs 9 titres pilotes 102 victoires en WRC partir par la petite porte comme ça c’est vraiment dommage qu’Ogier soit pas allé au bout .

          • Dudule13780 dit :

            Allez au bout pour faire quoi? Encore 3ème au Championnat Pilote.
            Je pense qu’il a raison de changer de marque, même si je pense que cela ne sera pas facile…

        • faivre dit :

          exact. et avec un ane on ne double pas un cheval….donc l’ane a l’ecurie….

      • CRIC 12 dit :

        Pitoyable !!!

      • Olivier Pellegrin dit :

        Bien dit

  17. denis33 dit :

    Effectivement beaucoup de très bon pilotes sans contrat . Vivement que un ou deux nouveaux constructeurs rejoignent le wrc .
    Mes suppositions :
    Lappi, suninen wrc1 , greensmith Wrc2/wrc1 chez msport et Paddon quelques piges wrc1 .
    Chez Hyundai j’ai lu aussi une équipe satellite. Avec pourquoi pas Breen mikkelsen en wrc1 .
    Pour la Hyundai R5 je pense Veiby / Breen Partiellement et / ou Camilli car ils ont besoin d’un pilote qui développe la voiture ( aujourd’hui elle n’est pas à niveau) et en plus il est devant à chaque sortie .
    Citroën a bien insisté aussi qu’il aiderait le programme client R5 – donc il y aura sans doute une ou deux places très intéressantes chez des privés . Ostberg et ou camilli ??
    Chez Skoda , Loubet ??

    • roland59 dit :

      oui, le constat est sans appel… la situation est bien triste.. à l’image du WRC 1 qui ne décolle pas… mais peut il le faire…?? je ne pense pas que les conditions soient réunies pour que cela se produise.
      maintenant, je pense que pour (déjà) grossir les rangs, il serait plus efficace de revisiter les règles d’admission avant/plutôt que d’attendre d’hypothétiques constructeurs entrants… mais sera ce suffisant et satisfaisant pour redonner un élan à la formule..?? pour ma part, je ne le crois pas.
      ou alors une mesure radicale.. et en venir (aura t il le choix) à s’appuyer sur la catégorie R5 et mettre les WRC 1 au musée… là, nous aurions un peloton bien plus fourni et après les équipes et compétiteurs font le reste… dans de vraies courses ouvertes…
      2022 arrive bientôt, les décideurs doivent faire les bons choix pour la discipline.

      • Sylvain dit :

        Oui, le wrc-1 a vécu et n’a pas d’avenir de groupe.
        Non, le wrc-2 ne garantirait pas des courses ouvertes : selon toi les tops actuels Tänak, Neuville, se feraient battre facile par des Tidemand juste parce que tous auraient une wrc-2?…

        Il me semble que quand le pauvre Mikkelsen, pas un extraterrestre, a fait le Monte Carlo en wrc-2 on avait là, la sensation que c’était un extraterrestre… Quand un Solberg père revient en wrc-2, il n’est pas ridicule, etc.

        Donc moi je crois que les courses resteraient telles : il y aurait des pilotes (quelques) capables de gagner, et d’autres moins, MAIS il y aurait la possibilité de faire courir plus de 8 voitures de haut niveau; ça c’est certain et plus que 2 usines et demi.

        Mais bon, il ne faut pas croire au miracle non plus : toutes les usines se comporteraient de la même façon (à la Citroën 2019), de « vieux » pilotes bien expérimentés pour faire valoir les qualités du produit.

        Il faudrait, au-delà du wrc-2, « penser » à des conditions-obligations et là on dynamiserait TOUS les championnats.

        Pensons à M-Sport ils font des Fiesta R5 et des Fiesta R2, ils en sponsorisent et ils en vendent, ben voilà… cela pourrait être le modèle, je balance des idées en vrac, ça peut être con 😀

        Tu as un championnat du monde en wrc-2, avec un règlement technique pour en limiter les coûts (et donc faire en sorte que la wrc-2 client soit accessible)… la marque doit faire une wrc-2 et une R2… en mondial!

        Du coup on s’en fout s’il n’y a que 4 marques et à la fin toujours les 8 mêmes pilotes usines sur le VRAI championnat du monde, on vient d’en créer 8 dans le junior (au niveau mondial), et après on met une obligation : non plus seulement 4 voitures par marque (comme pub, comme usine), mais des programmes nationaux, au moins en R2, genre 3 minimum… et là on des dizaines de pilotes « aidés »…

        T’es Skoda? tu veux le faire en Tchéquie, ok, Tchéquie et 2 autres? la Bulgarie t’intéresse, très bien, il en manque plus qu’un…

        Citroën? France, Italie, Espagne
        Toyota? Japon, Chine, Inde

        Créer une « vision » du rallye sur la base de ce que fait M-Sport qui rende le championnat du monde une vitrine pour le produit rallye… je ne demande pas que les usines investissent à fond perdu, mais si ça marche pour M-Sport pourquoi pas pour les autres, en ayant PLUS DE FORMULES DE PROMOTIONS QUI PORTENT A QUELQUE CHOSE. Genre le R2 national porte au R2 mondial qui porte au R5 national/mondial… bref quelque chose qui fasse que les championnats ne soient pas déconnectés les uns des autres, que ça se passe comme dans un « vrai » sport.

        Sinon, quelle que soit la formule top choisie 1) on aura que peu de gagnants potentiels (c’est inévitable), 2) in aura peu de voitures performantes (c’est dommageable) 3) on aura toujours aucune interconnections entre les différents niveaux (est-ce que ça a un sens??? comment un pays de rallye comme l’Italie peut n’avoir AUCUN pilote au niveau mondial pendant des périodes de 10 ans… Biason-Galli-personne, voilà presque 30 ans de rallye italien, est-ce que cela a un sens?!? avec des gars champions nationaux qui ont gagné l’ERC ou des trucs déconnectés du genre…).

        Ce dont je parle, c’est une formule de promotion en R2 qui porte au niveau national à un volant usine national… ça motive des gens à monter des programmes qui dans l’idée au moins portent à un truc précis… donc l’usine, comme M-Sport, vend à des privés des R2 qui espérent gagner le volant R2 usine dans 1 ou 2 saisons, ce volant R2 usine espère faire le mondial usine, ou au moins se finance avec sa R2 une saison mondiale et aura ou pas un voltant R2 usine mondiale qui portera éventuellement à…

        Sinon en ce moment on a quoi? Loubet qui 1) décide que pour être pilote il faut faire le mondial (donc quelque part zappe le niveau national qui sert à rien) 2) est champion du monde (bravo!) 3) attend

        C’est à se flinguer, le mec est champion du monde, champion-du-monde, et c’est quoi son futur? rien?!?

        Le mec est 10 fois champion national (en Italie) et au niveau mondial? rien…

        Si on ne change pas tout, alors on aura des rallyes mondiaux en papouasie, avec 12 participants sur des voitures à l’hydrogène et des rallyes historiques avec 250 participants dans tous les angles de l’Europe.

        • roland59 dit :

          là je veux le dire en majuscule: ON EST D’ACCORD.
          juste une toute petite précision: quand je dis course ouverte, dans ma pensée cela signifie que chacun fait sa course pour lui et non quasi systématiquement liée à celle d’un leader comme aujourd’hui en WRC1…(un peu philo WRC 2,3.. ERC.. etc…)
          quand bien même certains de certaines équipes pourraient le faire, comme Kopecky pouvait aider Kalle (si besoin), un plus grand nombres de compétiteurs (WRC 2) en course les rendraient mécaniquement plus ouvertes… bien que nous puissions toujours avoir les mêmes devant… in fine.

  18. natlin dit :

    le plus plausible , lappi chez ford, le reste…………..

  19. Sylvain dit :

    Je relaie un article que j’ai lu en Italie, comme quoi se monterait autour de Mikkelsen-Breen-Veiby une équipe Hyundai satellite, avec des liens forts en Norvège, qui ferait rouler en wrc-1 les 3 premiers et le 3ème en wrc-2.

    Ça m’arrive directe sur le téléphone avec google, je ne sais pas si c’est fiable hein…

    Sinon dans les « sans contrat » j’imagine que personne ne pense vraiment à une possibilité de saison complète en wrc-1 si ce n’est pour Suninen chez M-Sport n’est-ce pas?

    • Sylvain dit :

      Donc de « vrais » pilotes sans contrat, ayant un sens sur le marché, qui a-t-on?

      Lappi-Suninen-Mikkelsen pour le wrc-1

      Loubet-Greensmith-Breen et peut-être Ostberg pour le wrc-2 en « usine »?

      les autres devront se monter des programmes avec leurs sponsors où ils le préfèrent, voire faire des piges usine en wrc-2

      C’est ce que Latvala a annoncé, c’est ce que cherche Paddon, c’est ce que fait Camilli (il va où on le cherche…), mais de saisonS complèteS, déjà qu’il n’y avait personne en wrc-2 pro, comment imaginer qu’il y en aura de disponibles avec en plus Citroën qui a mis les clefs sous la porte?

    • natlin dit :

      de nouveau un pipeau style qatar wv polo 2017, un mytho digne d’un politque en campagne!?

  20. Martini29 dit :

    Quelle belle brochette de pilotes…sans contrat ! Pour bien faire un 4iem constructeur ne serait pas de trop mais avec les moyens financiers que ça réclame et le flou électrique du proche avenir il ne faut pas rêver !