Le WRC garde ses origines !




Alors que l’on s’attendait à de grosses annonces aujourd’hui, la réunion FIA de ce 16 octobre ne bouleversera pas l’histoire du championnat du monde des rallyes.

yes.

Toutes les propositions listées ci-dessous ne sont pour l’instant pas définitives, ces dernières devant être approuvées au prochain conseil mondial de la FIA qui se déroulera le 3 décembre à Doha (Qatar).

Format conservé

On débute par une idée qui est déjà en place cette année : un rallye WRC devra se dérouler du vendredi au dimanche sur deux jours et demi, avec un parcours d’un minimum de 300km et une cérémonie de départ le jeudi.

Les organisateurs seront encouragés à proposer de nouvelles longues spéciales, tout comme des « assistances délocalisées » pour redonner un côté « aventure » au WRC.

Le leader du championnat sacrifié

On passe ensuite à une mesure très controversée : l’ordre de départ. Le leader du championnat devra ouvrir la route sur les deux premières étapes, soit les deux journées les plus longues d’un rallye WRC. Le dimanche midi (pour l’instant, rien ne bouge pour la Power Stage), on repartirait dans l’ordre inverse du classement.

Enfin une ouverture

Troisième idée du jour et sans doute la plus appréciée de tous. Pour garnir les plateaux des manches hors Europe, les pilotes de chaque championnat local (Argentine, Australie, Mexique) pourront rouler avec leurs voitures homologuées dans leur pays (exemple du MaxiRally en Argentine). Ces derniers ne pourront pas marquer de points au classement du championnat du monde.

Le rallye argentin change d’ailleurs de date et se déroulera finalement du 24 au 26 avril 2015 (une semaine plus tard par rapport au calendrier précédent).

Tout ça pour ça

Pour la fameuse question du shoot-out, c’est encore le calme plat. Il serait étrange de revoir cette mesure dans deux mois alors que le championnat 2015 sera déjà dans toutes les têtes, mais nous ne sommes plus à une surprise près.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. ALAIN dit :

    IL Y A DES ANNEE EN ARRIERE, IL Y AVAIT UN CHAMPIONNAT DU MONDE DES RALLYE, GROUPE B, OU GROUPE A,IL Y AVAIS DES SUPER PILOTES, LA PREMIERE JOURNEE, PAR ORDRE DE NUMERO, LES AUTRES , PAR ORDRE DE CLASSEMENT,CELA N A PAS EMPECHER, VATANEN, SALONEN, SAINZ, OU AURIOL D ETRE CHAMPION DU MONDE, ALORS IL FAUT ARRETTER TOUTES CES CONNERIE, ARRETER DE TOUT CHANGER, C EST N IMPORTE QUOI,LE RALLYE N EST PLUS CE QU IL ETAIS, BEAUCOUP DE NOSTALGIE POUR MOI,q QUI A 47 ANS, JE N AI JAMAIS ENTENDU DIRE DE SAINZ, J AI BALAYER, JE N AI JAMAIS ENTENDU AURIOL DIRE , J AI BALAYER, MAIS C ETAIS DE SUPER PILOTES, A, COMME JE REGRETTE LE RALLYE D AVANT, LES ASSISTANCES AU BORD DE LA ROUTE, LES PARC FERMER, C ETAIS MERVEILLEUX, C EST DOMMAGE LES JEUNES, QUE VOUS N AYER PAS CONNUE CETTE EPOQUE, DE LA PART D UN PASSIONNER, QUI SUIS LES RALLYE DEPUIS 28 ANS.

    • mich dit :

      oui c’est un peu vrai , sauf que maintenant c’est beaucoup plus pointu les voitures sont pratiquement à puissance égale , mais les pilotes sont toujours aussi forts à mon point de vue , aprés contre la nostalgie de chacun on peut pas lutter

  2. RP14 dit :

    C’est quand même hyper anti-sportif « d’offrir » 2 jours de balayage au leader du championnat, sachant que le dimanche les rallyes se terminent vers midi, il n’y a que 3 ou 4 spéciales le dernier jour donc le handicap est énorme (environ 75% des ES sur un rallye). Avec cet ordre de départ, celui qui gagnera le prochain Monte-Carlo n’aura aucune chance de gagner en Suède à la régulière, c’est quand même pas top! L’ordre de départ de cette année était un bon compromis, car à aucun moment un pilote n’a pu affirmer que s’il n’avait pas gagné c’était à cause du balayage… Je doute fort que cela puisse être encore le cas en 2015. A mon avis ça n’empêchera pas les pilotes VW de se partager les victoires, en toute logique Ogier et Latvala (et pourquoi pas Mikkelsen s’il parvient à ouvrir son compteur de victoires en début de saison) devraient se succéder à la tête du championnat du monde, c’est Capito qui va être content, mais pas Ogier!
    En gros pour un pilote VW peu importe de faire un abandon ou un mauvais résultat au Monte-Carlo, il y aura toujours la possibilité avec un ordre de départ avantageux sur les 2 ou 3 rallyes suivants de gagner des rallyes et de revenir dans la course pour le titre… Il sera important d’être en tête du championnat à partir de la fin de l’été quand on arrivera au rallye d’Allemagne et aux rallyes sur asphalte (plus de balayage) qui viennent peu après, c’est là que le championnat risque de se jouer l’année prochaine.
    Le maintien du système actuel (l’ordre de départ est le classement du CdM pour la 1ère journée puis pour les autres journées c’est le classement inverse du rallye en cours) aurait été la meilleure solution. Le système de qualification utilisé en 2012 et 2013 était le plus juste sportivement (les plus rapides pouvaient choisir chacun à leur tour la position dans laquelle ils s’élanceraient, le 1er temps avait le 1er choix et ainsi de suite) mais compte tenu de la domination actuelle de Volkswagen et de son trio de pilotes, ce n’était pas le bon moment pour le remettre en place car ça aurait laissé trop peu de possibilités de podium aux Citroën, Ford et Hyundai.

  3. sebenfer dit :

    Dans la droite ligne de ce que la MaFIA sait faire. Tuer le sport au détriment de l’entertainment. Rien qui ne va malheureusement relancer l’attractivité du rallye. Pourtant, les recettes des années 80 qui fonctionnaient à merveille, on peut encore les trouver sur papier.

    • RP14 dit :

      C’est clair, la FIA a déplacé le curseur le plus loin possible, parce que plus loin c’est l’attribution aléatoire des points à la fin de chaque rallye, genre: « tu es premier, dommage aujourd’hui ça ne rapporte que 2 points, le tirage au sort en a décidé ainsi, le 8ème marque les 25 pts, bravo à lui! » Ce jour-là c’est sûr, tout le monde pourra devenir champion!

  4. raphael88 dit :

    L’ordre des départs, c’est vraiment la seule règle qui change en rallye depuis des années, c’est d’ailleurs la seule idée que les mecs de la FIA ont pour relancer l’intérêt du championnat, ce fut la seule idée pour contrer Citroën et Loeb, et c’est la seule idée pour contrer VW et Ogier.
    Ah j’oubliais, si, il on crée, la Power Stage, qui ne sert a rien, mais a rien.
    En ce qui concerne la médiatisation du WRC, rien n’en est ressorti, encore une fois ….

  5. Bruno dit :

    Tellement ravi que le shootout passe(rait) à la trappe que je leur pardonnerai leur mauvaise décision sur les ordres de départ. A mon avis le règlement sportif de cette année restait le meilleur compromis, finalement fallait rien changer !

  6. mer dit :

    Nul à c… pour le balayage du leader du championnat.0/20!!!

  7. natlin dit :

    le leader sacrifie, eh oui depuis 2004, entre loeb et ogier, 10 et bientot 11 titres d’affilee pour 2 pilotes qui ont ecrase le wrc, donc nouvelle regle, ca avantagera peut etre les autres pilotes, a voir, mais vraiment nul quand meme

  8. Rom PFR dit :

    Assistance délocalisés très bonne initiatives on revient à d’anciens format plaisant et non aux véritables centre commerciaux que proposaient les constructeurs sur les parcs.

    Leader du championnat qui ouvre les deux premières journées ya des bons et mauvais cotés …

    Par contre pour le shoot out j’espère que sa ne va vraiment pas passer …

  9. David dit :

    Pourquoi uniquement les pays hors europe ?

    En france par exemple, ca aurait permis de voir des f2000 en championnat du monde 🙁