Y.Bonato : “Il ne faut jamais baisser les bras”



Deux mois après sa belle victoire au Rouergue, Yoann Bonato a repris le championnat de France Asphalte sur un gros rythme au rallye Mont-Blanc Morzine.

Rapidement installé en tête avec un matelas d’une quinzaine de secondes d’avance, le quadruple champion de France a ensuite parfaitement géré sa vitesse pour remporter son troisième succès de l’année. Le nouveau recordman de victoires nous a encore fait le plaisir de répondre à nos questions pour sa chronique habituelle.

Deux mois après un Rouergue bien maîtrisé, tu as réalisé une course assez similaire au Mont-Blanc. Comment expliques-tu cette domination et notamment cet excellent début de course ?

Je ne vois pas vraiment de domination, mais les conditions compliquées du Mont Blanc en début de course nous ont forcément bien aidées à prendre de l’avance… L’équipe mise en place par CHL Sport auto et Benjamin nous a permis de faire les bons choix ! J’avais de la famille ou des amis dans tous les chronos, des infos météos des plus précises, des ouvreurs au top du top. Bref, je pense que c’est ce package qui nous a permis de faire rapidement un petit écart ! Il a ensuite fallu gérer cette avance tout au long du rallye. Chose qui n’est jamais évidente mais dans laquelle nous commençons à avoir pas mal d’expérience…”

Le Mont-Blanc a l’habitude de proposer une météo assez variable, mais cette année, les conditions ont semblé particulières, avec pas vraiment de pluie ni de spéciales entièrement sèches. C’est ton avis ?

“Il pleuvait la nuit et faisait beau la journée. Ce sont les pires conditions pour un rallye car nous ne connaissons pas la vitesse d’évolution de la route entre le passage des ouvreurs et le nôtre. Quelquefois, nous passons plus de 2 heures après eux. C’est toujours un choix cornélien dans lequel nous avons des compromis à faire…”

Avec de telles conditions, as-tu changé beaucoup de choses sur ta voiture au cours de la course ?

“Depuis le Rouergue et en passant par Rome, nous n’avons pas changé grand chose sur la voiture, un peu de ressort et des clicks d’amortisseur mais rien qui transforme la voiture de façon considérable.”

Les concurrents ont beaucoup parlé des ouvreurs sur cette épreuve. Les corrections ont semblé très nombreuses et vraiment capitales !

“Alexandre Court Payen et Christophe Ailloud Perraud sont nos ouvreurs depuis 2004. Nous avons toujours travaillé ensemble et ils font un boulot remarquable avec la vision de la course dans le pare-brise et le rétro ! Ils savent nous faire prendre des risques dans les moments opportuns et nous faire assurer dans d’autres. Je pense que la clef pour être un bon ouvreur est de réussir à se mettre dans la peau de son pilote. Notre équipage se compose d’un pilote marseillais et d’un copilote originaire de Mens, quelques fois ils ne parlent pas la même langue, mais ils finissent toujours par se comprendre ! Là où ils se comprennent le mieux se situe au niveau de l’endroit choisi pour faire la sieste après que le réveil ait sonné à 3h du matin !”

Avec cette 6e victoire, tu deviens seul recordman de victoires sur cette épreuve. L’an passé, tu m’avais dit que c’était “juste fou” d’égaler Philippe Bulgaski. Et de le battre alors ?

“C’est complètement dingue, pour moi Bug reste un exemple et surtout une légende du sport automobile… Il a un palmarès juste dingue. Devenir seul recordman de victoire ici, qui plus est, chez mes voisins savoyards, est un signe très important à mes yeux.”

À la fin du mois, tu pourrais également remporter une 6e victoire au Coeur de France en 6 participations. Tu es vraiment efficace au mois de septembre ! Quel est ton secret ?

“Je ne sais pas si j’ai vraiment un secret, je pense simplement que les rallyes de fin de saison nous sont plus favorables. Nous verrons cette année, mais nous profitons déjà de ce résultat. Le début de saison n’a pas toujours été très rigolo, tout le monde est resté très motivé et les résultats en ERC et sur le CFR nous montrent qu’il ne faut jamais baisser les bras !!!”




S’abonner
Notification pour
guest
15 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jh74
2 mois il y a

Super perf.bravo pour cette victoire mais je remarque que tu ne parle plus des qualités de la C3 qui te permet de battre les Polos et les Skoda ?

Martini29
Martini29
2 mois il y a

En cette période où “des gens” de la capitale en grande partie, se réveillent et ne parlent plus que de pollution et d’économies d’énergies, la fin de ce championnat ne risque t elle pas d’être perturbée par des mouvements citoyens. ..?