Y.Bonato : “Très encourageant pour l’année prochaine” (Hongrie)



Pour son avant-dernière apparition en ERC cette saison, Yoann Bonato a manqué l’occasion de signer un très beau résultat, la faute à une crevaison et à un changement de roue dès la première vraie spéciale du rallye de Hongrie.

Ce week-end pourtant, Yoann et son copilote Benjamin Boulloud ont été parmi les concurrents les plus rapides du rallye (six chronos dans le top 3), signant notamment une belle deuxième journée en étant dans le rythme des candidats au podium final. Au cours de cette épreuve, le pilote Citroën a été confronté à des problèmes de sécurité criants, et Yoann n’a pas manqué de s’en plaindre pendant le rallye. Dans sa chronique, le pilote des 2 Alpes est notamment revenu sur plusieurs situations de course étranges rencontrées pendant le week-end.

Les rallyes en ERC se suivent et se ressemblent pour toi. Un problème d’entrée avec une crevaison et après une progression constante. Est-ce que tu as le même sentiment ?

“En effet, c’est un peu dommage de démarrer le rallye comme ça. Comme on dit, les crevaisons n’arrivent jamais par hasard mais encore faut-il savoir comment elles se produisent… C’est d’autant plus frustrant que celle-ci est intervenue dès le premier chrono avec un changement de roue obligatoire. On ne refera pas la course, mais la performance était tout de même présente et c’est très encourageant pour l’année prochaine. C’est la première épreuve que l’on faisait pour la seconde fois cette saison.”

Même si le résultat final n’est pas celui espéré, ce rallye de Hongrie a été celui où tu as été le plus performant de la saison. Le 2e jour, tu es même dans le rythme des pilotes du podium final. Tu es probablement très content de ça.

“Nous sommes très fiers de notre vitesse de pointe à ce niveau de la compétition. Nous avons pris beaucoup de plaisir dans la voiture avec Benj et comme à son habitude, l’équipe CHL a fait un boulot irréprochable avec une voiture sans le moindre souci du week-end !”

En termes de parcours, est-ce que ce rallye n’est finalement pas trop compliqué et exigeant pour les pneumatiques ? Est-ce qu’il fallait sacrifier les parties terre par peur de crevaison par exemple ?

“Il n’est pas exigeant en termes d’usure, cependant les parties sur terre ne sont clairement pas adaptées aux pneus asphalte. Elles sont en plus très rapides, étroites avec des portions plus ou moins cassantes. C’est très aléatoire mais il faut faire avec. Les pilotes n’ayant pas eu de crevaison ce week-end se comptent sur les doigts d’une seule main. Même en assurant ces parties, le risque reste omniprésent.”

À plusieurs reprises, tu as mis en lumière les problèmes de sécurité sur cette épreuve avec des faits qu’on ne voit plus depuis de nombreuses années, surtout à ce niveau. Est-ce que tu peux nous résumer tout ça ?

“En effet, nous avons vécu un bon paquet d’aventure sur cette course, pour faire dans l’ordre chronologique, voici un petit récapitulatif :

QS : Un groupe de spectateurs marchait au milieu de la route dans une section où nous devions être à 190 km/h, j’ai du m’écarter pour les contourner, peut-être que notre C3 ne fait pas suffisamment de bruit et ne les ont pas alerté, toutes les R5 devraient donc faire le même bruit que la Polo voire d’une 306 maxi…

ES 1 : Nous avons eu la belle surprise de constater que la flaque d’eau présente l’an dernier s’était transformée en véritable mur d’eau qu’il fallait franchir flat out. Cette année, des jets d’eau étaient propulsés du sol vers le ciel créant un véritable mur. Cette surprise fut si soudaine que je n’ai pas eu le temps ni le réflexe de mettre mes essuie-glaces et au moment de franchir ce mur, je me suis retrouvé dans le noir total le temps de reprendre mes esprits et d’attraper la palette pour retrouver une visibilité tant attendue.

ES 4 : Dans une partie très rapide, très sale, très bosselée, avec une grosse corde en forte descente, un magnifique groupe de 30 ou 40 spectateurs était positionné à environ 10 cm du bord de la route. Nous les découvrions au dernier moment car ce virage était aveugle. A l’arrivée du chrono, j’ai demandé à parler en urgence au directeur de l’ES pour lui dire de stopper le chrono et de faire évacuer ces gens. Il m’a dit ok nous faisons le nécessaire. La spéciale n’a jamais été interrompue et les gens n’ont donc pas bougé.

ES 7 : Même ES, même virage, même groupe de personnes au même endroit, incroyable, aucun changement par rapport au premier tour. Cette fois, j’ai alerté à la radio afin que les gens de la FIA entendent notre message, les autres pilotes se sont plaints également. Mais aucun arrêt de course n’a eu lieu pour faire déplacer les gens. Vraiment incroyable. Nous sommes quand même les premiers concernés et personne ne prend en compte notre retour. Le jour ou un crash arrivera à cet endroit, ce sera un vrai drame pour les spectateurs, leur famille et l’équipage sera marqué à vie. C’est pour moi une vraie incompétence de la part des organisateurs.

Certains diront c’était comme ça avant, l’ambiance est sympa… Sauf qu’aujourd’hui nous n’avons plus le droit de prendre de risque avec le public. Notre discipline est gratuite, ouverte à tous et c’est ce qui en fait le charme… Ne nous mettons pas des bâtons dans les roues avec le risque de se faire sanctionner de manière rédhibitoire.

ES 8 : Nous faisons notre chrono, tout se passe bien, nous terminons la section très rapide par un carrefour très lent à négocier au frein à main. 2 commissaires sont présents à cet endroit, 1 à l’extérieur du virage, l’autre à l’intérieur. Je négocie mon épingle et attaque une section plutôt lente et étroite quand soudain nous nous retrouvons au cul d’une ambulance en train de rouler dans le même sens que nous. Dans la voiture, c’est l’incompréhension totale, 50 mètres auparavant aucun signe de la part des commissaires, aucun drapeau agité, rien ! Et soudainement nous voilà en train de rouler derrière une ambulance à très faible vitesse. J’ai dit à Benj, mais c’est une blague on fait quoi ? Bein on le suit, il doit y avoir un accident quelque part. En effet, nous sommes arrivés bien plus tard au niveau de l’accident de la voiture d‘Herczig. L’équipage avait besoin de secours.

En termes de rapidité d’envoie des secours, il n’y a rien à redire et surtout l’ambulance doit partir immédiatement lorsque l’équipage en a besoin. Mais afin de ne pas créer de sur-accident et surtout de permettre à l’ambulance de rejoindre les blessés, il est impératif que les équipages arrivant en course soient prévenus par les marshals au bord de la route, un drapeau, un signe de croix positionné au milieu de la route aurait été le bienvenue…”

Est-ce que tu as pu en parler avec d’autres concurrents, l’organisation ou encore les responsables de l’ERC ?

“Une bonne partie des équipages a eu des aventures plus ou moins similaires, mais dans l’ensemble tout le monde à halluciné sur l’organisation de cette épreuve. C’est vraiment dommage car les ES sont très belles et les spectateurs passionnés. Ils auraient tout pour bien faire… Sauf le directeur de course peut-être…”

Comme tu en as l’habitude, tu enchaînes avec un rallye du CFR Asphalte après un ERC. Cette fois, direction les Cévennes, un rallye que tu as déjà remporté trois fois. Quels sont les ingrédients nécessaires pour remporter une telle épreuve ?

“Cette épreuve est probablement l’une des plus difficile du championnat surtout si la météo s’en mêle, je ne connais pas la clef de la réussite de cette épreuve si ce n’est de terminer devant les autres !! lol

De ton côté, en tenant compte de ta position au championnat, ta “stratégie” de course sera probablement comparable à celle de l’Antibes.

“Évidement notre place au championnat est très confortable, il nous reste 2 courses pour marquer les points nécessaires pour le titre. Mais ce n’est pas toujours un exercice évident, nous verrons bien comment va se dérouler l’épreuve. On ne fait pas de plan particulier si ce n’est de rejoindre l’arrivée. La mauvaise nouvelle vient de l’absence d’Eric Camili, nous aurions aimé le voir continuer et jouer le championnat jusqu’au bout. Espérons qu’il soit présent au Var pour le final !”




S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Iggy
Iggy
1 mois il y a

Ah ouais quand même!!! Ils ont bien merdé à l’organisation!!! Chapeau!

JCA
JCA
1 mois il y a

Top itw
Merci à RS et bravo à Yo pour son analyse tip top en gardant l’humour malgré les faits graves
Un régal
Merci