Y.Bonato : “Un début de championnat pour le moins catastrophique”



Contraint à l’abandon au Touquet dès la première spéciale, Yoann Bonato aura tout de même fait quelques kilomètres supplémentaires au Rhône-Charbonnières avant de sortir de la route dans la 5e spéciale vendredi après-midi.

Pour le quadruple champion de France Asphalte, ce début de saison pouvait difficilement être pire et le pilote des 2 Alpes a bien conscience qu’il devra enchaîner les victoires pour rester dans la course au titre. À l’issue de ce rallye Rhône-Charbonnières, Yoann a répondu traditionnellement à nos questions pour sa chronique. 

Après un Touquet très éphémère, tu avais coeur de réagir pour le retour du Charbo mais tu as terminé ton épreuve par une sortie de route dans l’ES5. Explique-nous cet abandon.

“La chronique du Touquet aurait en effet été bien trop courte mais celle-la n’est guère plus longue !! C’est un début de championnat pour le moins catastrophique que nous vivons actuellement et très loin de nos attentes. Ce deuxième abandon vient clairement entacher nos chances pour le championnat cette année. C’est la dure loi des sports mécaniques mais c’est également cette dure loi qui rend les victoires si belles… Espérons que nous pourrons en accrocher cette année. Le Charbo est une épreuve sur laquelle nous avons toujours été plutôt rapides, mais cette année, il ne nous a pas souri ! Nous sommes sortis sur un freinage pour un virage plutôt lent et avons terminé notre course sur des buissons. Nous étions donc incapables de repartir car la voiture était coincée.”

En voyant ta sortie en vidéo, on peut voir un homme tenir un panneau à ta gauche. Est-ce un point intermédiaire ou simplement un fan ?

“C’est plutôt un fan qui nous faisait un point intermédiaire ! LOL Blague à part, en me concentrant sur le panneau, j’ai oublié de pomper ma pédale de frein avant d’attaquer le freinage et j’ai bloqué les roues arrières. Le temps de pomper un coup, c’était bien évidemment trop tard et la course s’est terminée. Ce sont des aléas de course, cet emplacement était le même qu’au premier passage et je n’ai pas souhaité qu’il se déplace pour le second. C’est entièrement de ma faute, il fallait simplement que je pense à pomper ma pédale à ce moment là. On fera différemment la prochaine fois.

Vous savez, les spectateurs vous montrent parfois leurs fesses tandis que d’autres vous montrent leurs sous vêtements,, voir même plus parfois ! C’est très sympa de vivre ça en spéciale, mais il faut privilégier des emplacements en sortie d’épingle ou de virages lents plutôt que sur des entrées ou des freinages !! J’ai même vu le fameux cochon ! Vous n’imaginez pas tout ce que Citroën peut faire pour vous à travers le pare brise de ma C3 pour rendre le décors animé !”

Avant cette sortie, tu as évoqué avoir une voiture fantastique. Avais-tu déjà été aussi à l’aise avec cette C3 ?

“C’est incroyable comme la voiture a progressé ces derniers temps, on l’a vu performante en Croatie avec Yohan Rossel, puis ici sur un terrain complètement différent au Charbo. De plus, de nouvelles évo sont à venir dans le futur mais déjà présentes sur la voiture d’essai… La nouvelle C3 sera redoutable dans les prochaines années.”

D’un point de vue comptable, ce deuxième abandon en autant de courses est évidemment une très mauvaise opération. Est-ce que cela va te pousser à prendre plus de risques si la première place est en jeu à Antibes ?

“Il est difficile de prendre plus de risques en championnat de France tant le niveau est élevé. Ayant toujours été très mauvais élève à l’école, nous avons décidé avec Benj de nous simplifier la vie pour le championnat. Il ne nous reste finalement plus qu’à gagner toutes les courses restantes pour espérer glaner un nouveau titre !!! Le calcul est donc très simple et la fin de saison va être palpitante, j‘espère que le coeur de notre équipe et surtout celui de Christophe Lecureux est bien accroché !!”

Est-ce que cette sortie remet en cause ta participation au rallye des Iles Canaries ? Quel sera ton objectif sur cette épreuve ?

“N’ayant pas eu de gros dégâts sur la voiture, cet abandon ne remet pas en cause les Canaries mais cela aurait pu être le cas. Nous avons à coeur de bien faire sur cette épreuve après 2 participations plutôt prometteuses (1 podium en 2020). Nous essayerons de jouer les avant-postes et pourquoi pas remporter cette épreuve si notre niveau le permet.”

As-tu suivi un peu les manches ERC cette année ? Si oui, quel est ton avis ?

“J’ai suivi les Azores et le Portugal, il y a pas mal de pilotes absents cette année qui jouaient les premiers rôles l’an dernier. Mais chaque rallye réserve son lot de surprises en ERC, Il y a toujours des pilotes locaux performants à surveiller !”

En ce “début” d’année, as-tu eu l’opportunité de rouler en essais avec cette Citroën C3 Rally2 ? Quels sont les axes de développement ?

“Nous avons pas mal roulé en test avec Citroën, sur l’asphalte comme sur la terre mais bien évidement je ne peux pas dévoiler ce sur quoi nous travaillons. La seule chose que je peux vous dire est que la voiture va être surprenante dans le futur ! Demain, je serai déjà en test terre pendant 2 journées du côté de Mazamet.”




S’abonner
Notification pour
guest
22 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jh74
4 mois il y a

Vraiment déçu par Bonato pour ce début de saison c’est pas dans ses habitudes de “sortir” avec une voiture fantastique mais j’ai vu sa sortie il arrivait vraiment trot vite .

Jean Dridéal
Jean Dridéal
4 mois il y a

Et dire que certains voulaient le voir avec une Wrc…