Y.Bonato : « Un doublé Français sur l’ERC, c’était plutôt sympathique »



Tout juste auréolé d’un troisième titre de champion de France asphalte, Yoann Bonato a fait briller la Citroën C3 R5 du team CHL Sport Auto sur les spéciales des Iles Canaries.

Très performant pendant deux jours dans des conditions très changeantes, le pilote des 2 Alpes a décroché la deuxième place, signant ainsi son deuxième podium en ERC. A l’issue de ce week-end fructueux, Yoann nous offre sa dernière chronique de la saison.

Après un Hongrie compliqué, tu signes un deuxième podium en trois apparitions en ERC, une fin de saison idéale pour toi et ton équipe j’imagine.

« Oui c’est une saison fantastique pour nous ! Surtout dans ce contexte si particulier… Nous avons dans un premier temps eu énormément de chance de pouvoir faire ces épreuves de l’ERC. Nous sommes également très reconnaissant envers la FFSA qui a donné les titres malgré le peu d’épreuves courues. Du côté sportif, nous avions à coeur de rectifier le tir après un rallye de Hongrie difficile. Les Canaries étaient la dernière manche, mais comme toutes les manches de l’ERC, c’est un rallye très spécifique et surtout très connu des habitués du championnat. Notre équipe a travaillé d’arrache pied pour nous mettre dans les meilleures dispositions avant cette course. On peut dire que le travail finit toujours par payer !!! Nous sommes très fiers d’eux et des gens qui nous entourent, ils nous permettent de réaliser un vrai rêve éveillé. »

À quel point ce rallye a-t-il été compliqué ? Peux-tu le comparer à une ancienne expérience que tu as vécu, ou au moins partiellement ?

« La difficulté de cette course est principalement venue de la météo très changeante. Il était impossible de connaître le sort que la météo nous réservait au moment de quitter l’assistance. il fallait jouer de chance et de courage (ou pas !!!) pour choisir ses gommes. Nous avons un peu vécu cette situation lors du Coeur de France cette année. Simplement, à Vendôme, nous ne passions pas de 28°C à 10°C en 10 min, il fait un froid plus constant ! Pour être bien sur chaque chrono, il aurait fallu courir avec une remorque derrière la C3 afin de choisir en permanence la monte idéale… »

Crois-tu que tu aurais pu faire mieux sur ce rallye ? As-tu des regrets sur les choix des pneus ? Je pense notamment à la première boucle où tu perds finalement plus de vingt secondes sur le futur vainqueur.

« Bien sûr que l’on aurait pu faire mieux, la progression d’un sportif ne cesse d’évoluer au fil des courses. Je pense que nous sommes en phase d’apprentissage dans ce championnat, il reste encore beaucoup d’inconnus ! La plus grosse erreur que nous ayons pu faire vient probablement de notre choix de départ. Nous nous sommes basés sur l’expérience des espagnols et nous nous sommes bien plantés. La météo était très incertaine et le risque de prendre une averse était plus important que celui de prendre du séchant !! Comme dirait Jean Claude Vaucard : « t’es pas obligé de faire toutes les conneries pour les comprendre et ne plus les faire ». Dans notre malheur, nous avons malgré tout pu compter sur la nouvelle gamme Michelin. J’ai été surpris du grip de ces pneus plutôt durs dans ces conditions plutôt très humides ! La course n’était pas perdue, nous avons fait notre maximum pour limiter la casse. »

Quel est le plus compliqué sur ce genre d’épreuve ? Le choix de pneus ? La lecture du grip ?

« Oui clairement le choix des pneus. Le grip finalement est plutôt bon dans l’ensemble. Quelques parties sont plus glissantes que d’autres mais en sortant de la Hongrie, nous trouvions pas mal d’adhérence. « 

On a beaucoup parlé de pneus lors de cette épreuve. Peux-tu nous parler de leur utilisation au cours du week-end ?

« Sur cette épreuve, Michelin a sorti le grand jeu puisque tous les pilotes ont pu utiliser la nouvelle gamme. Nous avons donc oscillé entre les MW1, les S10 et les M20. A cela, il faut ajouter les nombreuses montes croisées. Le gros avantage de cette gamme au delà de la perfo pure est la facilité que nous avons à rouler avec des pneus croisés. Cette monte est généralement très délicate mais les nouvelles constructions permettent de lisser les différences de gomme. C’est un sacré confort, surtout quand tu n’as pas les yeux complètement en face des trous entre les virages à droite et à gauche ! « 

En fin de saison, on évoque toujours l’année suivante ensemble…Dans l’idéal, un double programme championnat de France Asphalte et ERC serait fantastique pour toi, Benjamin et l’équipe CHL. C’est l’objectif ?

« Oui ce serait vraiment le rêve mais aujourd’hui, il faut rester réaliste. Le contexte économique actuel ne facilite pas les partenariats. Nous allons perdre certains d’entre eux dès 2021, nous travaillons actuellement d’arrache pied pour trouver des solutions afin de garantir au moins le CFR. Les entreprises françaises sont en difficultés, il est important ne pas continuer à les assommer. Nous devons nous montrer solidaires et surtout respectueux des soutiens que nous avons pu avoir jusqu’à présent. L’avenir est très incertain pour beaucoup de monde, à nous de trouver les solutions. »

Enfin, quel est ton avis sur la performance d’Adrien Fourmaux ?

« Adrien et Renaud ont fait une très belle course, ils se sont montrés fiables, rapides et malins. Sur 2 chronos, ils ont su profiter de leur position sur la route, cependant, cette position était leur choix et non pas du hasard. Au moment où nous choisissons de partir avec le numéro 11, ils choisissent le 2. La stratégie fait partie de la performance, ne l’oublions pas, alors un grand bravo à eux ! J’espère que ce résultat leur ouvrira des portes pour le futur… Ils sont bien entourés avec le soutien de M Sport, ça devrait le faire !! Puis un doublé Français sur l’ERC, c’était plutôt sympathique !!! »




S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Juste
Juste
1 mois il y a

Aussi fort derrière un volant que lors de ses interviews.
Chapeau Monsieur.
Le plus fair-play de tous les grands pilote.
Il mérite tout ce que ses sponsors lui ont offert d’accomplir.
Respect Mr Bonato.
Bonne chance pour la suite.

jh74
jh74
1 mois il y a

Quand je vois que Fourmaux à le soutien de M Sport et que Bonato cours après des sponsors .Avec tout ce qu’il à donné à Citroen c’est impensable qu’ils ne le soutienne pas .