Classement Finale 2010 : ES1 – Salanon contre Mora




Scratchs : Salanon (1) Leaders : ES1 : Salanon ES1 -Pascoenea (8.200 km) Dès cette première spéciale, Roussel perd déjà beaucoup de temps (56s sur...

ale, Roussel perd déjà beaucoup de temps (56s sur Salanon après une sortie dans un champ qui casse la rampe de phares) et toute chance de victoire alors qu’Artru abandonne dès cette première spéciale (mécanique). Un duel s’annonce déjà entre Salanon et Mora séparés seulement de 2s. Pustelnik est sorti dès cette première spéciale.

Lacouture perd 51s dans cette spéciale et Moinet 1min13s.

Pour l’instant Pelamourgues signe un superbe 7e temps avec sa Clio R3 entre les 2 S2000 de Dommerdich et Jézéquel.

En groupe N, Da Cunha prend l’avantage devant Derory.

Classement ES1

1Salanon306 MaxiA7K5min40s
2Mora318 CompactF214+2s3
3Nantet318 CompactF214+8s9
4BrunMégane MaxiA7K+9s8
5LeblutLancer Evo VIA8+10s7
6DommerdichPunto S2000A7S+12s8
7PelamourguesClio R3R3+13s5
8Jezequel207 S2000A7S+13s6
9Pezzutti306 MaxiA7K+15s4
10GilbertClio MaxiA7K+18s2

Classement complet

Commentaires fin de spéciale

1. André Jézéquel (Peugeot 207 S2000) : « Ca glisse. J’ai failli sortir à plusieurs reprises. »

2. Sébastien Dommerdich (Fiat Abarth Grande Punto) : « L’auto glisse beaucoup. Je découvre. »

3. Jean-Luc Roché (Peugeot 207 S2000) : « Ce n’est pas facile. Je ne vois rien à l’abord de toutes les bosses.»

4. Yannick Roussel (Peugeot 306 Maxi) : « Nous sommes sortis dans un champ. La rampe de phares est cassée… »

5. Yves Pezzutti (Peugeot 306 Maxi) : « C’est chaud pour un ‘vieux’. C’est dur d’aller vite dans ces spéciales. »

6. David Salanon (Peugeot 306 Maxi) : « C’est piégeux. Comme je ne connais pas, j’ai roulé à 70%. »

7. Patrick Artru (Peugeot 306 Maxi) : n’a pas pris le départ, embrayage out.

8. Sébastien Allemany (Peugeot 306 Maxi) : « C‘est très dur, c’est la catastrophe.»

9. Claude Jenatton (Puegeot 306 Maxi) : est sorti de la route.

10. Philippe Brun (Renault Mégane Maxi) : « J’ai tapé à l’avant droit… Mais je ne suis fait plaisir. »

11. Gérard André (Renault Mégane Maxi) : « J’ai du ramasser grave. »

12. Christian Boeri (Peugeot 306 Maxi) : « J’ai fait deux erreurs. J’ai du perdre une trentaine de secondes. »

82. Gilles Nantet (BMW 318 Compact) : « C’est sale et très piégeux. C’est difficile de ne pas sortir. »

80. Anthony Mora (BMW 318 Compact) : « C’est beau ! »

14. Quentin Gilbert (Renault Clio Maxi) : « Je roule gentiment. Je n’ai pas de tactique pour aujourd’hui. »

15. Michel Hayet (Subaru Impreza GT) : « La journée est longue demain. Nous avons fait un tête à queue dans une épingle. »

16. Guillaume Leblut (Mitsubishi Lancer Evo6) : « C’est très, très dur. »

17. Pascal Voirin (Ford Escort Cosworth) : a connu un début d’incendie au point stop.

18. Xavier Pruvot (Mitsubishi Lancer Evo9) : « Ca glisse. Il y a beaucoup de feuilles. Je ne suis pas à l’aise sur ce type de spéciale. »

19. François Pelamourgues (Renault Clio R3) : « Cette spéciale est difficile mais c’est une bonne mise en jambes. »

20. Pascal Janel (Renault Clio R3) : « Ca glisse beaucoup. »

21. Jérôme Joussely (Renault Clio R3) : « L’auto ne marche pas. J’ai fait trois ou quatre erreurs… »

22. Christophe Barneaud (Renault Clio R3) : « Il y a vraiment beaucoup de feuilles. »

23. Romain Ferry (Renault Clio R3) : « La spéciale est particulière. Non, cela ne glissait pas…»

24. Bertrand Guillon (Renault Clio R3) : « J’ai fait deux toupies et quatre marche arrière. »

25. Mike Lustenberger (Renault Clio R3) : « C’est dur de se mettre en jambes. La rampe de phares ne fonctionne pas. En tous les cas, la spéciale est super belle. »

94. Mannix Hoarau (Clio R3) : « Je n’ai pas trouvé le bouton d’essuie-glace… »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *