38

Monté Carlo 1984 : le Bon, la Brute et le Normand

Sur la neige de ce Monté Carlo 1984, la terrible Audi Quattro n’a pas le droit de perdre… Au volant de l’arme fatale de la « Panzer Division », le très bon Walter Röhrl espère décrocher une 4ème victoire en Principauté… Un célèbre Normand, compte bien s’imposer en « 2 roues motrices » au volant de sa R5 Turbo…


11

Grasse – Alpin 1993 : « César d’honneur »

Vendredi 2 avril 1993. C’est le très rapide départ en sous bois de Callian – St Cézaire qui sonne le départ du championnat de France. Le TTE a confié la Celica qui vient de remporter le Monté Carlo avec Didier Auriol à Yves Loubet, et en « Guest- Star » on retrouve même l’Escort Cosworth d’un certain Delecour sur la liste des engagés.

37

Monté Carlo 1991 : François Delecour, de Burzet au Turini

Je n’aime pas le Turini ! Ne me demandez pas pourquoi… C’est comme ça, je n’aime pas le Turini…Pour moi, le Monté Carlo c’est la Chartreuse, Saint-Jean-en-Royans, Saint-Nazaire-le-Désert, Sisteron, Saint-Bonnet-le-Froid et surtout, l’Ardèche ! Le Moulinon, Antraigues, Lalouvesc, la Souche, Burzet. Aaaah Burzet…

17

Monté Carlo 1985 : Legend’Ari

On poursuit le récit du Monte-Carlo 1985 conté par Jeff cette semaine. Après l’avertissement lancé par Vatanen et Peugeot à l’armada Audi dans la 8ème spéciale de ce 53ème Monté Carlo, la confiance a changé de camp. Ari est déterminé, de plus en plus serein, alors que l’imperturbable Röhrl commence à douter de ses chances.