Fourmaux : « Celle-là, elle fait du bien »



Pour sa reprise du championnat WRC-2, Adrien Fourmaux pouvait difficilement rêver d’un meilleur résultat que sa deuxième place en Estonie.

Contacté ce lundi matin, le pilote nordiste avait le sourire au moment d’évoquer ce week-end intense et surtout très satisfaisant.

Félicitations pour ce podium. Quel est ton sentiment après cette performance ?

« Celle-là, elle fait du bien ! Ce n’est que du positif avec un podium et les gros points qui vont avec. En plus de ça, j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir, je me suis éclaté. Dès que je suis dans la voiture, je m’amuse vraiment. On a fait des performances régulières face à des top R5 avec des pilotes plus expérimentés au volant. On a même été leader du rallye pendant quelques spéciales avant de crever dans l’ES6 suite à une petite erreur qui a décollé le pneu de la jante.

D’ailleurs, on a vu sur ce rallye qu’il y avait eu plein de crevaisons. C’était très compliqué mais on a réussi à être très régulier. On ne s’attendait pas à me voir aussi bien et c’est super encourageant pour la suite. Le team était super content de mes performances. Maintenant, je suis fatigué pour être honnête après être quasiment parti 3 semaines de suite (Angleterre, France et Estonie). Je dois repartir dans six jours en direction de la Turquie mais avant je vais rouler en endurance tout-terrain comme prévu depuis le début d’année avec mon frère. »

Quel était ton objectif avant le départ de cette épreuve ?

« Avant l’épreuve, le but était de faire du mieux possible pour être compétitif. J’étais loin d’être un des favoris face à des pilotes comme Veiby, Gryazin et Tidemand, en considérant que Ostberg était logiquement au-dessus. Mon temps du shakedown n’était pas joli, mais pendant le rallye, c’était différent alors que je pensais prendre 1s/kil. (au final, Adrien est à 0,38 s/km d’Ostberg le vainqueur).

En plus du WRC-2, tu évoluais forcément dans la classe R5 avec des rivaux tels que Nicolas Ciamin et Yohan Rossel. As-tu regardé régulièrement leurs performances ?

« Forcément oui, j’ai regardé. Surtout qu’il y a une certaine rivalité entre membres de l’équipe de France FFSA dont fait également partie Yohan Rossel. Mais plus globalement, je regarde surtout devant, et dans la classe R5, j’étais parfois proches des finlandais Huttunen et Pietarinen, et c’était bien pour moi.

De son côté, Oliver (Solberg) a super bien roulé, il a vraiment été bon pour la deuxième année de suite. Mais pour moi, c’était une super belle course. Je suis super content de ce qu’on a fait là. »

Le dimanche, tu as semblé moins à ton aise. Pourquoi ?

« J’ai eu plus de difficultés dimanche sur un terrain plus défoncé avec plus de rails. Je manque encore de confiance pour les utiliser au mieux. Il aurait fallu trouver un setup plus adapté pour les deuxièmes passages par rapport à ces rails. Je pense qu’en Turquie, j’aurais l’occasion de mieux comprendre ça. »

As-tu frôlé la correctionnelle parfois ?

« Je me suis fortement fait quelques chaleurs sur le moment mais rien de marquant. Ce qui est le plus impressionnant, ce sont vraiment les sauts, il faut trouver le bon compromis entre trop sauter et trop ralentir. Les sauts en virage posent moins de problème finalement car ils sont moins rapides que les sauts habituels. »

Maintenant, rendez-vous en Turquie pour une toute nouvelle épreuve. Comment se présente cette fin de saison pour toi ?

« Pour la suite, il est trop tôt pour en parler. On va déjà rouler en Turquie dans moins de deux semaines. Je dois me mettre à bosser dessus rapidement d’ailleurs. C’est très dur pour la mécanique et les pneus, ce sera encore une épreuve nouvelle avec beaucoup de choses à apprendre mais je suis assez confiant. Pour le reste, on regarde pour rouler dans d’autres calendriers et pays, aussi pour « montrer la voiture ». Pour l’instant, rien n’est décidé. »




S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pierre12
Pierre12
1 mois il y a

Adrien a fait un très bon rallye.
il s est bagarré tout le w end au milieu de pilotes Scandinaves qui ont tous un nombre de rallyes et une expérience incomparable avec des voitures plus performantes.
Son 5 ieme rallye terre en R5 en comptant la Suède; que demander de plus?
Bravo.
Vivement la suite.