Le Monte’ : la loterie des pneumatiques



Comme chaque année, le Monte-Carlo propose un large choix de pneumatiques afin de répondre aux différentes surfaces rencontrées : neige, glace et asphalte.

Les pilotes officiels du WRC peuvent utiliser 43 pneumatiques pour l’ensemble du rallye, shakedown compris. Ils devront les sélectionner à partir d’un stock de 80 pneumatiques, comprenant 20 tendres, 24 super tendres, 12 neige non cloutés et 24 cloutés.

Seul pilote chaussé de pneus Dmack en WRC, Elfyn Evan estime que les pneus cloutés seront essentiels pour les journées de vendredi et samedi : « Les spéciales de jeudi sont principalement sèches, avec quelques parties glacées, mais vendredi et samedi, c’est principalement enneigée. Le dimanche devrait être totalement sec avec seulement quelques plaques de glace. Nous devrions avoir assez de pneus cloutés pour le vendredi et samedi. Mais si la météo change avec notamment de la neige fraîche, cela pourrait être compliqué le dimanche. »

Avouant avoir rarement rencontré de telles conditions sur un Monte-Carlo, Sébastien Ogier estime que le choix de pneumatiques sera plus simple cette année : « Le Monte est presque tout le temps piégeux, mais là ce sera un des plus piégeux; j’ai l’habitude. Le choix des pneus est assez évident. Dans certaines zones on n’aura que du verglas et de la neige et dans d’autres de l’asphalte. Cela rend le choix des pneus plus simple.« 

 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Denis dit :

    Ah… Les pneus au Monte-Carlo ?
    Plutôt un casse-tête ! A cause des conditions climatiques bien sûr mais, aussi à mon sens, avec le supplément de puissance de ces nouvelles WRC qui devrait les solliciter un peu plus encore.
    Histoires « à la gomme »…

  2. Kaizer Sauzée dit :

    Pas d’accord avec ce titre ! C’est de pire en pire sur RS.
    Pitié, ne vous mettez pas au niveau des sites racoleurs ou de vos pires commentateurs.
    Choix stratégique suite aux recos, à l’étude de la météo et au travail hyper important des ouvreurs est plus réaliste, non ?
    C’est tout sauf une loterie.