A.Fourmaux : « Beaucoup de joie et d’émotion »



Ce week-end aux Canaries, Adrien Fourmaux a signé le plus bel exploit de sa jeune carrière, remportant brillamment sa première épreuve internationale.

Photo : Sophie Graillon

Au lendemain de cette victoire, le jeune nordiste est revenu avec nous sur ce fabuleux week-end, marqué par de très belles performances face à des pilotes de renommée mondiale. 

Quels ont été tes sentiments à l’arrivée du dernier chrono ?

« Beaucoup de joie et d’émotion forcément. Mais j’en avais plus au podium avec la marseillaise. Je me suis concentré sur l’instant présent et à cette première victoire internationale qui est bien plus importante que celle du championnat Junior. C’est un niveau de prestige forcément supérieur, même si peut-être moins déterminante sportivement.

Sur le routier, Malcolm Wilson m’a appelé pour me dire « Fantastic job, brillant ».

Est-ce un des rallyes les plus fous de ta carrière en terme de difficulté ?

« Le RAC a des conditions plus monstrueuses que ce rallye, tout comme le Monte-Carlo, donc j’ai déjà eu des conditions plus compliquées que ça auparavant. Mais il y avait des choix de pneus très compliqués à faire, avec des informations météos à prendre en permanence et une météo très changeante. Nous roulions avec un team espagnol et on a pu avoir plusieurs photos d’amis spectateurs en spéciale. Mais on avait parfois qu’une ou deux photos dans la spéciale donc ce n’était pas forcément évident ! »

As-tu fait les bons choix de pneus à chaque fois ?

« Dans la première boucle du rallye, on avait des pluies alors qu’il fallait des slicks…Dans la seconde, on avait fait le bon choix de pneus, tout comme le samedi matin. Dans la dernière boucle du rallye, on a assuré le coup avec des pluies en craignant des averses. »

Qu’as tu pensé de ta voiture ?

« Finalement, je n’ai pas beaucoup eu de temps de roulage sur asphalte avec cette voiture auparavant, les deux étapes de la Catalogne, le rallye de Como et puis un très court rallye de Rome…Au final, je suis plutôt content de la voiture. En fonction des pneus et de la météo, on a changé pas mal de clics d’amortisseurs sur la voiture ainsi que la barre anti-roulis. Au final, j’étais à l’aise un peu partout sur ce rallye. »

Etais-tu particulièrement tendu avant la dernière spéciale ?

« Au départ de la dernière, on a 30s d’avance. On savait qu’il n’y avait « plus » qu’à rentrer. Donc on sait dit : « Roulons, faisons nous plaisir. » Finalement, le début de la boucle était plus stressant avec un choix de pneus compliqué. On devait accepter de perdre du temps mais pas trop. On avait le même choix de pneus que Yoann Bonato donc c’était déjà moins stressant.

Dans cette situation, on écoute forcément le moindre bruit. La voiture a calé 6s avant la ligne de départ…ce n’était jamais arrivé pendant le rallye ! »

Tu viens de signer ta plus belle victoire en carrière. Qu’es-ce que cela représente pour toi ?

« Nous sommes sur une bonne dynamique avec trois victoires consécutives même à des valeurs différentes. Avant 2021, c’est très important, on retient souvent les résultats de fin de saison pour l’année d’après.

Ce résultat me rassure par rapport à mes études et des choix difficiles que j’ai pu faire pour en arriver là. Il rassure aussi toutes les personnes qui croient en moi. »

Dans deux jours, direction Monza en Italie pour la dernière manche du championnat WRC-2. Comment se présente ce rallye ?

« Sur le circuit, je ne sais pas comment on va régler la voiture encore. Dans les spéciales, c’est assez typé Monte-Carlo et en fonction des conditions météos, cela pourrait être délicat. Heureusement, et contrairement à l’ERC, on pourra être aidé des ouvreurs. Je pense que les différences de chronos se feront sur cette journée du samedi.

Avec cette victoire, j’aurais sans doute moins de pression au départ, et forcément plus de confiance. J’espère finir la saison par un beau résultat. »

Quel sera ton programme en 2021 ?

« J’espère qu’on va continuer comme ça. J’ai envie de repartir avec M-Sport, eux aussi, mais rien n’est fait, tout peut encore se passer d’ici la saison prochaine. En tout cas, je suis plus en confiance sur mon avenir que la saison précédente au même stade de l’année. »

Est-ce qu’on pourrait te voir au départ de quelques manches avec une WRC ?

« Ce serait super, j’aimerais rouler avec la WRC bien sûr mais il faudrait voir sur quelles épreuves il est plus judicieux que cela se fasse. »




S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Nismo
Nismo
1 mois il y a

Bravo, bravo et re-bravo

Thierry72
Thierry72
1 mois il y a

Fourmaud a fait du super boulot ce weekend, il merite ca victoire. Par contre, il faut pas oublier que le vendredi, sur 3 speciales, il a eu des conditions seches par rapport a Bonato 10 voitures plus loin qui etait sous la pluie. le samedi a condition egale, Bonato etait devant.