A.Mikkelsen : “Nous avons tous eu des problèmes”



Fidèle à son habitude, Andreas Mikkelsen a su être performant tout en limitant les risques, se montrant irréprochable pour remporter une nouvelle victoire en WRC2 et débuter ainsi la défense de son titre de la plus belle des manières.

Et mêmes si ce Monte-Carlo était très sec, le Norvégien estime que cette épreuve était tout de même très difficile avec des conditions très changeantes.

Ce n’était pas très simple. Il y a eu beaucoup de rebondissements en Rally2 globalement. Nous avons essayé d’être très intelligents, nous avons évité les ennuis. Les conditions, pour moi… c’était un peu à l’opposé de l’habitude, mais même s’il n’y avait pas beaucoup de neige, il y avait du verglas et c’était difficile. Dans ces conditions, c’est compliqué d’attaquer. Quand tu vois la neige, tu connais l’adhérence.”

D’abord confronté à Eric Camilli avant la faute de ce dernier vendredi, le Norvégien a ensuite affronté deux autres français avec Yohan Rossel et Stéphane Lefebvre, mais eux aussi ont commis des erreurs.

“On avait une approche pour essayer de gagner mais en prenant le moins de risques possible, et on a réussi. Les Citroën étaient rapides, on savait qu’elles allaient bien rouler sur le sec. Rossel et Lefebvre étaient mes principaux concurrents et ils se sont sortis. J’ai eu une crevaison hier et j’ai cru perdre la victoire. Nous avons tous eu des problèmes. Aujourd’hui, Erik Cais était le plus proche adversaire – nous avons mis un bon rythme dans la première spéciale ce matin et nous avons réussi à avoir un assez bon écart.”

Dans la spéciale n°13, celle partiellement enneigée de Sisteron, le pilote Skoda a connu le seul moment “critique” de sa course en crevant. Au même moment, Yohan Rossel partait à la faute et le pilote Skoda conservait la tête pour une vingtaine de secondes.

“J’ai opté pour des pneus neige sans les clous, je pense que j’étais le seul à le faire. C’était très, très délicat après cette section de neige, je pensais avoir fait le plus et pouvoir en profiter. Mais ensuite j’ai eu la crevaison, je n’ai rien touché, donc c’était un peu une surprise. On a réussi un changement de pneus rapide en 1m20s, c’était très bien et on a réussi à rester premier. Le moment fort du week-end a été cette spéciale, c’est une spéciale vraiment cool, mais la crevaison l’a un peu gâchée.”

Questionné sur les performances des nouvelles Rally1, le Norvégien a avoué ne pas être vraiment surpris.

“C’était un peu ce à quoi je m’attendais – je pensais que la Toyota serait rapide avec toute son expérience dans la catégorie hybride et j’étais intéressé de voir la Puma. Je n’ai pas été surpris que ce soit comme une fusée, M-Sport est bon pour construire des voitures neuves. Hyundai a un peu de mal mais ils peuvent s’améliorer pour la Suède.”

Contrairement à la saison dernière, le pilote du team Tokport WRT ne vas pas rouler en ERC cette année.

“Je ne ferai pas l’ERC. C’était tellement chargé avec des rallyes qui se succédaient les uns après les autres. Nous faisons ce rallye et la Suède, mais nous n’avons pas décidé après cela. Après ce week-end, nous avons pu voir qu’il y avait beaucoup de problèmes avec le nouveau carburant et les moteurs, et le moteur de Bulacia a cassé. Je pense que nous devons comprendre tout ça avant de commencer un autre rallye. Nous ne voulons pas risquer une casse identique.”




S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Matt007
Matt007
4 mois il y a

Dommage son passage chez Hyundai lui a sûrement coûter sa place en rally 1 !
J’espère le revoir en wrc

Bob
Bob
4 mois il y a

Oui Cais à fait une belle course. Je suis étonné de voir Bertelli sur une Puma d’usine pour la Suède. Est-ce que c’est pour remercier son team ou Ford Italie ? Car Bertelli à souvent couru sur des Fiestas..????