Apprentissage difficile pour Stéphane Consani ! (Finlande 2013)




Avec un nouveau système de notes et un nouveau copilote, Benjamin Veillas, le principal objectif était de rejoindre l’arrivée et d’apprendre au mieux le rallye...

us difficile du Championnat du Monde…

Cette saison 2013 se déroule de façon particulièrement difficile pour le jeune Espoir Echappement et sociétaire de l’Equipe de France FFSA. En effet, si sa pointe de vitesse est reconnue par tous, ses résultats ne reflètent pas ses prétentions : abandon prématuré au Terre de Causses et au Limousin, 6ème en Sardaigne alors qu’il menait jusqu’au dernier chrono, à chaque fois sur problème mécanique… À Langres, dans des conditions dantesques, une violente sortie de route le prive de résultat ! S’ajoutent à tout ça les difficultés à financer ses prochaines participations… Stéphane doute. À seulement quelques heures du départ pour l’épreuve finlandaise, Benjamin Veillas vole à la rescousse du jeune aixois en acceptant le baquet de droite.

Partis très prudemment, histoire de mieux se comprendre, Stéphane et Benjamin jouent dans les 5 premiers avant de connaître leur première déconvenue : double crevaison dans le deuxième passage de « Himos », ils s’arrêtent pour changer les roues avant, puis repartent avec près de 7 minutes de retard. Au pointage suivant, déconcentrés, ils pointent une minute en avance ! Le retard accumulé les propulse au fin fond du classement…

La direction de course choisit de conserver cette position pour la 2ème étape, à plus d’une heure de la dernière DS3 ! Des routes très dégradées et des concurrents beaucoup plus lents, cette étape tourne au cauchemar. Le jeune aixois crève à deux reprises et fend le carter sur une grosse pierre… En concertation avec l’équipe Delta Rally, il est décidé de rendre le carnet et de repartir en Rally 2 !

Cette fois-ci, la direction de course les reclasse mieux, juste derrière Quentin Gilbert. Ils signent deux meilleurs temps et un troisième leur échappe de peu lorsqu’ils perdent du temps dans la poussière d’un autre concurrent…

Stéphane : « Même si la déception est immense, j’ai beaucoup appris. Je dois aussi dire que malgré tous ces soucis, je me suis régalé au volant de la DS3 sur ces routes mythiques. Je suis impatient de pouvoir m’y aligner à nouveau… peut être avec 2 roues motrices supplémentaires ! Je tiens à remercier mes nouveaux partenaires ainsi que mon frére, Robert, sans qui je n’aurais pas pu participer et sans oublier Benjamin Veillas à qui je dois une fière chandelle ! La suite de la saison s’annonce très difficile tant mes budgets se sont réduits.. »

Communiqué de presse en ligne





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *