C.Loriaux : “On se disait que c’était terminé”



Sans victoire depuis février et le rallye de Suède, Hyundai a renoué avec le succès en Sardaigne à l’issue d’un final attendu entre Ott Tänak et Sébastien Ogier.

Présent en conférence de presse, Christian Loriaux, ingénieur belge de l’équipe, a admis que la victoire lui semblait impossible à quelques secondes de l’arrivée.

“Nous ne pensions pas pouvoir gagner le rallye avant le départ de la dernière spéciale. Dans la première boucle ce matin, Ott et Thierry ont réalisé de bons temps et Ott avait repris pas mal de temps sur Seb et pouvait lui mettre un peu de pression. Mais en arrivant dans la dernière avec six secondes de retard, avec cette distance, c’était impossible. À 2km de l’arrivée, on commençait à discuter en se disant que c’était terminé. Et quand j’ai vu le temps arriver, j’avais du mal à vraiment comprendre et croire que c’était bon. C’était un peu irréel, mais super ! C’est assez cruel pour Seb. Mais au final, c’est toujours une compétition où il y a un vainqueur et un perdant. Quand deux pilotes terminent en deux dixièmes après 300 km, vous ne pouvez pas dire que l’un est meilleur que l’autre car c’est tellement serré. Les deux sont très bons.”

Alors que son retour chez Hyundai avait été très compliqué depuis le début de saison, l’Estonien Ott Tänak vient d’enchaîner deux bons résultats de suite et Christian Loriaux est évidemment ravi de voir la progression de son pilote.

“C’était un super week-end pour Hyundai et c’est fantastique de gagner pour Ott. Les deux derniers rallyes ont été bons pour lui. Il y a trois rallyes, il était assez bas au championnat. Je pensais personnellement que ça lui prendrait plus de temps de revenir dans le coup, et en deux rallyes, il est de retour.”




S’abonner
Notification pour
guest
41 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pat
Pat
16 jours il y a

Tanak ch du monde et Titi à la rue encore une fois, pourquoi ils gardent ce pilote ??

Jean Dridéal
Jean Dridéal
16 jours il y a

Avec Pirelli ce n’est jamais fini…..

Hyundai peut s’enorgueillir de ces résultats, le fait est que c’est surtout Toyota qui se tire une balle dans le pied avec sa gestion d’équipe.