C.Robert et sa 208 R2 impressionnent en prenant la 6e place du Rallyes des Vins Mâcon




Cédric Robert, accompagné cette fois-ci par Emmanuel Chêne, a porté haut les couleurs de Saintéloc Racing lors de la quatrième manche du Championnat de France...

g>Au volant d’une Peugeot 208 R2 très performante, le Stéphanois a pu rivaliser avec des voitures plus puissantes.

Leader du Citroën Racing Trophy, Cédric Robert était présent au Rallye des Vins-Mâcon malgré l’absence de la Coupe de marque. Accompagné par Emmanuel Chêne, il retrouvait le volant de la Peugeot 208 R2, qu’il avait pu tester lors du Rallye du Touquet. Dans le rythme dès le début, il exploitait toutes les qualités de sa monture pour se hisser au treizième rang, devançant plusieurs voitures quatre roues motrices. Cédric Robert parvenait à se hisser dans le top 10 de la dernière spéciale, prenant la onzième place au général.

Le deuxième jour, la Peugeot 208 R2 préparée par Saintéloc alignait des temps dans le top 10. Malgré une route au profil escarpé ne la favorisant pas, la 208 de Robert et Chêne parvenait à progresser dans la hiérarchie. « Nous souffrons du fait que la route monte mais nous donnons tout ce que nous avons et la voiture réagit très bien », confiait ainsi Cédric Robert. Sans faire de fautes, l’équipage du team stéphanois parvenait à terminer au sixième rang, derrière quatre « WRC » et une « GT+ ». Cédric Robert s’imposait en groupe R et réussissait à prendre la deuxième place du Trophée Michelin. Grâce aux 20 points apportés par cette performance, Saintéloc Racing pouvaient conserver sa troisième place en Championnat de France des Rallyes Team.

« J’ai pris du plaisir tout le week-end, se réjouissait Cédric. Du premier au dernier kilomètre, la voiture s’est révélée d’une fiabilité remarquable et m’a permis d’attaquer. Pour rivaliser avec les Porsche en Trophée Michelin, il fallait pouvoir pousser. Et, face à des quatre roues motrices, cette 208 R2 s’est montrée incroyable. La voiture n’a connu aucun souci et m’a permis de me lâcher. Elle affiche un très haut niveau de performance et permet de rivaliser avec des voitures plus puissantes. Elle est très facile à conduire, et offre un châssis extraordinaire, c’est un jouet ! C’est une formidable voiture de compétition. »

Communiqué de presse





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. floflo dit :

    Il faudra lui filer la 208 R5 et le championnat est à lui !!

  2. MARTIN dit :

    Chapeau car être aussi performant avec une petite voiture c’est pas donné a tout le monde…D’ailleurs Cédric est performant avec n’importe quelle auto.
    Mais quand aura t-il une monture au niveau de son immense talent qui lui permettrait de jouer la gagne! Mesdames Messieurs les sponsors et patrons d’écurie voilà un pilote rapide et fiable, qu’attendez vous pour lui mettre une grosse auto entre les mains ? C’est sur qu’il sera devant…

    • Gregory Michalon dit :

      C’est bien le probleme actuel, ce n’est pas forcement le pilote le plus rapide qui dispose d’une bonne auto…

    • Djo42 dit :

      Bravo à lui encore une fois!!! C’est vrai qu’il a presque tout conduit (de la 307 wrc à la rallye 3 de son oncle en passant par des mitsu des S1600 des F2000 des R3 des R2 des s2000….) et à chaque fois il en prend la mesure très vite et sa fait des temps… En espérant qu’il pourra l’an prochain se battre pour le titre qu’il convoite depuis tant d’années…

  3. briwan dit :

    super robert!!!!!!!!