La C4 WRC veut finir sa carrière en beauté




En plus du baisser de rideau sur le Championnat du Monde 2010, le Rallye de Grande-Bretagne marquera la fin d’une époque : celles des World...

2l turbo. Voiture déjà mythique avec 35 succès en 55 rallyes, la C4 WRC pourrait finir sa carrière en beauté. Les équipages Sébastien Loeb / Daniel Elena et Sébastien Ogier / Julien Ingrassia, engagés sous les couleurs du Citroën Total World Rally Team, sont bien décidés à se battre pour la victoire !

Comme chaque année, le Championnat du Monde des Rallyes FIA sera clôturera à Cardiff. Techniques et rapides, les spéciales galloises sont d’autant plus difficiles à appréhender que la météo est imprévisible à cette époque de l’année. Pluie, boue, brouillard et parfois même neige et glace peuvent figurer au menu de cette épreuve à l’atmosphère incomparable.

Assurés des titres mondiaux depuis le Rallye de France*, Sébastien Loeb / Daniel Elena et le Citroën Total World Rally Team se présentent au départ de cette dernière manche sans pression. Comme en Espagne, les Champions du Monde auront à cœur de bien faire. « Dès lors que nous prenons le départ d’un rallye, c’est avec l’objectif de gagner », rappelle le septuple Champion du Monde. « Si je me sens bien et que les conditions s’y prêtent, je ne vois pas pourquoi je ne viserais pas une troisième victoire consécutive au Pays de Galles. »

Rien n’est joué, en revanche, pour la place de dauphin. Deuxièmes du classement général depuis leur victoire au Rallye du Portugal, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia comptent respectivement onze et seize points d’avance sur leurs rivaux, Jari-Matti Latvala et Petter Solberg. Les trois hommes seront donc opposés dans un sprint final sur les chemins de terre gallois.

« Nous ne pensions pas être en mesure de jouer la place de vice-Champions du Monde dès cette saison », reconnaît Sébastien Ogier, nominé pour la troisième fois au sein du Citroën Total World Rally Team. « C’est devenu un objectif en cours de route. Nous avons perdu quelques points en France et Espagne, mais nous conservons l’avantage et une place sur le podium nous suffirait, quel que soit le résultat de nos deux adversaires. »

« Je n’ai toutefois pas envie de me brider et de rouler tout le week-end pour me contenter des quinze points de la troisième position. Pour parvenir à mon objectif, je veux me battre pour le meilleur classement possible », poursuit Sébastien. « Pour préparer ce rallye, j’ai fait un stage de préparation physique dans les Pyrénées et je vais arriver en pleine forme. Je sais que c’est un rallye difficile et les souvenirs que je garde de mes deux premières participations sont mitigés. C’est vrai que j’avais pris la tête du rallye dès les premières spéciales en 2008 ; c’était un peu fou, puisqu’il s’agissait de notre premier rallye en WRC. Mais j’étais ensuite sorti de la route et je n’avais vu l’arrivée que grâce au SupeRally. L’an passé, c’est lamécanique qui nous avait contraints à l’abandon. Ces souvenirs m’incitent à aborder ce dernier rallye avec humilité. »

Communiqué de presse Citroën Racing





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *