Cévennes 2010 : ES4 – Bouffier proche des WRC




ES 4 : Le Luc – Alzon (12,01 km) Alors qu’il a du perdre près de 30s à cause de Dumas dans l’ES2, Bryan Bouffier...

fier signe un superbe 3e temps à seulement 1s7 des 307 WRC. Le pilote Peugeot, repasse ainsi à la 3e place devant Gal. C’est à nouveau Robert qui signe le scratch malgré des soucis de puissance mais pour seulement 4 dixièmes devant Mourgues.

Alors 5e, Pierre Roché perd 1min24s dans ce chrono et se retrouve 10e à cause d’une casse de cardan. En R3, la bataille est fantastique puisque Guigou reprend la tête pour la seconde fois pour seulement 7 dixièmes sur Virazel. Le pilote Clio réalise le même le 6e temps absolu alors que Sarrazin perd plus de 2 minutes avec la DS3 R3 à cause d’une crevaison.

Classement ES4

1Robert307 WRCA8W6min26s
2Mourgues307 WRCA8W+0s4
3Bouffier207 S2000A7S+1s7
4Gascou207 S2000A7S+13s1
5Gal207 S2000A7S+17s7
6GuigouClio R3R3+26s
7DubPunto S2000A7S+26s9
8MaurinFiesta S2000A7S+27s
9VirazelDS3 R3R3+29s7
10Vivens106F213+34s6

Classement après ES4

1Robert307 WRCA8W32min50s
2Mourgues307 WRCA8W+8s6
3Bouffier207 S2000A7S+48s5
4Gal207 S2000A7S+1min1s
5Gascou207 S2000A7S+1min15s
6MaurinFiesta S2000A7S+1min46s
7DubPunto S2000A7S+1min59s
8GuigouClio R3R3+2min
9VirazelClio R3R3+2min1s
10RocheImpreza WRCA8W+2min26s

Classement complet

Commentaires en fin de spéciale

1. Cédric Robert (307 WRC) : « On fait le même temps que Jean-François, ça c’est bien. Mais nous avons un problème de démarreur me semble-t-il. »

2. Jean-François Mourgues (307 WRC) : « La route est sale, ce n’est pas évident de rouler sur le bon rythme. »

6. Bryan Bouffier (207 Super 2000) : « Pas de problème. Je pensais être plus loin desWRC que ça, c’est donc très bien. »

10. Emmanuel Gascou (Peugeot 207) : « Dans le rapide, c’est plus facile pour moi. La voiture marche super bien. »

3. Pierre Roché (Impreza WRC) : « On a cassé un cardan, donc on perd beaucoup de temps. »

8. Ludovic Gal (207 S2000) : « On a rattrapé Pierre Roché dans la spéciale, mais on a réussi à le doubler sans perdre trop de temps. C’est une spéciale piégeuse. »

50. Sébastien Virazel (Clio R3) : « Avec les pneus pas mal dégradés, j’ai préféré assurer. »

12. Emmanuel Guigou (Clio R3) : « On n’a pas trop roulé, nous avons préféré faire attention dans celle-ci. »

43. Yannick Vivens (Peugeot 106) : « On a bien géré sur le gravier. La journée va être longue, il faut être prudent. »

9. Clément Dub (Grande Punto Super 2000) : « C’est piégeux. J’ai toujours des problèmes de boite de vitesses, cela me déconcentre. »

41. Philippe Pueyo (Celica GT Four) : « Comme on avait un bruit étrange, je pensais qu’un amortisseur était cassé. Mais non, c’est parce qu’on avait mal remis la roue. Donc tout va bien. »

14. Stéphane Sarrazin (DS3 R3) : « J’ai crevé subitement. C’était étrange. J’ai eu la sensation de casser une transmission, donc finalement j’étais soulagé de voir que ce n’était qu’une crevaison. »

20. Jean-Renaud Marchal (C2 R2 Max) : « Je pensais avoir crevé, j’ai roulé tout doucement à la fin, mais en fait c’est du gravier coincé dans la roue qui m’a fait ressentir cette sensation. »

7. Julien Maurin (Fiesta Super 2000) : « On ne s’attendait pas à trouver une route aussi sale. On a un peu trop assuré, je crois. »

62. Christophe Fernandes (Saxo Kit Car) : « La route est vraiment sale. Ça glisse énormément. »

152. Morgan Garcia (Peugeot 206) : « On a fait une touchette. Nous n’avons rien abimé, mais nous avons perdu pas mal de temps. »

79. Julien Saunier (Clio) : « On a un problème avec nos notes. On a fait un tête à queue à l’arrivée… »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *