Classement finale 2010 : ES4 – Salanon tojours




Scratchs : Salanon (4) Leaders : ES1-ES4 : Salanon ES4 : Labastide – Oregue (7,2 km) David Salanon continue son festival en signant un 4e...

ye-sport.fr/wp-content/uploads/2010/10/Photo0212-150x150.jpg" alt="" width="150" height="150" srcset="https://www.rallye-sport.fr/wp-content/uploads/2010/10/Photo0212-150x150.jpg 150w, https://www.rallye-sport.fr/wp-content/uploads/2010/10/Photo0212-144x144.jpg 144w" sizes="(max-width: 150px) 100vw, 150px" /> Scratchs : Salanon (4)
Leaders : ES1-ES4 : Salanon

ES4 : Labastide – Oregue (7,2 km)

David Salanon continue son festival en signant un 4e scratch consécutif et il compte désormais 50s d’avance sur le 2e. En profitant toujours des conditions, Pruvot signe le 2e temps alors que Dommerdich passe Jézéquel pour la 2e place du classement général.

Toujours leader en groupe R, Pelamourgues réalise un superbe début de course et pointe à une belle 6e place juste devant le premier groupe N, Da Cunha.

Après les sorties de Pustelnik et Mora, Nantet gare également sa 318 Compact sur le côté après une sortie.

Classement ES4

1Salanon306 MaxiA7K8min16s
2PruvotLancer Evo IXA8+7s9
3DommerdichPunto S2000A7S+12s4
4BrunMégane MaxiA7K+14s3
5Jezequel207 S2000A7S+15s3
6Da CunhaLancer Evo VIIIN4+19s6
7DuigouLancer Evo VIIIN4+22s7
8PelamourguesClio R3R3+23s3
9FerryClio R3R3+29s1
10BarneaudClio R3R3+31s

Classement après ES4

1Salanon306 MaxiA7K27min43s
2Dommerdich207 S2000A7S+50s8
3JezequelPunto S2000A7S+52s5
4PruvotLancer Evo IXA8+1min2s
5BrunMégane MaxiA7K+1min10s
6PelamourguesClio R3R3+1min24s
7Da CunhaLancer Evo VIIIN4+1min33s
8Pezzutti306 MaxiA7K+1min37s
9DuigouLancer Evo VIIIN4+1min37s
10FerryClio R3R3+1min53s

Classement complet

Commentaires en fin de chrono

6. David Salanon (Peugeot 306 Maxi) : « Ca glisse beaucoup. J’ai l’impression d’avoir bien roulé. »

10. Philippe Brun (Renault Mégane Maxi) : « Ca va mais on n’a pas fait le bon choix de pneus. »

5. Yves Pezzutti (Peugeot 306 Maxi) : « Ca glisse beaucoup. Il aurait fallu faire un meilleur choix de pneus. Je suis en slicks durs. Là dessus, c’est un peu de la folie…»

2. Sébastien Dommerdich (Fiat Abarth Grande Punto) : « C’est très piégeux mais on a veillé à garder un bon rythme sans prendre de risques inconsidérés. »

19. François Pelamourgues (Renault Clio R3) : « Moi j’ai fait le bon choix. Globalement, ca va mais il faut être vigilant. »

1. André Jézéquel (Peugeot 207 S2000) : « Cette spéciale a été compliquée pour nous. On a les bons pneus mais on cherche toujours les bons réglages pour la voiture. »

18. Xavier Pruvot (Mitsubishi Lancer Evo9) : « Nous sommes partis en mixtes ce qui me semble être le bon choix. »

23. Romain Ferry (Renault Clio R3) : « On a du mal à trouver le rythme. C’est pluie ou slicks, nous, nous n’avons pas le choix. On est parti en slicks, ce n’était pas l’idéal. »

22. Christophe Barneaud (Renault Clio R3) : « Je suis content d’avoir choisi des slicks retaillés. Cela dit, cette ES est sale. Ca glisse pratiquement partout. »

17. Pascal Voirin (Ford Escort Cosworth) : « C’est piégeux. Je ne sais pas si finalement il y avait un bon choix à faire sur un tel terrain. »

45. Jean-Michel Da Cunha (Mitsubishi Lancer) : « Je pense avoir fait le bon choix avec les retaillés. »

48. Christophe Duigou (Mitsubishi Lancer) : « Au début, ça va mais là haut, ça glisse énormément. Il y a beaucoup de boue. »

40. Stéphane Derory (Subaru Impreza WRX) : « C’est infernal tellement c’est difficile. »

15. Michel Hayet (Subaru Impreza GT) : « C’est compliqué. Ca va beaucoup moins bien que je ne l’espérais. On va essayer de faire mieux pour la suite. »

46. Thibaud Mounard (Mitsubishi Lancer) : a été victime d’une crevaison.

8. Sébastien Allemany (Peugeot 306 Maxi) : « Je ne savais pas que je venais disputer une épreuve sur terre… »

3. Jean-Luc Roché (Peugeot 207 S2000) : « Je suis content. Nous nous sommes régalés. »

27. Anthony Bruni (Clio R3) : « C’est le piège pour tout le monde. Nous sommes heureux d’être là car nous avons fait un 360°. Heureusement sans conséquence… »

66. Romain Bonnefond (206 RC) : « Le train avant est faussé suite à notre sortie dans l’ES3. On a assuré avant, j’espère de pouvoir réparer. »

28. Patrice Delaunay (207 RC) : « Il a beaucoup e boue. Ce ne sont que des frayeurs en slicks. »

84. Yannick Lacouture (BMW 318 Compact) : « C’est presque comme sur du verglas. A peine en appui que ça glisse déjà. C’est vraiment la galère. »

97. Pascal Bérard (Clio Ragnotti) : « C’est super sale, ça glisse, il n’y a pas de grip mais je garde le sourire. »

20. Pascal Janel (Renault Clio R3) : « On est partis en slicks. Sur un tel terrain, il ne faut pas espérer de miracle… »

41. Rémy Balestra (Lancer) : « Inroulabe ! Il y a beaucoup de boue et les cordes sont sales. Chaque virage est un piège. Heureux d’en avoir terminé. »

50. Eric Gonnet (Lotus Exige) : « C’est bien d’être à l’arrivée ! J’ai eu l’impression de conduire sur des œufs. L’aventure continue. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *