Loubet vainqueur de peu (Qatar Rally)



Au Qatar Rally cette semaine, Pierre-Loubet devait tout découvrir. À la fois cette Skoda Fabia RS Rally2, mais également cette épreuve et son nouveau copilote !

Opposé principalement à Nasser Al-Attiyah et Mads Ostberg, le Français a été le plus régulier d’entre eux, s’imposant finalement avec quatre petites secondes de marge sur le Norvégien ! Avant de retrouver le championnat du monde et le WRC2, l’ancien pilote M-Sport entame sa nouvelle aventure de la plus belle des manières.

Classement Final

Pos.PiloteVoitureChrono
1LoubetSkoda Fabia R Rally2 
2OstbergSkoda Fabia RS Rally2+4.6
4Al-RawahiSkoda Fabia Rally2 Evo+1:40.6
3Al-KuwariVW Polo GTi R5+2:12.3

ES8-ES10 : Prophète en son pays depuis quatre éditions, Nasser Al-Attiyah ne sera pas en mesure de l’emporter de nouveau cette année.

Hier soir, le Qatari a en effet écopé d’une pénalité de trente minutes pour avoir roulé sur trois roues dans un parcours de liaison. Auteur d’une belle matinée ce samedi, Pierre-Louis Loubet est idéalement placé pour s’imposer devant Mads Ostberg. Ce dernier a perdu une trentaine de secondes après avoir cassé un amortisseur de sa Skoda.

Etape 1

En cette fin d’étape au Qatar, Mads Ostberg a aligné les meilleurs temps pour finalement revenir à seulement 18s de la tête, toujours occupée par Nasser Al-Attiyah.

Auteur du deuxième temps dans chacune des spéciales de cette boucle, Pierre-Louis Loubet a repris une douzaine de secondes au Qatari.

En fin de journée, Mads Ostberg a finalement été pénalisé de 15s, probablement pour des “coupes” dans les ES5 et ES7.

ES1-ES4 : Après la première boucle de la matinée au Qatar Rally, Nasser Al-Attiyah domine cette épreuve avec une quinzaine de secondes de marge sur Pierre-Louis Loubet.

Le Français est à a fois à la découverte de ce terrain si particulier, mais aussi de sa nouvelle Skoda Fabia RS Rally2 et de son nouveau copilote !

Auteur de trois scratchs en quatre spéciales ce matin, Mads Ostberg a été victime d’une crevaison et pointe maintenant à deux minutes de la tête.

“Il semble qu’il y aura beaucoup de problèmes cette année. Les spéciales sont incroyablement cassants, plus que les années précédentes. C’est très dur de préserver la voiture et les pneus. Trouver le bon compromis sera très important.  J’essaie de m’habituer à cette voiture car c’est le première fois que je roule avec. Je ne suis pas trop en confiance pour être honnête. C’est difficile.” a commenté le Norvégien.




S’abonner
Notification pour
guest
56 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jmb17
25 jours il y a

Au fait, puisqu’on parle du Qatar, une p’tite rétrospective des 4 dernières éditions :

=> 2021 – 2022 – 2023
Qatar : Nasser et Mathieu : 3 Victoires

=> 2024
Qatar : Nasser et Giovanni Bernacchini : Abandon

Serres
Serres
25 jours il y a

de peu? Avec 1’40 d’avance? Il faut compter avec au moins trois crevaisons pour pilouis